Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mon voisin Raymond de TROUBS

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

Troubs habite une petite ferme au coeur de la Dordogne. Son voisin le plus proche est Raymond, un octogénaire qu'il aide dans ses tâches difficiles. Les deux voisins passent du temps ensemble, à discuter de la météo, des palombes, à cueillir des champignons ou à déplacer des ruches. Le temps s'écoule doucement, simplement.

Troubs nous parle de la vie comme elle va dans ce trésor d'humanité et d'espoir qui place le rapport humain et naturel au centre de l'univers. Il nous enjoint à revenir à la simplicité, à aller juste causer cinq  minutes avec son voisin ou le facteur ou encore à contempler le ballet des mésanges, juste pour le plaisir. En revenant à l'essentiel, à ce rapport convivial et juste à l'autre et au monde, peut-être pourrons-nous enrayer certains méfaits de l'évolution de notre société. Et ainsi espérer créer un monde plus humain...

 

Petite merveille découverte chez Jérôme

Présentation de l'éditeur : Futuropolis

 

Retrouvez cette BD dans votre librairie la plus proche

Partager cet article

Repost0

Une saison ardente de Richard FORD

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ 

"La vie, c'est fait de choses insignifiantes. Il faut s'y accrocher."

L'année de ses 16 ans, le père de Joe perd son emploi et décide de partir combattre les incendies qui font rage dans la région. Pendant son absence, sa mère rencontre Warren Miller et tombe amoureuse de cet autre homme plus riche sous le regard distancié de son fils. Son univers vacille alors doucement, se consumant dans les flammes de ce nouvel amour. Au retour de son père, il reçoit une leçon de tolérance qui le guidera dans sa vie d'adulte : "On peut sombrer dans le regret du passé au lieu de penser à ce qu'on peut faire pour améliorer le présent. Évite ça."

Il comprend également, au travers des anecdotes racontées par Warren, que ce qui nous visse au sol et nous retient souvent est la peur ressentie quand on pense aux siens sinon, il serait possible de se sentir aussi libre qu'un oiseau, sans attaches et prêt à tout risquer, uniquement présent. Si son père tente cette aventure, pour se sentir vivant ou utile au cœur des flammes, il n'en perd pas moins son couple. Tout choix imprime des conséquences dans les trajectoires de vie...

Dans l'écriture de Richard Ford, se ressent l'influence des grands comme Conrad, Tchekhov ou encore son ami Raymond Carver. Dans un style ramassé, direct comme un uppercut, il saisit l'essentiel en plongeant au cœur de l'âme humaine pour en décrire l'aura. Il écrit ici un roman aux profondeurs insondables !

 

Présentation de l'éditeur : Points

Du même auteur : Canada ;

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

 

Partager cet article

Repost0

L'appel du coucou de Robert GALBRAITH

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ 

Cormoran Strike, détective privé quelque peu à la dérive, est étonné quand on sonne à sa porte pour lui proposer un enquête : le frère de Lula Landry, célèbre top model, est persuadé que sa soeur ne s'est pas suicidée comme l'affirme la police, mais qu'un homme a mis fin à ses jours. Cormoran accepte d'enquêter, épaulé par une jeune secrétaire intérimaire plus rusée que les autres... Il se confronte alors au monde des palaces, et découvre le revers de ce monde glamour encensé par les journalistes.

Ce que j'ai aimé :

L'auteur est douée pour ferrer son lecteur, et ses 600 pages se lisent d'un seul trait, sans temps mort. Le personnage de Cormoran est attachant, ex-lieutenant de l’armée, revenu d’Afghanistan amputé d’une jambe, il vient de rompre avec sa petite amie, mais ne se perd pas dans une dépression propre à certains autres détectives privés de romans policiers. Sa rencontre avec Robin, la jeune secrétaire, reste tout à fait professionnelle, et je remercie l'auteure, là encore, de ne pas nous avoir obligé à suivre les émois sentimentaux naissants inhérents à certains romans.

Ce que j'ai moins aimé :

Le choix de placer son intrigue dans le milieu du mannequinat semble un peu racoleur, et quelque peu caricatural : les mannequins sont des jeunes filles perdues qui se laissent séduire par des bad boys drogués, les créateurs sont fantasques et efféminés, les personnes qui gravitent autour d'eux sont envieuses, et les paparazzis oppressants et dangereux.

Bilan :

Un roman policier qui ne révolutionne pas le genre, mais permet de passer un bon moment, ce qui est déjà beaucoup !

 

Présentation de l'éditeur : Le livre de poche

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

 

Publié dans Roman policier Europe

Partager cet article

Repost0

Les morts de Bear Creek de Keith McCAFFERTY

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥ 

"Vous voulez savoir ce qui fait vraiment la valeur d'un homme, en dehors de l'argent ? C'est le nombre de personnes qu'il a rendues heureuses."

Le shérif Martha Ettinger et son équipe découvrent le cadavre de deux hommes exhumés par un grizzly. La jeune femme fait alors appel à Sean Stranahan, guide de pêche et détective privé à ses heures, pour la seconder dans cette enquête. Sean est aussi embauché par un club de pêcheurs pour retrouver une précieuse mouche de pêche volée.

Ce second volet des aventures de Sean et Martha tient ses promesses, nous emmenant au cœur des rivières du Montana dans des parties de pêche inoubliables, les pieds dans l'eau des rivières. L'intrigue s'éloigne des intrigues traditionnelles pour proposer une réelle réflexion sur la mort.

Un roman policier à noter, indubitablement !

 

Présentation de l'éditeur : Gallmeister

Du même auteur : Meurtres sur la Madison 

Vous aimerez aussi : Dérive sanglante et Casco bay de William TAPLY ;  La rivière de sang de Jim TENUTO

Partager cet article

Repost0

La soustraction des possibles de Joseph INCARDONA

Publié le par Hélène

♥ ♥

"Le problème avec la vie qui avance, c’est qu’elle soustrait les possibles.
Justement. »

Balzac disait que derrière chaque richesse se cache un crime. Aldo le comprend rapidement quand il se retrouve pris dans une course à l'argent et au pouvoir aux côtés de la belle Svetlana. Alors qu'il n'était qu'un prof de tennis gigolo à ses heures, la rencontre avec Odile change tout, il s'insère alors dans ce monde de la fin des années 80 propice aux champions du capitalisme et de la finance. Il oublie seulement qu'il n'est pas le seul à vouloir tenter sa chance.

L'écriture dynamique colle à cette époque endiablée, sèche, directe, elle frappe plus durement qu'un uppercut.

Ce que j'ai moins aimé :

J'ai ressenti des longueurs, et les commentaires du narrateur - qui commentent absolument tout - ont fini par me lasser.

"Moi je pense, Svetlana, qu'il vient te prendre parce que tu souhaites qu'on t'emmène. Et quand on vient vous chercher, quand on vient vraiment vous chercher, il est difficile de dire non. Parfois, la vie est un de ces vieux téléphones noirs e massifs sonnant au milieu de la nuit.

Quand la vie appelle, il faut répondre.

Pas le choix."

Le ton est très cynique, désabusé, laissant peu de place au rêve et à la poésie.

Bilan :

Si l'on apprécie ces thèmes et la peinture âpre de la réalité, on ne pourra qu'être conquis. Il m'a fait penser à La fortune de Sila de Fabrice Humbert.

 

Présentation de l'éditeur : Finitude

Du même auteur : Chaleur

D'autres avis : France Inter ; Babelio

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

Publié dans Littérature Europe

Partager cet article

Repost0

Sucre noir de Miguel BONNEFOY

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥ 

"Parce que tu es la seule personne au monde qui ait failli m'exploser le cœur en m'effleurant la tempe. "

Dans un village des Caraïbes, une légende prétend que le butin du Capitaine Henry Morgan se cache quelque part sur les terres proches de celles de la famille Otero. Ainsi, les chercheurs de trésors se succèdent, avides de rencontrer la fortune. Parmi eux, Severo Bracamonte, qui se présente un beau matin chez les Otero et conquiert le cœur de la jeune Serena, l'héritière de la plantation de cannes à sucre des Otero. Elle-même est à la recherche d'un autre trésor qu'elle croit reconnaitre sous les traits de Severo. Mais tout trésor ne risque-t-il pas de se transformer en mirage issu de notre imagination ?

Dans ce conte au souffle narratif puissant, les êtres sont malmenés sur plusieurs générations par un destin qui se joue de leurs aspirations, et les enjoint au fil des années à retrouver l'essentiel sans se perdre à courir après des chimères... Bercés par des rêves de fortunes, en risquent-ils pas de voir le temps s'évanouir avant d'avoir pu profiter de cette vie si courte ?

A travers des personnages puissants, Miguel Bonnefoy nous offre une fable incarnée !
 

Présentation de l'éditeur : Rivages poche

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

Partager cet article

Repost0

Les pêcheurs d'étoiles de Jean-Paul DELFINO

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥ 

Dans le Paris de 1925, Blaise Cendrars et Erik Satie se croisent et décident de déambuler ensemble dans la ville qui s'endort. Ils partent à la recherche de Biqui, la peintre Suzanne Valandon, le grand amour de Satie, fuient aussi quelques importuns comme Cocteau, et aux détours des rues désertées, croisent Chagall, rendent visite à Apollinaire au cimetière du Père Lachaise, essuient encore quelques échauffourées avec Cocteau qui accuse Cendrars d'avoir inventé ses voyages et ils finiront par s'adjoindre la complicité d'une girafe pour se venger...

Au cœur de la nuit, resplendit leur amitié hors du commun, nimbée de cette atmosphère particulière, fantomatique, embrumée par l'alcool. Les deux hommes partagent leurs failles, ils lient leurs solitudes et se retrouvent le temps d'une nuit, complices, pour s'épauler. Ensemble, ils regardent dans les yeux "la petite fille aux grands yeux verts", leur misère, et l'embellissent par le biais de leur imagination artistique. Le temps d'une folle nuit, la magie scintille...

 

Présentation de l'éditeur : Le Passage

Retrouvez ce roman dans la librairie la plus proche de chez vous

Partager cet article

Repost0

Bilan du mois anglais 2020

Publié le par Hélène

Partager cet article

Repost0

Comme une gazelle apprivoisée de Barbara PYM

Publié le par Hélène

♥ ♥

"Tendre colombe, ou gazelle apprivoisée :

Donnez-moi à aimer,oh un être à aimer !"

Les sœurs Bede, Harriet et Belinda ont deux caractères bien opposés : Harriet aime prendre soin d'elle, et avoue un faible pour les nouveaux vicaires, surtout s'ils sont jeunes, grands au teint pâle. Elle reçoit régulièrement les demandes en mariage d'un vieux comte italien Ricadro Bianco. Belinda, plus effacée, est amoureuse depuis 30 ans de l"archidiacre Hoccleve, homme marié. Cette routine de la petite ville de campagne est troublée par l'arrivée de Nathaniel Mold, et d'un évêque, Théodore Grote.

C'est un univers cocasse que celui des deux sœurs, qui épient leurs voisins, discutent de la cuisson idéale du canard, ou tricotent des chaussettes en laine pour se faire valoir aux yeux de celui qu'elles convoitent. Elles se complaisent dans leur vie douillette et préfèrent finalement choyer des vicaires ou des hommes mariés que de risquer une nouvelle vie.

Il s'agit du premier roman de Barbara Pym, paru en Angleterre en 1950, duquel il se dégage un charme et un humour indéniables !

Présentation de l'éditeur : Belfond Vintage

Du même auteur : Les ingratitudes de l'amour ♥ ♥

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

Publié dans Littérature Europe

Partager cet article

Repost0

Lauréats du prix SNCF du polar 2020

Publié le par Hélène

Je suis ravie des lauréats du prix SNCF du Polar 2020 :

Catégorie Roman : Marion Brunet pour L’été circulaire (Albin Michel, Le Livre de Poche)

Catégorie BD : Cyril Liéron & Benoît Dahan pour Dans la tête de Sherlock Holmes (Ankama)

Catégorie Court métrage : Martin Darondeau pour Trocmort, produit par La voie lactée, Slumdog Production et par les films du Duc

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>