Vida de Patricia ENGEL

Publié le par Hélène

vida


L’auteur :

Patricia Engel est née de parents colombiens et a grandi dans le New Jersey. Son premier roman, Vida, figurait dans la liste des meilleurs livres de l’année selon le New York Times et a été finaliste du PEN/Hemingway Award. (Présentation de l’éditeur)

 

L’histoire :

Dans ce premier roman unanimement salué par la critique américaine, Patricia Engel nous emmène sur les (hauts) talons de sa narratrice, Sabina, une jeune femme appartenant à la diaspora colombienne aux Etats-Unis, qui lutte pour façonner son identité dans et au-delà de sa sphère familiale.
Progressant par tableaux, dans le New Jersey, à New York, à Miami, à Bogota, l’auteur manie aussi bien le détail que l’ellipse pour nous faire ressentir les secousses de cette transformation à la si lente violence que l’on appelle « devenir une femme ». (Quatrième de couverture)


Mon avis :

Sabina est un personnage attachant, et nous la découvrons au travers de différents tableaux échelonnés tout au long de sa vie. Elle nous conte des rencontres marquantes de sa vie ou des relations éphémères avec lucidité et nostalgie.

Mais autant les rencontres liées  à l’enfance résonne d’un son cristallin envoûtant, autant celles de la vie adulte deviennent banales, narrant rencontres amoureuses et coucheries. Les chapitres centrés sur d’autres personnages que Sabina sont souvent bien meilleurs que ceux consacrés à la vie somme toute banale de la jeune femme.

Un souffle frais et pur traverse le roman mais il manque encore d’intensité et de maîtrise…

 

Première phrases :

« C’était l’année où mon oncle a été arrêté pour le meurtre de sa femme et où notre famille est devenue la cible de tous les ragots de la ville. Mon père et mon oncle étaient associés, ce qui voulait dire que mes parents étaient pratiquement en procès eux aussi, et donc que la plupart des autres parents ne voulaient plus que leurs gosses traînent avec moi. »

 

Vous aimerez aussi :

La nuit des femmes qui chantent de Lidia JORGE

 

Vida, Patricia Engel, traduit de l’anglais (EU) par Marie de Prémonville, Editions Anne Carrière, janvier 2012, 320 p., 20 euros

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Loo 15/05/2012 18:25


Ca arrive malheureusement.

Hélène 16/05/2012 09:46



Oui ce n'est pas bien grave finalement...



Loo 14/05/2012 22:39


Le démarrage me donnait envie mais au final je crois que je vais ignorer cette lecture.

Hélène 15/05/2012 11:12



Elle ne m'a pas apporté grand chose...



Aifelle 06/05/2012 13:25


Voilà qui ne me tente guère

Hélène 06/05/2012 19:27



Je ne le défendrai pas...



Ys 05/05/2012 14:18


C'est pourtant un thème intéressant que celui des Latinos qui font leur vie aux USA pour échapper à la violence et la misère de leurs pays...

Hélène 05/05/2012 14:52



Oui mais là le thème est à peine abordé, l'accent est mis sur les émois sentimentaux de la jeune Vida !



Catherine 05/05/2012 13:51


Pourquoi pas ?


Bon weekend

Hélène 05/05/2012 14:52



A toi aussi