Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

jeunesse album

Les antipodes de Guillaume GUERAUD et Bertrand DUBOIS

Publié le par Hélène

 

 antipodes.jpg

♥ ♥ ♥

 

Les auteurs :

Guillaume Guéraud est né à Bordeaux et a habité jusqu'à vingt-quatre ans à Floirac. Aujourd'hui il habite entre Nîmes et Montpellier. Il a d'abord suivi des études de journalisme et a travaillé dans divers quotidiens régionaux. (Source : Ricochet jeunes)

Berttrand DUBOIS : son site  

 

L'histoire :

Balthazar, Vladimochka, Ronald, Pearline, Najuat, Mitsuko et Ryad vivent dans les quatre coins du monde, «aux antipodes» les uns des autres. Ils ne se connaissent pas.

 

antipodes-enfant.jpg

 

Mon avis :

Aux quatre coins du monde des enfants ont peur : l'un des chauve souris, l'autre du noir, ou du froid... Ils ne se ressemblent pas, vivent aux antipodes les uns des autres, mais ils restent des enfants que leurs peurs d'enfants rassemblent. Pour qu'ils se rencontrent, il faudrait créer un monde fantasmagorique pour voyager à bord d'un télésiège et renouer les nations.

 

L'incroyable magie d'un livre permet de relier ce qui ne l'est pas, permet de découvrir un monde aux antipodes du nôtre, permet de s'ouvrir à d'autres horizons. Cet album est une ouverture sur le monde et une porte ouverte sur toutes les utopies.

antipodes_interieur_pp24-25.jpg

Un très bel album coloré, poétique à découvrir à partir de 3 ans.

 

Vous aimerez aussi :

Jeunesse Album

 

Les antipodes, Guillaume Guéraud, Bertrand Dubois, Editions Notari, 21 euros

tous les livres sur Babelio.com

Publié dans Jeunesse Album

Partager cet article
Repost0

Je t'aimerai toujours, quoi qu'il arrive de Debi GLIORI

Publié le par Hélène

                              je-t-aimerai-toujours-couverture.gif

 

♥ ♥ ♥ ♥

"Ecoute ma chanson, l'amour ne meurt jamais.

Quoi qu'il arrive, je t'aimerai..."

 

L'auteur :

      Debi Gliori est né à Glasgow et à fait ses études à Edimbourg où elle vit aujourd'hui. Elle a travaillé sur de nombreux livres pour enfants, mais c'est avec Papa Ours qu'elle trouve la consécration. Son personnage lui a valu de nombreux prix dont en 1997 l'Award des livres pour enfants.



La série "Papa Ours" de Debi Gliori est illustrée de dessins tendres et colorés qui accompagnent des textes simples destinés aux tout-petits. Le personnage de Papa Ours deviendra vite un compagnon de lecture pour les enfants.

 

L'histoire :

Petit renard est de très mauvaise humeur,

Il dit que personne ne l'aime.

mais ce n'est pas vrai.

Maman va le rassurer et lui expliquer

que leur amour durera toujours,

quoi qu'il arrive...

je-t-aimerai-toujours.jpg

 

Mon avis :

Petit Renard a besoin d'être rassuré, il a peur tout à coup que l'amour de sa maman ne s'envole. Il veut savoir s'il est vilain, même s'il ressemble à un hanneton, si sa maman l'aimera toujours. Et invariablement, les mots doux de sa maman l'apaise "Je t'aimerai toujours, quoi qu'il arrive". Des mots doux qui illuminent la nuit, qui comblent le vide, qui apaisent les angoisses.

Car si au début de l'histoire, les questions de Petit Renard sont simples , elles se densifient au fur et à mesure, parce qu'elles cachent une angoisse bien plus grande tapie au sein de chaque enfant. La peur d'être abandonné, la peur de ne plus être aimé, la peur de perdre ceux qu'il aime.

"Et si l'amour s'abîme, se casse ou se déchire, pourrais-tu le recoudre, le recoller, le réparer ?"

"Je sais juste que je t'aimerai toujours."

Telle une étoile qui éclaire le ciel la nuit, l'amour maternel est inconditionnel et absolu et illumine la vie de l'enfant.

Les dessins colorés s'accordent parfaitement à cette magnifique histoire d'amour.

je-taimerai-toujours

 

Vous aimerez aussi :

Jeunesse  

 

Je t'aimerai toujours quoi qu'il arrive, Debi Gliori, adaptation française de Marie-France Floury, Gautier Languereau, 2011, 6.90

Publié dans Jeunesse Album

Partager cet article
Repost0

L’amoureux de Rébecca DAUTREMER

Publié le par Hélène

amoureux-couv.jpg

♥ ♥ ♥ ♥

 PRIX SORCIÈRES 2004

 

L’auteur :

Rébecca Dautremer est née à Gap. Elle a suivi les cours de l'ENSAD de Paris, avant de devenir graphiste et illustratrice. En plus de l'édition, elle travaille pour la presse jeunesse. (Source : Ricochet jeunes)

 http://www.rebeccadautremer.com/index/accueil

 

L’histoire :

 

 Ernest n'arrête pas d'embêter Salomé. 

Il lui tire les cheveux, 
fait tomber ses lunettes exprès... 
La maman de Salomé dit que, peut-être, 
Ernest est amoureux d'elle. 

Mais ça veut dire quoi, amoureux ? 

Sur ce sujet, tous les copains 
de Salomé sont bien renseignés 
et chacun a son mot à dire :
amoureux, c'est..

(Source : Babélio)

 Ce que j’ai aimé :

 

Ce petit album palpitant est un trésor de poésie et d’humour, indispensable dans la bibliothèque des plus jeunes pour aborder le thème mystérieux –à tous âges- de l’amour.

 Salomé ne comprend pas pourquoi Ernest l’embête, et quand sa maman lui suggère qu’Ernest veut peut-être simplement devenir son amoureux, Salomé comprend encore moins. Qu’est-ce que c’est « être amoureux » ? La petite fille va mener son enquête :

 

« La petite Noé avait entendu parler du coude-foudre…

« Amoureux, c’est du feu !

Ça brûle ?

Comme un éclair !

C’est l’orage.

Il pleut alors ? »

Et Salomé s’est dit qu’il valait mieux avoir un parapluie pour être amoureux. »

 

Grâce à des jeux de mots, de l’humour, l’univers feutré et intrigué des enfants irradie les pages de cet album romantique

 

 amoureux-2.jpg

 

Les dessins sont magnifiques, les personnages créés ressemblent à des pantins articulés qui prennent vie sous nos yeux et sous les mots enchanteurs de l’auteur. L’univers est féérique, tendre et cotonneux. 

 

amoureux-1.jpg

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

Rien

 

Vous aimerez aussi :

 

Du même auteur : Histoires de princesses

Autre :  Jeunesse

 

L’amoureux, Rébecca Dautremer, Gautier Languereau, 12.59 euros

 

Publié dans Jeunesse Album

Partager cet article
Repost0

Mon grand ami d’Eric BATTUT

Publié le par Hélène

                           mon grand ami

♥ ♥ ♥

Quand l'amitié permet de vaincre sa timidité ...

 

L’auteur :

 Eric Battut est né à Chamalières, où il vit et travaille.

Après six années d'études en économie et en droit, il a étudié à l'École Emile Cohl de Lyon. En 1996, ses premières illustrations pour "La Chèvre de Monsieur Seguin" sont montrées à Bologne.
En 1997, il a reçu le prix "Figue Future" de Montreuil, ainsi que le Prix Octogones 2000 du CIELJ. Il a depuis publié chez Didier jeunesse, Milan, Bilboquet et Bohem Press. (Source : Babélio)

 

L’histoire :

 Monsieur Tim est un grand timide. Mais lorsqu'il croise un jour le chemin du discret Monsieur Puce, c'est comme une révélation: ni zozotements ni bégaiements, ni gêne ou hésitation, ces deux-là sont faits pour être ensemble !

Une jolie fable sur la timidité et le courage, la confiance en soi que procure l'amitié. (Source : Babélio)

A partir de 3 ans.

Top.jpg

Ce que j’ai aimé :

 La rencontre de Monsieur Tim et de Monsieur Puce transforme radicalement leur vie et leur personnalité. L’assurance que leur donne cette nouvelle amitié miraculeuse est le sésame qui leur permet désormais d’être eux-mêmes, épanouis et heureux quand ils n’étaient auparavant que l’ombre du meilleur d’eux-mêmes…

La sincérité de cette belle histoire d’amitié est touchante et permet pour les plus jeunes d’aborder le thème de la timidité de façon ludique et intelligente.

Les dessins restent simples pour parler à l'âme des plus jeunes. 

 

Ce que j’ai moins aimé :

 - Rien

RTop-001.jpg

Premières lignes :

« Monsieur Tim n'avait pas d'amis, car monsieur Tim était très très timide. Quand quelqu'un lui disait bonjour, il bégayait, zézayait, rougissait, puis tournait les talons sans entamer la conversation.

Ce matin-là, après avoir longtemps marché le long d'un chemin, monsieur Tim s'arrêta pour se reposer. Il s'endormit.
Venu d'on ne sait où, monsieur Puce vit monsieur Tim, qui lui ouvrit l'appétit.
Monsieur Puce prit son élan. En quelques bonds, il se posa sur monsieur Tim, sur son nez exactement. Monsieur Tim se réveilla en sursaut :
«Une puce ! s'écria-t-il. Quel fléau !» »

 

Vous aimerez aussi :

 Du même auteur : Veux-tu être mon ami ?

Autre : Le catalogue des éditions Autrement jeunesse donne envie de tout découvrir... : http://www.autrement.com/userfiles/catalogues/cat_cat3.pdf

 

 Mon grand ami, Eric Battut, Autrement jeunesse, avril 2013, 24 p., 12.50 euros

 
 

tous les livres sur Babelio.com

Publié dans Jeunesse Album

Partager cet article
Repost0

Le sorcier fleuve de Gabriel KINSA illustré par Zaü, François Place, Dominique Beccaria

Publié le par Hélène

sorcier-du-fleuve.jpg

♥ ♥ ♥ ♥

Un livre CD à découvrir


L’auteur :

En 1974, Gabriel Kinsa décide de quitter Boko, son village natal pour l'univers cosmopolite de la capitale. À Brazzaville, il saisit la subtilité et la complexité de la diversité ethnique et linguistique des groupes qui y vivent et qui constitue toute la richesse culturelle du Congo.
Gabriel Kinsa se découvre rapidement une âme de comédien. En 1978, il fonde le Théâtre de l'Amitié à Brazzaville. Trois ans plus tard, il quitte le Congo pour la France. Au gré des rencontres et des amitiés, notamment avec le musée Dapper où il conte au milieu des pièces des expositions, il se confronte à de nouveaux modes de création qui donneront naissance à divers spectacles.

Gabriel Kinsa est reconnu aujourd'hui comme étant l'un des conteurs les plus talentueux désireux de faire partager son patrimoine culturel qu'il contribue fortement à préserver grâce à ses spectacles comme Malaki (1990), fondé sur l'esprit de la fête, Luzolo (1994), voyage au c?ur des traditions ancestrales.

C'est plus particulièrement le lien avec le monde des morts qui lui inspire Bileko (1996), et les récits mythologiques Muezi (1998). Le souvenir de certains faits d'histoire traverse également l'inspiration de Gabriel Kinsa avec Zikita, (1999) qui évoque l'esclavage.
Les albums constituent par ailleurs, un excellent moyen d'échapper à l'oubli. Se succèdent plusieurs albums, dont Contes, berceuses, musiques kongo (Mots et merveilles) en 1999, Graines de sortilèges (Acoria) en 2001 ou La légende de Kala en 2007. (Africultures)

Son site : http://www.gabrielkinsa.com/

 

Extrait :

 "Il y a longtemps, très longtemps, le crocodile était le seul habitant du fleuve Congo.
Il ne sortait jamais des profondeurs.
Pour profiter des bienfaits du soleil, il venait quelquefois flotter tel un bois mort, à la surface de l'eau.
Un jour, porté par le courant, il échoue sur la berge.
Là, il entend un chant harmonieux...
Surpris, il se dirige vers l'endroit d'où vient l'étrange mélodie.
Perché "wana muinga", un oiseau chante...."Enfants 5 à 11 ans

 

Mon avis :

 Il faut absolument découvrir Gabriel Kinsa notamment dans son spectacle "Métamorphoses" pour pénétrer son univers si fascinant. En deux mots, deux phrases, il nous emmène sur les rives du fleuve Congo aux côtés de ses ancêtres aux récits enchanteresques. Il est de ces conteurs hors pair qui savent jouer avec le large spectre des émotions.

gabriel-kinsa-8.JPG

Ce sorcier fleuve, livre CD, permet de le découvrir pour un premier contact qui ne pourra que vous plaire. Il s'agit d'un conte enchanteur avec une morale discrète, comme souvent chez l'auteur qui, subtilement, fait passer ses messages de respect des autres et de respect de l'identité des êtres. 

 

Vous aimerez aussi :

 Du même auteur : Graines de sortilèges

 

D’autres avis :

 Presse : http://www.gabrielkinsa.com/kinsa-presse.html


Le sorcier fleuve, Gabriel Kinsha, illustré par Zaü et François Place et Dominique Beccaria, Autoprod, 13 euros

 

Publié dans Jeunesse Album

Partager cet article
Repost0

Le filou de la forêt de Oliver JEFFERS

Publié le par Hélène

                                             filou-couv.JPG

  ♥ ♥ ♥ ♥ 

  L’auteur :

 http://www.oliverjeffers.com/

 L’histoire : 

Une affaire bien mystérieuse secoue la forêt: depuis quelque temps, les branches disparaissent des arbres, quand ce ne sont pas les arbres qui disparaissent complètement. Qui est le voleur ? Quel est son mobile ? L'enquête s'annonce difficile. (Présentation de l’éditeur)

filou 1 

Ce que j’ai aimé : 

Alors que se prépare la 111 ème biennale de l’avion en papier, une compétition ouverte à tous, des branches d’arbres disparaissent mystérieusement. Qui est coupable ? Les animaux de la forêt vont enquêter à la recherche de l’indice qui pourrait les mener sur la piste du malfaiteur.

filou-enquete.JPG

Les détails des dessins sont minutieusement travaillés et pensés, offrant un univers précis. Ils sont très imagés, permettant à un enfant de comprendre l’histoire, même sans savoir lire.

filou-alibis.JPG

Ce filou est tendre et doux, serti dans un album cocon très beau !

De façon ludique l’enfant apprendra des « notions essentielles de l’excellence aéronautique » (ou comment fabriquer des avions en papier), mais il comprendra également que le papier ne sort pas de nulle part et qu’il est important de ne pas le gâcher.

Ce que j’ai moins aimé : 

-          Rien

Vous aimerez aussi :

Du même auteur : L’extraordinaire garçon qui dévorait les livres

 

Le filou de la forêt, Oliver Jeffers, Traduit de l’anglais par Elisabeth Duval,  Kaléidoscope, 2009, 36 p., 12.70 euros

Publié dans Jeunesse Album

Partager cet article
Repost0

Je t’aime tellement que … de Anne HERBAUTS

Publié le par Hélène

                                            je-t-aime-tellement.JPG

   ♥ ♥ ♥

  "Je t'aime comme le grand paquebot d'un roman fleuve."

    

 L’auteur :

 

Anne Herbauts est née quelque part à Bruxelles vers 1975. Elle a fait ses études supérieures à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles en Illustration et Bande dessinée. Elle a depuis signé plus d’une trentaine d’albums pour enfants (et grands) et des bandes dessinées. (Source : Entrée livre)

 

Présentation :

 Dans ce livre singulier, la couleur s'invite progressivement, comme si l'auteur devait apprivoiser un trop plein d'émotions. Au fil des pages, l'ouvrage explose d'images et de mots d'amour. Un livre léger et dense, aérien et profond. Entre l'incantation et la comptine, l'opéra et la chanson, une oeuvre où le grandiose côtoie l'imperceptible.

 

Ce que j'ai aimé :

 Comment dire l'amour que l'on se porte ? Comment décrire cette immensité qui vous prend, vous submerge telle une vague venue de nulle part, une vague tellement puissnate qu'elle vous laisse muet, ébahi ? Comment, sinon par la poésie, par ses images multiples reliées directement au coeur et à l'imaginaire ?

 

je-t-aime-tellement-que-.JPG

 Ainsi Anne Herbauts dessine l'indicible au détour de métaphores lumineuses, elle nous enchante et nous enserre dans les rets de son lyrisme...

  "Je t'aime tant que la lune a téléphoné

pour prendre de mes nouvelles." 

 

"Le ciel a des bords d'algues. 

Je devine l'eau battue qui s'éteint dans une main de côte. 

Tu sens ? je demande. 

Tu as un rire d'eau. 

Je t'aime tellement que le sillage de nos nuits 

a brisé le reflet de la lune." 

 

 Le travail sur les dessins sur la couleur, est tout aussi passionné : peu à peu les dessins se font plus précis, comme si le sentiment diffus, confus, trop fort prenait peu à peu forme dans les mots et dans les dessins.

 Un magnifique chant d'amour...

 je-t-aime-tellement-que-2.JPG

Ce que j’ai moins aimé :

Je ne saurais dire pour quel âge le conseiller...  Sur certains blogs on peut lire « pour 2 ans », "pour 7 ans", "pour 15 ans" …

Il est un peu long pour les plus petits, à moins qu’ils ne se laissent porter par la poésie du texte. C'est avant tout un livre d'artiste à savourer, à écouter, à partager... 

je-t-aime-tellement-que-2.jpg

 Je t’aime tellement que.. ; de Anne Herbauts, Casterman, janvier 2013, 64 p., 18.50 euros

 

Publié dans Jeunesse Album

Partager cet article
Repost0

Revue Bonbek tome 6 an 3000

Publié le par Hélène

                                 bonbek.JPG

 

♥ ♥

La revue pour enfants qui rend jaloux les parents... 

  

Présentation :

 

Bonbek, la revue pour enfants qui rend jaloux les parents.

Des histoires pas gnagnans, des jeux marrants,

des ateliers créatifs géants pour les enfants

de 5 à 10 ans…. et leurs parents.

Pour lire, rire, jouer, cuisiner, danser, rêver,

inventer, créer…en famille.

Site http://www.bonbek.fr/

 

Le tome 6 :

 

Un numéro An 3000 !

Pourquoi ? Mais, parce que «ils» débarquent, «ils» reviennent... Qui ? Les enfants de 2999 et leur imagination débooordante (petite histoire) ; le vaisseau autocollant, là, au pied du lit de vos chérubins (Coller-décoller) ; id#445691735 depuis sa planète propre, après les «schwimp», «wuuuuuppp» puis «glourps !» de sa capsule intergalactique (grande histoire) ; Padmé et Dark Vador sur la musique de Star Wars (Choré) ; Pistache du 3ème type et Guimauvator, directement dans vos cuisines (À table !) ; les robots, tous les robots, en bataille (Cartes à jouer) ! ! ! ! Des (pré)visions signées Christophe Merlin, Laurent Bazart, Mark Verhaagen, Seb Niark..,
À lire, à regarder... pour être prêt.

L’équipe :


Sophie Cleyet-Marrel, Directrice de publication, et ex-productrice, journaliste et réalisatrice TV ;

 

Mari Pietarinen, Directrice Artistique pour la presse (Technikart Chine, WAD...) ;

Jérôme Berger, Rédacteur en chef et toujours chroniqueur gastronomique.

  bonbek2test2

 

Mon avis :

  

Cette revue est destinée aux enfants de 5 à 10 ans ce qui permet de toucher un éventail assez large d'enfants. Chacun y trouvera son compte entre les chorégraphies délirantes à la starwars, des coloriages qui permettent d'occuper les enfants pendant des heures -véridique, ma fille y a passé sa soirée hier soir et elle n'a colorié qu'un quart du dessin...-, des jeux de cartes à découper, des recettes de cuisine originales, des bandes dessinées incontournables à cet âge... Toutes ces activités sont regroupées autour d'un thème, pour ce tome-là l'an 3000, pour permettre à l'enfant de se projeter dans le futur et de développer son imagination foisonnante... 

 bonbek-3-test.jpg

 

D’autres avis :

 

Le Figaro ;  Sophie ;  Yves 

  

Merci à Gilles Paris.

 

Publié dans Jeunesse Album

Partager cet article
Repost0

Mon ami Kemushi de Nathalie DARGENT et Mandana SADAT

Publié le par Hélène

                                           mon-ami-kemushi.jpg

♥ ♥ ♥

 Les auteurs :

 Nathalie Dargent : Historienne d'art de formation, Nathalie Dargent a attendu que ses enfants apprennent à lire pour se consacrer à sa passion : inventer des histoires pour la jeunesse. Elle a publié de nombreux albums.

Mandana Sadat est née en 1971, elle réside en région parisienne. Après avoir obtenu son diplôme des Arts décoratifs de Strasbourg, Mandana Sadat se tourne vers l'édition. Elle s'exprime à travers différentes techniques (papier ciré, outils de tanneur pour graver). Son rapport au dessin est très affectif. Elle travaille en parallèle dans la presse et la publicité. Elle rencontre régulièrement des enfants et des professionnels et participe à des expositions. 

 

L’histoire :

 

 

 

kemushi vit dans le jardin du palais des pruniers et des cerisiers. Durant l’hiver, il reste enfoui dans son lit et écoute les rafales de vent. Le temps passe. Quand le givre a fondu, Kemushi a beaucoup changé. Dehors, les jardiniers s’activent. Kemushi attend leur départ pour enfin sortir de sa maison. Il s’emplit des parfums du jardin et contemple les fleurs de prunier et de cerisier qui volent dans le vent. Pour lui aussi, il est temps de s’envoler. Il déploie ses ailes et quitte sa maison.

Un bel album pour les petits qui parle, avec finesse, de la nature et de l’évolution, de l’identité et du temps qui passe.

Mon avis :

Kemushi est une petite chenille qui aime rester bien au chaud sous sa couette dans sa maison. Mais elle est de plus en plus à l’étroit dans sa maisonnette car elle grossit de jour en jour. Jusqu'à l'arrivée du printemps, saison de toutes les transformations et renaissances...

  « Comme le temps passe ! Fleurs de prunier, fleurs de cerisier, à peine écloses, elles s’éparpillen. Vite ! Kemushi secoue ses ailes. Et tandis que s’ébrouent pruniers et cerisiers, il s’élance. Les pétales tombent, lui s’envole. Il a bien changé, mon ami Kemushi. »

 Ce n'est pas tant l’histoire qui est belle -même si elle est touchante et toujours aussi magique - que les illustrations, magnifiques, teintées d'Asie, douces et colorées à la fois. Ainsi, par touches subtilement disséminées dans les pages, Kemushi nous ouvre les portes d'un cocon poétique moelleux, le prémisse à une vie simple et heureuse.

  kemushi1.jpg 

   

A feuilleter sur le site des Editions Picquier : 

http://www.editions-picquier.fr/catalogue/fiche.donut?id=843

 

Pour les enfants dés 4 ans.

 

Mon ami Kemushi, nathalie DARGENT, illustré par Mandana Sadat Picquier jeunesse, octobre 2012, 32 p., 12 Euros

 

kemushi-2.jpg

 

Publié dans Jeunesse Album

Partager cet article
Repost0

La grotte de Petit Ours de Martin WADDELL et Barbara FIRTH

Publié le par Hélène

                                        grotte-petit-ours.jpg

♥ ♥ ♥ ♥

  

Les auteurs :

 Martin Waddell est né en 1941 en Irlande. Tout jeune, il voulait être footballeur. Il a quitté l'école à 15 ans et a pratiqué différents métiers, l'édition, la brocante, standardiste d'une compagnie de taxis, libraire. Aujourd'hui, il se consacre à l'écriture de livres sur ce sujet et à des conférences sur la littérature de jeunesse. Il a reçu de nombreux prix. Sous le pseudonyme de Catherine Sefton, il a écrit des romans pour les adolescents (voir à ce nom). Ses histoires pour les petits sont de grands succès, notamment "Tu ne dors pas, Petit Ours?", plein de charme et de tendresse. Il vit en Irlande avec sa femme et ses fils, un chien et un chat.

 Barbara Firth est née dans le Cheshire (Grande-Bretagne) en 1928. Quand elle eut douze ans, sa famille déménagea dans un cottage au bord du canal de Peak Forest. Elle passait son temps à observer et à dessiner les plantes et les animaux qui entouraient sa maison. Elle réussit plus tard avec brio des études de dessin de mode au collège de Londres. Elle travailla alors comme assistante dans un studio graphique puis comme dessinatrice de mode avant d'être engagée par "Vogue" où elle s'occupa durant quinze ans de production et de recherche artistique. Elle illustra son premier livre pour enfants à cinquante-quatre ans.

 

L'histoire :

Un jour, Petit Ours découvre une petite caverne. Juste un peu plus grande que la taille d’un petit ours.« Je pourrais faire ma grotte ici, se dit Petit Ours, avec un lit, une table et une chaise… »

A partir de 3 ans.

 

Ce que j'ai aimé :

 La douceur ouatinée de l'univers des deux ours rend cet album très attachant. Au chaud dans leur grotte, ils se créent un cocon, un lieu doux et accueillant, à l'abri du monde.   

 Un amour profond court entre petit Ours et Grand ours, un amour inconditionnel, entier, profondément émouvant.

"Grand Ours est assis dans son fauteuil, Petit Ours blotti dans ses bras. Il reste ainsi jusqu'à ce que les bûches soient entièrement brûlées.

"Dors bien, Petit Ours." murmure Grand Ours.

Mais Petit Ours dort déjà." 

Les dessins sont magnifiques et ajoutent de la poésie à cette histoire simple et lumineuse qui parlera aux plus petits…

 

Ce que j'ai moins aimé :

- Rien, je suis une inconditionnelle des albums de ces deux auteurs !


Vous aimerez aussi :

 Des mêmes auteurs : Sélection d'albums jeunesse

 

petit-ours-grand-ours-martin-waddell-L-8.jpeg

 

La grotte de Petit Ours, Martin Waddell et Barbara Firth, Texte traduit de l'anglais par Claude Lager, Ecole des Loisirs,   2005, 12.50 euros

 

Publié dans Jeunesse Album

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>