Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Imaginer la pluie de Santiago PAJARES

Publié le par Hélène

Ionah a toujours vécu dans le désert en compagnie de sa mère. Il ne connait pas les hommes, ni le monde. Il se contente ainsi des récits de sa mère qui lui parle de sa vie d'avant, du goût du café fumant, de l’arôme des fleurs, de la rosée du matin sur les fougères, des notes d’un piano – mais aussi de la haine, de la cupidité et de la guerre dont elle veut le préserver. A la mort de sa mère, le garçon décide d'aller voir ce qui se passe au-delà des dunes.

Ce récit post-apocalyptique aux allures de fable est très particulier. Si la première partie durant laquelle le garçon est dans le désert intrigue, portée par ses rêves et l'espoir, la deuxième partie et sa rencontre avec les hommes est plus sombre, plus complexe.
Bilan : De nombreuses critiques établissent un parallèle avec Le Petit Prince, mais je n'ai pas retrouvé la magie poétique de St Exupéry. Je suis passée à côté.

 

Présentation de l'éditeur : Actes Sud

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

D'autres avis : Kathel

Publié dans Littérature Europe

Partager cet article

Repost0

L'autre moitié de soi de Brit BENNETT

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Mallard est une ville particulière dans le Sud de l'Amérique : les habitants sont tous afro américains, mais revendiquent leur peau si claire, que l'on ne peut deviner leurs ascendants noirs.

C'est là que grandissent les jumelles Vignes, qui ont assisté enfant au lynchage de leur père par les blancs. avant de la quitter pour affronter le monde. Mais Stella et Désirée ne suivent pas la même trajectoire : Stella décide de gommer ses origines noires et de couper tout contact avec cette famille, quand Désirée met au monde une petite fille noire et revient à Mallard sur les traces de son enfance.

Jusqu’où peut-on renoncer à une partie de soi-même ? Qui est-on réellement au fond de soi ? Brit Bennett, en mettant en scène deux jumelles, s'interroge sur l'identité, sur ce qui nous appartient en propre et sur ce que notre volonté façonne. Dans ce roman bien rythmé, qui s'attache aussi bien aux pas de Désirée, que à ceux de sa fille Jude ou encore de Stella, les points de vue s'affrontent, pour offrir une réflexion riche sur le sujet.

 

Présentation de l'éditeur : Autrement

Du même auteur : Le coeur battant de nos mères

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

 

Partager cet article

Repost0

Elle a menti pour des ailes de Francesca SERRA

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Garance Sollogoub est en seconde, fille d'une professeure de danse, elle s'efforce de mener une vie droite auprès de son amie de toujours, Souad. Elle est attirée par un garçon plus âgé et rêve de rejoindre son groupe d'amis. Cette opportunité se présente lors de la soirée d'Halloween. Mais cette jeune femme très belle attire les jalousies, d'autant plus qu'un concours Elite s'annonce prochainement. Quelques mois plus tard la jeune fille disparait mystérieusement et l'enquête révèle qu'elle était victime de harcèlement sur les réseaux sociaux.

Garance et ses amis vivent à l'heure des réseaux sociaux, ils vivent par ce biais, pour exister ils ont besoin de cette image que leur renvoie l'écran et les likes.

"Bah oui, ce sont les premiers-nés de l'ère Internet. Google leur a donné l'univers en images, Facebook leur a appris à se considérer eux-mêmes comme des images. et c'est des petits capitalistes, ils savent qu'ils ont un prix, ces images. Que ce qui fait leur valeur, c'est leur visibilité. les algorithmes remontent ce qui est le plus liké : plus on est haut sur la page, plus on est visible. Même les animaux en voie de disparition, il leur faut des likes, pour que leur cause soit soutenue. Même les arbres de la forêt amazonienne, si personne les like, on va tous mourir. Non mais, ces gosses, on les oblige à dealer, en profondeur, avec la peur de disparaitre, puis on ouvre grand la bouche pour dire que c'est une génération superficielle... On s'attendait à quoi ? A ce qu'il découvrent les confins de l'univers, les vaccins contre tout, les secrets de la cryonie ? d'ailleurs, c'est bien connu, on fait des enfants pour être immortels. Mais eux, ils s'en foutent, hein. de toute façon quand le monde explosera, ils partageront des vidéos de chats."

Cet espace est aussi un espace de ralliement, inattaquable, dans lequel les mécanismes du groupe fonctionnent de façon exponentielle.

L'auteure décrypte admirablement l'attitude de ces jeunes face à ces nouvelles technologies, son analyse se révèle très fine et travaillée, portée de surcroit par une intrigue prenante qui tient en haleine son lecteur.

Ce que j'ai mois aimé :

La dernière partie du livre, trop longue, avec des scènes délirantes comme Garance conversant avec une araignée dans un retour à la nature qui aurait peut-être pu être plus subtil et moins développé.

Bilan :

J'ai dévoré la première partie du roman, et lu en diagonale de nombreux passages de la deuxième partie...
 

Présentation de l'éditeur : Anne Carrière Editions

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

 

Partager cet article

Repost0

Impossible de Erri DE LUCA

Publié le par Hélène

♥ ♥

"La vie me fait le même effet. elle renouvelle ses répétitions et sa capacité d'agir sur les détails dans le cadre fixé au mur m'émerveille."

Impossible est le dialogue entre un jeune juge et un vieil homme, ancien révolutionnaire accusé du meurtre d'un ancien camarade de son groupe révolutionnaire ayant trahi la cause et les siens, quarante ans auparavant. En effet, les deux hommes se trouvaient en montagne au même moment, au même endroit sur un sentier escarpé des Dolomites, et l'un d'eux a basculé dans le vide. Le juge est persuadé que le meurtre était prémédité, tenant de la vengeance. Le dialogue rejoint rapidement des questions plus générales sur l'engagement, l'importance de la fraternité "sentiment politique par excellence", car "elle n'exclut personne". "C'est le sentiment qui réunit les fibres d'une communauté, en renforce l'union et produit l'énergie nécessaire afin de se battre pour la liberté et l'égalité."

Ce que j'ai moins aimé :

Je ne suis pas tombée sous le charme cette fois-ci, peut-être en raison de la forme purement dialoguée qui a eu tendance à freiner mon imagination et à transformer le récit en pur dialogue philosophique.

 

Présentation de l'éditeur : Gallimard

Du même auteur : Trois chevaux  ♥ ♥ ♥ ♥ ;  Le jour avant le bonheur ♥ ♥ ♥ ♥, Le contraire de un ♥ ♥ ♥ ♥ (Nouvelles)  ; Le poids du papillon ♥ ♥ ♥ ; En haut à gauche ♥ ♥ ♥ (Nouvelles) ;  Montedidio ♥ ♥ ; La parole contraire ♥ ♥ ♥ ; Le plus et le moins  ♥ ♥ ♥

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

Publié dans Littérature Europe

Partager cet article

Repost0

Nickel boys de Colson WHITEHEAD

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

Dans les années 60, le jeune Elwood Curtis s'enthousiasme pour le discours de Martin Luther King. Il pense que dans sa Floride marquée par la ségrégation, les choses peuvent évoluer, raison pour laquelle il décide d'intégrer l'université. Malheureusement, le hasard aura raison de ses projets : suite à une erreur judiciaire, il est envoyé à la Nickel Academy, une maison de correction aux méthodes violentes.

Et pourtant, cette école a réellement existé, nommée la “Arthur G. Dozier School for Boys”, elle a fermé en 2011, et a été découverte par l'auteur en 2014. 98 enfants auraient mystérieusement disparu de ses murs et ceux qui en sont revenus restent marqués à jamais par les maltraitances subies. Mais Colson Whitehead, comme dans son roman précédent, suggère, plus qu'il ne décrit. Il nous épargne les scènes marquantes, notre imagination faisant d'elle-même le chemin vers la violence. Après avoir lu le roman Betty qui ne nous épargne aucune scène violente, j'ai apprécié cette réserve.

Couronné en 2017 par le prix Pulitzer pour Underdground Railroad puis en 2020 pour Nickel Boys, Colson Whitehead s’inscrit dans la lignée des rares romanciers distingués à deux reprises par cette prestigieuse récompense, à l’instar de William Faulkner et John Updike.

 « Le roman de Colson Whitehead est une lecture nécessaire. Il détaille la façon dont les lois raciales ont anéanti des existences et montre que leurs effets se font sentir encore aujourd’hui. » Barack Obama

Présentation de l'éditeur : Albin Michel

Du même auteur : Underground railroad  ♥ ♥

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

Partager cet article

Repost0

Le loup de ROCHETTE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

Gaspard vit seul dans la vallée du Vénéon, au coeur du Massif des Écrins. Ce berger qui élève ses moutons se trouve aux prises avec un grand loup blanc qui semble prendre plaisir à le provoquer. Le loup et l'homme s'affrontent pour un territoire, mais vont-ils trouver un moyen de cohabiter ?
Dans ce rapport de force qui s'installe, Gaspard apparait comme un homme en colère mais aussi respectueux de la nature, prêt à passer outre sa colère pour s'insérer dans ce monde qui lui laisse finalement sa place.

A travers cette fable, Rochette prouve qu'il est possible de rentrer dans des relations de respect et de réciprocité avec le sauvage, il est possible de passer des pactes, des accords, ce n'est guère facile, mais possible. "C'est la seconde lecture qu'on peut faire de l'histoire de Jean-Marc Rochette : nos relations avec le sauvage ont bien pu prendre la forme de la rivalité virile et guerrière dans l'histoire de l'Occident, elles peuvent et doivent aujourd'hui prendre une autre forme." Baptiste Morizot.

Par ses dessins magnifiques et son humanité enchantée, Rochette permet d'élever un débat séculaire.
 

Présentation de l'éditeur : Casterman

Du même auteur : Ailefroide  ♥ ♥ ♥ ♥

Retrouvez cette BD dans votre librairie la plus proche

 

 

D'autres BD de la semaine chez Noukette

Partager cet article

Repost0

Broadway de FABCARO

Publié le par Hélène

♥ ♥ 

Rien ne va dans la vie d'Axel : il reçoit une enveloppe pour un dépistage du cancer du colon censé se faire à 50 ans alors qu'il n'en a que 46, il est convoqué parce que son fils a fait un dessin érotique de ses professeurs, sa fille vit sa première rupture amoureuse et en fait profiter toute la famille, sa femme s'évertue à organiser des vacances entre amis à Biarritz pour faire du paddle, et son voisin le talonne attendant une invitation pour l'apéro. Pris entre des obligations qui le dépassent, des codes de la société qui ne lui conviennent pas forcément, Axel oscille entre faiblesse et révolte.

"Rien ne ressemble jamais à ce qu'on avait espéré, rien ne se passe jamais comme on l'avait prévu, le résultat est toujours à des années-lumière de ce qu'on avait projeté, nous sommes tous dans une comédie musicale de spectacle de fin d'année, dans un Broadway un peu raté, un peu bancal, on se rêvait brillants, scintillants, emportés, et on se roule les uns sur les autres, et nos coudes dans nos bouches et nos cuisses entremêlées et nos diadèmes qui tombent sur nos yeux, et on s'extrait de son corps, on se regarde, impuissants et résignés, et on se dit C'est donc ça la réalité. Tout est foireux par essence mais on continue de se persuader qu'atteindre son but est la règle et non l'exception."

Ce que j'ai moins aimé :

Si le ton est drôle et enlevé on tourne rapidement en rond. Ce roman ressemble à un one man show avec des blagues assez drôles, et d'autres qui tombent bêtement à plat... Je préfère les BD de l'auteur  à ses romans, je trouve que l'humour y est plus efficace.

 

Présentation de l'éditeur : Gallimard

Du même auteur : Zaï Zaï Zaï Zaï ♥ ♥ ♥ (BD) ; Et si l'amour c'était aimer ♥ ♥ (BD) ; Moins qu'hier (plus que demain) ♥ ♥ (BD)

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

 

Partager cet article

Repost0

Marée noire d'Attica LOCKE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ 

Pour fêter un anniversaire, Jay Porter emmène sa femme faire un tour un bateau sur la rivière. Mais la soirée est troublée quand le couple entend une femme appeler à l'aide et pousser des cris, puis des coups de feu. Jay décide de porter secours à la jeune femme, une femme blanche. Son choix déterminera la suite : Jay est noir, avocat, ancien militant pour les droits civiques et nous sommes dans le Texas des années 80. les ennuis ne vont pas tarder à troubler son bonheur conjugal.

Cette histoire a été inspirée par une histoire vraie, l'auteur s'intéressant ainsi aux choix qui peuvent s'offrir à nous : choisirait-on plus de justice, plus de morale, au risque de sa vie ou plutôt de protéger sa famille et d'offrir une famille à ses enfants ? Jay choisit résolument de se battre, comme il s'est battu pour les droits civiques, il se bat maintenant contre des politiciens véreux, contre des enjeux financiers troubles, le bayou représentant aussi la boue que veut cacher le gouvernement. Pour lui, peu importe de perdre ou de gagner, l'important c'est "d'élever la voix".

Ce roman foisonnant est doté d'une profondeur infinie, il se penche aussi sur les rapports humains, sur ce que l'on pense savoir de quelqu'un et les déceptions qui s'ensuivent, l'être humain étant aussi trouble que l'eau du bayou.

Ce que j'ai moins aimé :

L'intrigue autour de la grève des dockers est plus nébuleuse, moins expliquée.

 

Présentation de l'éditeur : Folio

Retrouve ce roman dans votre librairie la plus proche

Partager cet article

Repost0

L'été des oranges amères de Claire FULLER

Publié le par Hélène

♥ ♥ 

A 39 ans, Frances prend enfin son envol, après avoir vécu dans l'ombre de sa mère, une femme tyrannique. Elle se sent à part, laide, peu habituée à la vie sociale et n'a jamais connu de relations avec un homme. Elle accepte une mission pour faire état du jardin du domaine de Lyntons, vaste demeure à l'abandon dans la campagne anglaise. Là bas, elle rencontre Pete et Cara, Pete étant lui aussi chargé d'inspecter le manoir. Le couple semble s'intéresser à Frances qui est rapidement fascinée par eux, par leurs attentions, par la fougue de Cara, et ses emportements, elle prend plaisir à les espionner. Peu à peu ses émotions prennent le dessus.

Dans ce huis clos se déroulant durant l'été 69, mensonges et vérités se côtoient jusqu'à la folie. Si dans un premier temps la libération de Frances semble bénéfique, peu à peu, une atmosphère malsaine voit le jour, nourrie par les passions réprouvées des uns et des autres.

Ce que j'ai moins aimé :

Malgré son atmosphère particulière, le fond est noir, entre frustrations et folies.

 

Présentation de l'éditeur : Stock

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

Publié dans Littérature Europe

Partager cet article

Repost0

La petite dernière de Fatima DAAS

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ 

"Ça raconte l'histoire d'une fille qui n'est pas vraiment une fille, qui n'est ni algérienne ni française, ni clichoise ni parisienne, une musulmane je crois, mais pas une bonne musulmane, une lesbienne avec une homophobie intégrée. Quoi d'autre ?"

Dans cette autofiction, Fatima Daas se raconte. Chaque chapitre s'ouvre sur cette litanie "Je suis Fatima Daas.", puis l'auteur tente à chaque fois une définition, multiple, insaisissable. parce que l'être humain ne peut pas se définir, il reste un mystère, fait de strates superposées. La recherche d'identité de la jeune femme s'avère complexe, elle se pose des questions, se cherche, se perd dans des paradoxes : "J'ai l'impression de laisser une partie de moi en Algérie, mais je me dis à chaque fois que je n'y retournerai pas.", revient sur ses pas. Elle tente de concilier l'inconciliable, sa religion et ses préférences sexuelles qui se portent vers les femmes, le fait de se confier, de parler à la page blanche en contradiction avec son éducation qui lui apprend à ne jamais dire, juste "montrer par petites touches". Mais peu à peu, au fil des pages, au fil du temps et des réflexions, un portrait s'ébauche : celui d'une femme qui se trouve dans et par l'écriture, et qui finit par accepter ses contradictions.

Un beau parcours évoqué par touches discrètes et sincères.

 

Présentation de l'éditeur : Les éditions noir sur blanc

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

 

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>