Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

4 articles avec roman policier australien

L'arbre aux fées de B. Michael RADBURN

Publié le par Hélène

♥ ♥

Taylor Bridges, garde forestier en Tasmanie est hanté par la disparition de sa fille Claire âgée de 8 ans. Suite à ce drame, son couple s'est délité, raison pour laquelle il a demandé sa mutation dans cette région du bout du monde. Mais le destin semble le poursuivre puisque une jeune enfant, de 8 ans également disparait. Taylor étant sujet à des crises de somnambulisme en vient à douter de sa propre innocence. Se pourrait il qu'il soit responsable de la disparition de Drew ? Taylor décide d'enquêter, ce qu' O'Brien, le chef de la police locale ne voit pas d'un très bon œil.

Il découvre alors que d'autres enfants ont disparu ces dernières années dans des circonstances troubles.

Ce que j'ai aimé :

L'intrigue est relativement prenante.

Ce que j'ai moins aimé :

- une intrigue assez convenue, des évènements attendus

- une fin surnaturelle peu crédible

- le décor est original, mais pas assez exploité

- les personnages sont assez stéréotypés

Bilan : un roman qui ne marque pas...

 

Présentation de l'éditeur : Seuil

Partager cet article

Repost0

Lost man de Jane HARPER

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

Outback australien, ses étendues à perte de vue, sa terre rouge sang, cette poussière qui s'infiltre dans les moindres recoins, sa chaleur accablante, cette chaleur qui peut tuer si vous vous aventurez trop longtemps dehors sans eau ni vivres.

C'est là que vivent les trois frères Bright, Nathan, Bub et Cameron, même si leurs liens se sont distendus. Il faudra que Cameron soit retrouvé mort, déshydraté à trois heures de sa voiture, pour que Nathan revienne dans le ranch familial. Les questions restent ouvertes sur la mort de Cameron : pourquoi s'est il aventuré seul dans le désert sachant ce qu'il risquait ? S'agit-il d'un suicide comme beaucoup semblent le penser ? D'une erreur ? D'un meurtre ?

Les frères ont appris à vivre dans ces milieux à la beauté tranchante : leurs exploitations s'étendent sur les dizaines de kilomètres carrés, sur une terre pas toujours très fertile, et quand vient la saison des pluies les fermes peuvent se retrouver isolées durant plusieurs semaines. Les enfants de Cameron suivent les cours à distance, et si vous avez besoin d'un réparateur il faut attendre qu'il puisse faire un détour de quelques centaines de kilomètres... Nathan est divorcé et cette solitude est son quotidien, l'isolement le rongeant jour après jour. 

Ce retour vers le giron familial sera l'occasion pour lui de se poser des questions essentielles sur ses choix de vie, sur les embranchements pris trop vite, ou pas assez, sur la culpabilité qui l'a longtemps rongé en l'empêchant d'avancer, sur la vie qui joue quelquefois de drôles de tours...

Dans une atmosphère prégnante, se profilent des questions essentielles sur le couple, la famille, les choix de vie qui peuvent scléroser une vie, puis la renaissance qui survient quand on ne l'attendait plus...

Bilan : Un coup de coeur que je vous conseille !

 

Présentation de l'éditeur : Calmann Lévy

D'autres avis : Babélio

Du même auteur : Sauvage ♥ ♥  ; Canicule   

Partager cet article

Repost0

Canicule de Jane HARPER

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Au sud est de l'Australie, la chaleur terrasse la petite communauté rurale de Kiewarra. Les fermiers se lamentent devant cette sécheresse qui n'en finit pas et les ruine jour après jour. Est-ce parce que la canicule l'a mené à bout que Luke Hadler a tué toute sa famille à bout portant avant de retourner l'arme contre lui-même ? Son ami d'enfance Aaron Falk, de retour pour les funérailles, ne croit pas à cette version des faits. Sollicité également par le père de Peter, persuadé que son fils n'a pas pu tuer sa femme et son fils et secondant un enquêteur tenace, Aaron décide de rester plus longtemps sur les lieux pour élucider cette situation. Ce sera l'occasion pour lui de revenir sur les traces de son passé, pour le meilleur et pour le pire. Le climat et la sécheresse qui appauvrit un à un les fermiers influence indubitablement les caractères explosifs de chacun. Il suffit d'une allumette, mais aussi d'un mot, pour que tout brûle, les corps comme les âmes.

Canicule est un roman policier redoutablement efficace, l'intrigue prenante entremêlant subtilement passé et présent dont les entrelacs forment bien souvent des noeuds inextricables. La complexité de ces noeuds est indubitablement reliée aux êtres humains si flous dans leurs intentions et motivations secrètes... Que sait-on réellement des autres et de ce qu'ils cachent derrière les façades vernies ? Est-il sain de le découvrir ?

Aaron explorera son passé, et cette quête du sens après coup lui sera bénéfique. Il affrontera ses démons, regardera la vérité en face, et se libèrera finalement des non-dits sclérosants. Pour vivre plus clair. Pour respirer enfin et laisser la culpabilité derrière lui.

 

British Books of the Year 2018

 

Présentation de l'éditeur : Le livre de poche

Du même auteur : Sauvage

D'autres avis : Karine

 

Canicule, Jane Harper, Traduit de l’anglais (Australie) par Renaud Bombard, Le livre de poche, mai 2018, 448 p., 8.20 euros

Partager cet article

Repost0

Sauvage de Jane HARPER

Publié le par Hélène

L'agent fédéral Aaron Falk est contacté pour la disparition d'Alice Russell. La jeune femme s'est vraisemblablement perdue dans le bush australien lors d'un challenge organisé par son entreprise. En tant que témoin clé dans une affaire de  blanchiment d'argent à grande échelle, elle collaborait avec Falk et son dernier appel était dirigé vers lui. Il se rend donc sur place pour enquêter et interroger ses collègues revenus indemne de cette plongée dans le bush. Il découvre alors que tous ont quelque chose à cacher et des raisons de s'en prendre à la jeune femme aux réactions quelquefois intempestives.

Le récit haletant alterne les chapitres sur l'enquête et ceux sur le groupe évoluant dans le bush quelques jours avant la disparition. Les êtres aux prises avec une nature implacable se révèlent au fur et à mesure, bien plus souvent pour le pire que le meilleur... De petits détails en petits détails le drame est prêt à éclater.

Jane Harper démontre ici un talent indéniable pour ferrer son lecteur et le plonger dans un page turner aux rythme prenant.

Une belle découverte !

 

Présentation de l'éditeur : Calmann Lévy

Du même auteur : Canicule

 

Sauvage, Jane Harper, traduit par David Fauquemberg, Calmann Lévy, avril 2018, 432 p., 21.90 euros

Partager cet article

Repost0