Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

roman policier europe

Triste flic de Hugo HAMILTON

Publié le par Hélène

triste-flic.jpg

  ♥ ♥

 A ne pas laisser passer...

 

L’auteur :

 

Hugo Hamilton est un écrivain irlandais et accède à la consécration avec son roman autobiographique Sang impur, récompensé en France par le prix Fémina Etranger en 2004.

 

L’histoire :

 

Abandonné par sa femme, mis en congé à durée indéterminé après un incendie qui a failli lui coûter la vie, Pat Coyne mène une bien triste vie, remâchant ses diatribes réactionnaires entre deux pintes de Guiness. Mais lorsque son fils se retrouve impliqué dans une sordide affaire d’immigration clandestine, l’ex-flic reprend du service.

 

Ce que j’ai aimé :

 

-          L’humour est « déjanté » (qui était d’ailleurs le titre des premières aventures de Pat Coyne, tout aussi savoureuses)

-          Le personnage de Pat Coyne est attachant et atypique : perdu, dépassé et souvent imbibé, il essaie de vaincre ses démons résistants avec l’aide d’une thérapeute motivée. Mais c’est loin d’être gagné : il persécute un pauvre banquier, reste convaincu qu’il est « inextricablement lié » à sa femme Carmel qui l’a pourtant quitté (il constate d’ailleurs très finement « C’est pas de la tarte d’être amoureux » (p. 68)), n’hésite pas à déloger quelques lions dans la maison de son rival, et aime pester contre les adeptes de « l’irlanditude »… Il est le centre de son monde, le centre du roman, et ceci pour notre plus grand plaisir…

 

« Pat vous faites une fixation sur la vérité.

Bien sûr. Je veux la vérité.

Oui, mais vous ne pouvez pas vivre avec. Nous vivons de symboles. Nous avons besoin de rêves. De fiction. […]

Tour est affaire d’invention. Les vies sont des histoires. » (p. 180)

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

-          L’intrigue policière est vite expédiée, elle n’est que secondaire.

 

 

Premières phrases :

 

« Coyne sirotait sa pinte. S’occupait de ses oignons. A l’instar de beaucoup d’autres solitaires assis au bar un peu partout dans Dublin, on l’aurait cru aux commandes d’un gros engin. Perché sur un tabouret ; en train de manœuvrer une grue, un camion à plate-forme, ou encore un bus bondé de passagers à moitié soûls. »

 

Vous aimerez aussi :

 

 Du même auteur : Déjanté

Autres : les romans de Ken BRUEN

 

Merci à Jérôme LAMBERT des Editions Points pour cette lecture.

 

D’autres avis Keisha, Jean-Marc

 

Triste flic, Hugo HAMILTON, Phébus, novembre 2008, 18.53 euros

POCHE : Triste flic, Hugo HAMILTON, Points, septembre 2010, 253 p., 6.50 euros

Publié dans Roman policier Europe

Partager cet article
Repost0

Comme deux gouttes d’eau de Tana FRENCH

Publié le par Hélène

 comme-deux.jpg

♥ ♥ ♥

Un roman policier qu’il est impossible de poser avant la fin…

 

L’auteur :

 

Tana French est une romancière irlandaise. Son premier roman La mort dans les bois a connu un très grand succès.

 

L’histoire :

 

L’inspecteur Cassie Maddox est appelé sur une scène de crime un peu particulière : la victime lui ressemble trait pour trait et est en possession de papiers d’identité au nom d’Alexandra Madison, personnage que Cassie a inventé  et dans la peau de laquelle elle s’est glissée le temps d’une enquête passée sur un réseau de stupéfiants.

Les collègues de Cassie décident alors d’infiltrer la jeune Cassie dans l’univers de celle qui se faisait appeler Alexandra Madison, sans révéler à ses proches pour l’instant sa mort. Ainsi aura-t-elle plus de chances de confondre le meurtrier.

 

Ce que j’ai aimé :

 

L’originalité du sujet : la jeune Cassie doit jouer le rôle d’une autre femme assassinée au point de s’installer dans la maison qu’elle habitait aux côtés d’autres étudiants de Trinity College. Elle va devoir côtoyer lesdits étudiants sans se trahir, et au péril de sa vie puisque l’assassin est peut-être l’un d’eux…

Le suspens est haletant : le lecteur tremble à chaque détail qui pourrait ébranler le plan de Cassie, il frémit quand elle s’éloigne la nuit à pied de la maison pour faire un compte rendu de sa journée à ses chefs, bref, le stress est garanti…

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

La psychologie des personnages n’est peut-être pas très poussée, mais le suspens gomme les défauts du roman…

 

Premières phrases :

 

« Certaines nuits, quand je dors seule, je rêve encore de Whitethorn House. Mon rêve se passe toujours au printemps. Une brume atténue une belle lumière paisible de fin d’après-midi. Je grimpe le perron usé avant d’actionner le grand heurtoir de cuivre noirci par le temps et assez lourd pour, chaque fois, me faire sursauter. »

 

Vous aimerez aussi :

 

Sept jours à River Falls de Alexis AUBENQUE

 

Comme deux gouttes d’eau, Tana FRENCH, Michel Lafon, 2008, 482 p., 21.95 euros

POCHE : Comme deux gouttes d’eau, Tana FRENCH, Points,septembre 2010, 8 euros

 

D'autres avis chez Emeraude (déçue), Cuné (plus enthousiaste), Lily.

Publié dans Roman policier Europe

Partager cet article
Repost0

De chair et de sang de John HARVEY

Publié le par Hélène

de-chair-et-de-sang.jpg 

  ♥ ♥ ♥ ♥

Un auteur à découvrir absolument. Ce livre-ci est particulièrement prenant, haletant, si vous commencez, préparez-vous quelques nuits blanches, car vous ne pourrez pas vous arrêter avant la fin...
"De chair et de sang " est un grand roman policier subtil et fin comme je les aime.

 

L’auteur :

John Harvey est un écrivain britannique, auteur de romans policiers, de romans pour la jeunesse, de recueils de poésie, publiés souvent sous des pseudonymes.

L’histoire :

John Harvey met en place une série avec un nouveau héros : l'inspecteur principal Franck Elderqui a démissionné de la police de Nottingham pour aller se réfugier au fond de la Cornouailles, seul, car il a également démissionné de sa vie de couple. Il reçoit épisodiquement la visite de sa fille.
Il est toujours hanté par une affaire non résolue de disparitions de jeunes filles. Quand il apprend que l'un des coupables présumés va être mis sous liberté conditionnelle, Elder reprend le dossier qui le hante même la nuit. Et malheureusement pour lui, ce dossier va redevenir bien actuel avec de nouvelles disparitions.

 

Ce que j’ai aimé :

 

-          Une intrigue très prenante avec une course contre la montre haletante.

-          C’est un roman policier qui ne se contente pas de tenir en haleine son lecteur, mais qui pose aussi des questions sur l'ambiguïté entre le bien et le mal, sur le vécu des délinquants, bref, un roman policier avec une épaisseur chez les personnages et une psychologie fine.

-          Le héros est attachant et terriblement humain.

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

-          Rien.

 

Premières phrases :

"Caressant et insidieux, le chat lui frôla le visage. Elder, encore aux trois quarts endormi, le repoussa

du bras. Quelques instants plus tard, l'animal revenait à la charge, lui donnant des petits coups de tête, son

ronronnement sonore résonnant dans le crâne d'Elder."

Vous aimerez aussi :

Ténèbres, prenez-moi par la main de Dennis LEHANE

 

De chair et de sang, John HARVEY, Rivages Thriller, septembre 2005, 384 p., 21 euros

POCHE : De chair et de sang, John HARVEY, Rivages noir, juin 2007, 480 p., 9.50 euros

Publié dans Roman policier Europe

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7