Le complexe d'Eden Bellwether de Benjamin WOOD

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥ 

Un roman hypnotique

Ce que j'ai aimé :

Le jour où Oscar est irrémédiablement attiré par la musique d'une orgue qu'il entend en passant devant la chappelle de King's College, il ne se doute pas que cette mélodie va bouleverser son univers. Attisé par la musique, il entre dans l'église, comme subjugué, de la même façon qu'il entre dans la vie de Iris et Eden Bellwether. Il tombe en effet sous le charme d'Iris et est conquis également par la musique et par les théories de son frère, un personnage fascinant. Mais il va rapidement s'apercevoir que cet être à part est sur le fil qui relie raison et folie. Oscar est son inverse, un garçon normal, ancré dans la vraie vie, avec un travail utile auprès des personnes âgées, loin des envolées universitaires auxquelles sont habitués ses nouveaux amis de Cambridge réunis autour de Eden.

Eden suit en effet les thèses du musicien Mattheson pour qui la musique peut manipuler et pousser les auditeurs à ressentir ce qu'on veut qu'ils ressentent. Musique et émotions seraient intimement liées. "Si je te disais qu'il n'y a des musiques qui rendent heureux, et d'autres qui rendent triste, tu ne serais pas en désaccord avec moi ?" p. 61

Le champ des possibles s'ouvre alors pour le jeune Eden qui enjoint ses camarades à abandonner la rigidité de la science pour explorer de nouveaux territoires, des façons de penser différentes, pouvant conduire à des découvertes. "On a besoin de croire en la science et de croire que la science n'a pas réponse à tout. Même les scientifiques doivent être ouverts au miracle." p. 237

Mais la cloison entre génie et folie est fragile et Eden risque à tout moment de vaciller, entraînant les autres dans sa chute. 

Benjamin Wood écrit là un roman grandiose, magnifique réflexion sur ce "fol espoir", cet appel insensé vers la vie : "en période de grande angoisse et de deuil, la chose la plus précieuse qu'on puisse posséder est une lueur d'espoir, quand bien même cet espoir serait sans aucun fondement." p.485

Ce que j'ai moins aimé :

- Rien.

Présentation de l'éditeur :

ZUlma 

D'autres avis :

YvesSandrinePapillon ; LaureClaraKathelSéverine 

Télérama L'express 

 

Prix roman fnac 2014.

 

Le complexe d'Eden Bellwether, Benjamin Wood, traduit de l'anglais (RU) par Renaud MorinZulma, 2014, 23.50 euros

Publié dans Littérature Europe

Commenter cet article

Nadael 22/01/2015 15:48

J'ai beaucoup aimé ce roman aussi. Voilà un auteur prometteur!

Hélène 22/01/2015 20:07

Oui j'ai hâte de lire son prochain !

sous les galets 17/01/2015 15:01

Tout le monde n'est pas aussi enthousiaste que toi après la lecture de ce livre, mais je ne te cache pas qu'il me tente énormément et encore plus après ton billet. Il est noté.

hélène 19/01/2015 08:11

Je n'ai pas vu les défauts pointés par les autres tant j'ai été enthousiaste, je te le conseille !

keisha 16/01/2015 15:33

Attaquer ce roman après le Blas de Robles (Zulma et pavé aussi) n'était pas uen bonne idée, je pesne. J'attendrai un peu.

hélène 19/01/2015 08:10

Certains romans ont leur heure effectivement ...

Emma 15/01/2015 16:55

Des avis très positifs sur ce livre , je vais être obligée de me le procurer ;-)

hélène 19/01/2015 08:10

Oui obligée ;)

Yv 15/01/2015 16:42

J'ai bien aimé, mais l'ultime chapitre est en trop pour moi....

hélène 19/01/2015 08:07

Cela ne m'a pas frappée.

Céline 15/01/2015 15:39

Ton avis me fait plaisir ce roman est dans mes projets de lecture pour 2015 !!!

hélène 19/01/2015 08:07

Je te le conseille !

Ariane 15/01/2015 15:06

J'ai beaucoup aimé ce roman aussi, en particulier les passages consacrés à la musique.

hélène 19/01/2015 08:07

oui, quelle érudition, cela fait du bien d'avoir l'impression de s'enrichir en lisant !

Kathel 15/01/2015 09:39

Je ne suis pas tout à fait aussi enthousiaste que toi, je lui ai trouvé quelques maladresses (concernant la psychologie des personnages, en particulier) mais globalement, c'est pour moi un bon premier roman.

hélène 19/01/2015 08:06

Je ne l'ai pas lâché, je pense que j'ai été hypnotisée ;)