Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1189 résultats pour “vie parfaite

La vie parfaite de Silvia AVALLONE

Publié le par Hélène

♥ ♥

Adèle, 18 ans est sur le point d'accoucher. En ce jour particulier, elle est seule, le père de son enfant étant en prison, si bien que Adèle envisage de donner son enfant pour qu'il soit adopté. Elle souhaite le meilleur pour son enfant et essaie de se persuader que commencer sa vie dans un environnement dégradé auprès d'une mère adolescente n'est pas l'idéal... Parallèlement, Dora rêve de devenir mère, mais le destin s'acharne contre elle à tel point que son couple commence à en souffrir.

Alors que nous sommes à l'orée de deux nouvelles vies pour ces deux femmes, le récit revient sur leur parcours pour mieux comprendre cette heure délicate des choix essentiels pouvant déterminer la trajectoire de toute une vie. Que signifie être parents et donner la vie dans un monde tourmenté ? La question de la responsabilité et de la culpabilité des parents est au coeur du roman, sous l'égide de Dostoïevski...

"Quand tu mets quelqu'un au monde, tu dois l'aimer. Le regarder dans les yeux et lui dire : Tu es en sécurité. Sinon, tu lui donnes la vie mais tu ne lui permets pas de naitre. Tu le tues."

Adèle, Dora, Fabio souffrent mais malgré tout, quelques moments fulgurants les sauvent, au milieu du chaos : une journée à la mer, un restaurant entre mère et filles, un voyage, des instants fugaces qui justifient les aléas et permettent de tenir debout, envers et contre tout. Peuvent-ils prétendre à une vie parfaite ? Non. Seulement à une vie fragile mais éclairée ça et là par de petits miracles qui, de secondes magiques en minutes merveilleuses, créent une certaine forme de perfection...

 

Présentation de l'éditeur : Liana Levi

Du même auteur : D'acier de Silvia AVALLONE ; Le lynx ♥ ; Marina Bellezza ♥ ♥ ♥ 

 

 

La vie parfaite, Silvia AVALLONE, Liana Levi, traduit de l'italien par Françoise Brun. «Littérature étrangère» Date de parution : 05-04-2018 14 x 21 cm - 400 pages, 22 euros

 

Publié dans Littérature Europe

Partager cet article
Repost0

L'enfer de Church Street de Jake HINKSON

Publié le par Hélène

♥ ♥

"Nous ne sommes pas vraiment dans la petite maison dans la prairie..."

Geoffrey Webb se fait braquer dans un parking et décide de proposer un drôle de marché à son jeune braqueur : en échange de 3000 dollars, il devra accompagner Geoffrey dans l'Arkansas et l"écouter raconter ce qui l'a mené jusqu'ici.

Et son parcours vaut le détour : il devient par hasard aumônier à l'Eglise Baptiste pour une Vie Meilleure et est chargé d'accompagner les jeunes dans leur foi. Il brille dans ce domaine, ponctuant ses sermons de phrases toute faites qui conviennent parfaitement à l'auditoire. Il est particulièrement doué pour manipuler ses condisciples en leur serinant ce qu'ils veulent entendre, ou en les flattant, au choix. Tout se passe donc parfaitement, mais malheureusement, il se sent irrésistiblement attiré par Angela la fille du pasteur, et c'est à partir de là que tout dérape...

Cette aventure se lit d'une traite, le suspens est parfaitement calibrée, l'ensemble bien ficelé. Le personnage de Geoffrey Webb interroge les fondements de l'âme humaine tout en faisant la satire des communautés religieuses et de ses foules crédules.

Ce que j'ai moins aimé : il fut moins drôle et déjanté que ne le laissait penser la 4eme de couverture.

Bilan : un court roman efficace.

 

Présentation de l'éditeurGallmeister

D'autres avis : Jérôme ; Electra

 

L'enfer de Church Street, Jake HINKSON, Traduit par Sophie Aslanides, Gallmeister, Totem, août 2017, 208 p., 8 euros

 

Partager cet article
Repost0

Ceux qui restent - Mars

Publié le par Hélène

Une fable marquante dans un village africain qui hésite entre moeurs ancestrales et modernité.

 

Des nouvelles au coeur de l'Inde en pleine évolution.

 

Un classique qui reste inoubliable.

 

Une réécriture du mythe d'Antigone parfaitement maîtrisée.

 

Un album jeunesse touchant.

 

Un roman policier scandinave passionnant.

 

Un récit très original autour d'un concours de "guetteurs de plumes"

 

Un album jeunesse très drôle avec une pointe d'écologie.

Un roman policier au charme durable.

 

Un classique !

 

Une de mes premières lectures de cette auteure islandaise que j'apprécie beaucoup.

 

Un court roman que je ne me lasse pas d'offrir !

 

Une de mes plius belles découvertes poétiques !

 

Une Bd que la vie mouvementée du Quai d'Orsay.

 

Partager cet article
Repost0

Recherche femme parfaite de Anne BEREST

Publié le par Hélène

Emilienne, photographe trentenaire décide de se lancer dans un projet ambitieux en vue d'exposer aux rencontres de Arles. Elle traque pour ce faire la femme parfaite, chaque femme photographiée devant lui donner le nom d'une autre femme qu'elle considère comme la femme parfaite. Cette quête lui permet d'amorcer une réflexion sur la femme moderne, sur les pressions sociales qu'elle subit notamment avec l'image de Julie, la voisine de Emilienne, traumatisée par son accouchement et son nouveau rôle de mère. Elle rencontre également une jeune femme libre, Georgia, par qui elle est irrésistiblement attirée.

Au-delà des femmes, l'auteure ausculte aussi notre société moderne, enferrée dans un culte à l'image que propagent les publicités ou encore les réseaux sociaux. Ceux-ci créent des cadres  dans lesquels les êtres essaient de rentrer, ils fantasment l'image qu'ils renvoient aux autres, enfantant un être factice "Aujourd'hui tout le monde met en scène sa vie dans le seul but que cela soit "cool" sur les photos.", "C'est pas ça être libre. Etre libre, c'est faire des choses sans être regardé." La vraie marginalité serait alors de ne pas être référencé sur Google...

Sur un ton plaisant, non dénué d'humour l'auteur use du second degré pour aborder ces problématiques modernes.

Ce que j'ai moins aimé : la bluette sentimentalo-sexuelle qui transforme la jeune femme en adolescente...

Bilan : un bon moment de lecture assez plaisant, surtout dans sa première partie.

 

Présentation de l'éditeur : Grasset ; Folio

D'autres avis : Caroline ; Violette ;

 

Recherche femme parfaite, Anne Berest, folio, janvier 2016, 240 p., 7.20 euros

Merci à l'éditeur.

 

Partager cet article
Repost0

Idées cadeaux de Carole Fives

Publié le par Hélène

 carole_fives-.jpg

  Présentation :

 Je vis pour le moment dans le Nord, à Lille. J'ai écrit en 2010 un premier recueil de nouvelles, "Quand nous serons heureux." En septembre sortira mon premier roman, "Que nos vies aient l'air d'un film parfait." C'est un livre qui parle des relations entre frère et sœur, des enfants du divorce, des années 80... Et qui se construit à partir de "voix" , celles des différents narrateurs: chacun à son tour prend la parole et donne sa version, sa chanson, son "film parfait." 

Fin août, sortira aussi un album jeunesse pop-up, "Dans les jupes de Maman", un petit garçon qui ne veut pas quitter les jupes de sa mère, celles ci se transforment au gré des pages en autant d'endroits merveilleux... Encore une façon d'aborder la question des relations familiales, et sur un ton léger le complexe d'Oedipe. Les illustrations sont de Dorothée de Monfreid qui avait dessiné la couverture de "Zarra", à l'École des Loisirs (2010)...

 

  Les réponses aux questions :

 

Pourquoi offrir un livre ?


 

Pour faire passer un message, mais pas seulement…

 

Un livre que vous offrez en toutes circonstances ?

Eau sauvage, Valérie Mréjen

 

Un livre qui donne envie de légèreté ?

Petits poèmes écrits pour passer le temps, Carl Norac

 

Un livre pour donner envie d'égalité ?

Bas monde, Patrick Varetz

 

Un livre pour donner envie de liberté ?

La peau et les os, Georges Hyvernaud.

 

Un livre pour donner envie de fraternité ?

Que nos vies aient l’air d’un film parfait, bah oui, le mien, il parle des relations frère-sœur ! (à paraître en août )

 

Un livre pour donner envie de festivité ?

Univers univers, Régis Jauffret

 

Un livre pour donner envie de beauté ?

Fragments d’un discours amoureux, Roland Barthes

 

Un livre pour donner envie de gaieté ?

La conquête du monde, Sybille Grimbert

 

Un livre pour donner envie de vérité ?

Loin d’eux, Laurent Mauvignier         

 

Un livre pour donner envie de volupté ?

Faire l’amour, Jean-Philippe Toussaint

 

Un livre pour donner envie de lucidité ?

Tu ne t’aimes pas, Nathalie Sarraute


 

livre ouvert2


 

Publié dans Idées cadeaux

Partager cet article
Repost0

Bilan lectures 2018

Publié le par Hélène

Partager cet article
Repost0

Trois saisons d'orage de Cécile COULON

Publié le par Hélène

♥ ♥

Au bord des falaises nommées Les trois gueules s'est bâti le village des Fontaines autour de la carrière exploitée par deux frères. Petit à petit une vie s'est construite et André est le médecin qui officie là-bas, pour les "fourmis blanches" qui travaillent à la carrière et à l'usine. Il connait la nature et sait que elle peut prendre des vies rapidement, de façon aléatoire, sans préambules. Mais il sait aussi que la vie reste souvent la plus forte, preuve en est dans cet enfant qui lui tombe du ciel, Benedict. Ce dernier s'attache à ce père modèle et à ce lieu atypique et il grandit également là, dans les pas de son père, devenant médecin lui aussi. Il rencontre Agnès, une fille de la ville qui le rejoint et donne naissance à Bérengère.

Ainsi trois générations se mettent en place et sont prêtes à jouer leur rôle dans le destin qui s'accomplit autour de ce lieu qui apparait maudit aux gens de la ville.

Ce récit magnétique prenant aux accents de tragédie rappelle la nécessité de se plier aux lois de la nature quoi qu'il advienne. Le coeur a ses raisons qui échappent aux brides de l'esprit rationnel comme le dit le proverbe. Il peut faire éclater des orages dévastateurs, de ceux qui retentissent longuement dans l'atmosphère et altèrent à jamais les paysages, brûlant arbres et âmes sur leur passage. Il ne sert quelquefois à rien de lutter...

Un beau récit tragique parfaitement maitrisé.

 

Présentation de l'éditeur : Editions Viviane Hamy

D'autres avis : Jostein ; Leiloona ; Noukette ; Valérie 

 

Trois saisons d'orage, Cécile COULON, Editions Viviane Hamy, janvier 2017, 265 p., 19 euros

 

Partager cet article
Repost0

Si je mens tu vas en enfer de Sarah PINBOROUGH

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Lisa vit seule avec sa fille Ava, semblant fuir un passé oppressant. Elle aspire à une vie sans histoires, même si ces derniers temps, des détails l'inquiètent. Son anxiété atteint son apogée quand Ava sauve de la noyade un petit garçon, s'exposant ainsi dans la presse locale, et provoquant un séisme dans leur vie bien rangée. Parallèlement, Marilyn, une collègue et amie de Lisa, semble aussi avoir une vie parfaite, mais ses coulisses sont aussi hantées. Le destin des trois femmes va irrémédiablement basculer.

Chaque être porte finalement en lui ses fêlures, son passé au poids quelquefois étouffant, ou ses secrets inavouables. Comment composer avec cet ensemble disparate, comment construire ainsi une amitié, une famille ? Faut-il faire confiance à son instinct ?

Porté par de multiples rebondissements, ce roman policier est plutôt bien conçu, il manipule habilement le lecteur, tout comme les personnages manient avec brio l'art de la manipulation ! Les femmes maltraitées sont au cœur de l'intrigue, ces femmes malmenées qui trouvent un refuge comme elles peuvent, où elles peuvent.

Alors même si quelques caricatures et invraisemblances ponctuent le roman, il reste un polar efficace !

 

Présentation de l'éditeur : Le livre de poche 

 

Publié dans Roman policier Europe

Partager cet article
Repost0

Un coeur simple de FLAUBERT

Publié le par Hélène

♥ ♥

Félicité est une jeune servante qui entre au service de Mme Aubain à Pont l'Evêque. dévouée, fidèle , elle est parfaite dans son rôle. Le temps passe, et elle s'attache tour à tour à Virginie la fille de Mme Aubain, à son neveu Victor, à sa maîtresse, puis à son perroquet Loulou. Mais tous meurent tour à tour, et Félicité finit seule.

Comme le titre du récit l'annonce, Félicité est un personnage profondément bon malgré sa naïveté et sa folie pour finir. Simple, elle l'est par sa condition, mais aussi par ses sentiments dénués d'artifices, par sa dévotion.

Ce titre est le premier conte des Trois Contes, dernière oeuvre de Flaubert publiée de son vivant en 1877.

Ce que j'ai moins aimé :

- la froideur, l'auteur ne s'appesantit pas sur les sentiments, il décrit presque de façon chirurgicale les étapes d'une vie ratée, sans parvenir réellement à nous attacher à son personnage pathétique.

 

 

Présentation de l'éditeur : Le livre de poche

Du même auteur : Mme Bovary

 

Partager cet article
Repost0

Portugal de Cyril PEDROSA

Publié le par Hélène

                                         portugal-couv.jpg

 ♥ ♥ ♥

 

 L’auteur :

 

Son blog : http://cyrilpedrosa.blogspot.com/

 

L’histoire :

Quand un retour aux sources imprévu devient renaissance à soi-même.

Plus vraiment d'inspiration, plus d'envies et pas de projets, l'auteur de BD Simon Muchat végète doucement dans son boulot d'animateur scolaire, et exaspère Claire, sa compagne, qui le voudrait plus investi.

Invité à passer quelques jours au Portugal, dont sa famille est originaire et où il n'était plus allé depuis l'enfance, il va y découvrir une autre façon d'exister et d'être - et peut-être le début d'une nouvelle inspiration ?

 

Ce que j’ai aimé :

 

Cet album est un bijou graphique avec une utilisation de la couleur permettant de toucher au plus près aux sentiments du narrateur : quand son moral frôle le néant, les couleurs sont ternes, sans vie, cette vie qui revient au Portugal quand Simon retourne vers ses racines. Les couleurs et le mouvement affluent alors sur les pages comme dans l'âme des personnages. Les pages consacrées aux souvenirs se teintent d'une coloration sépia mélancolique et triste.

 

portugal 2

 

portugal-pedrosa-4.jpg

portugal-5.jpg

 

Portugal nous peint le retour à la vie de Simon, jeune adulte perdu, errant dans sa vie en se laissant porter par les évènements, et surtout par les décisions de sa copine, Claire, qui finit bien évidemment à se lasser de la perpétuelle indécision et morosité dans laquelle évolue son compagnon déprimé. Le temps du mariage de sa cousine, Simon va retourner vers ce qui le fonde, son père, sa famille, un pays qu'il connaît peu mais est avide de découvrir, un monde coloré et vif. Là aussi la vie n'épargne guère les êtres, mais Simon y est à sa juste place, il trouve enfin ce qui lui manquait, une identité.

 

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

- Le rythme assez lent et profondément mélancolique a instillé sur mon âme une touche amère et un peu déprimante…

 

portugal-7.jpg

 

D’autres avis :

 

Blogs :

 

Ys ; Mo’; Les 8 plumes  

 

Presse :

 

"Un long et beau récit (...) intime et vagabond, parfaitement universel" (Le Nouvel Observateur)

- "Un roman graphique bouleversant" (Rue89)

- "Une BD intime et flamboyante. Un album fabuleux au graphisme sans cesse mouvant" (Métro)

- "Un magnifique album" (20MN)

- "Cyril Pedrosa signe là une oeuvre tout simplement magistrale" (Télérama)
  

 

- "Un petit bijou de BD" (Ouest France)

- "Un album d'une profondeur et d'une acuité rare" (Livres Hebdo)

 

Portugal-1.jpg

 

Portugal, Cyril Pedrosa, Dupuis, septembre 2011, 261 p., 35 euros

 

Top-bd-2012

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>