Première neige sur le Mont Fuji de Yasunari KAWABATA

Publié le par Hélène

♥ ♥

Ce que j'ai aimé :

Ce recueil présente six nouvelles inédites de Kawabata écrites entre 1952 et 1960.

Ces nouvelles ont en commun le thème du temps qui passe, des choix que l'ont fait ou que l'ont ne fait pas et qui déterminent nos vies à jamais. Dans Première neige sur le Mont Fuji Utako et Jirö se retrouve quelques années après s'être aimés. Elle a épousé un autre homme duquel elle divorce à présent. Les anciens amants se retrouvent pour un voyage à Hakone, "un voyage lourd d'arrières-pensées". Dans "Terre natale", un homme revient dans le village de son passé et les frontières entre passé et présent se brouillent. Le passé engloutit inexorablement un monde entier qui se perd dans les limbes du temps. 

Hokusaï Lac Shoji- Mont Fuji

La vieillesse et la mort rôdent aussi aux côtés des personnages, comme une angoisse diffuse. Dans "En silence" un écrivain rencontre un vieil écrivain âgé paralysé dont seule la main gauche fonctionne. Pourquoi ne l'utilise-t-il pas ? Le mystère des êtres reste entier.

De fait Kawabata nous invite à la contemplation, il faut regarder le monde et pas seulement le voir. Dans  "Une rangée d'arbres",  les personnages constatent un beau matin la perte des feuilles du gingko du jardin, et se demandent pourquoi les feuilles ne tombent-elles que d'un côté des arbres. 

« - (…) Quand même, je suis surprise de n'avoir rien remarqué alors que je suis censée les voir tous les jours.
- C'est qu'on se contente de les voir, sans vraiment les regarder ».

La simplicité pur des destins évoqués retentit dans nos âmes, faisant résonner nos sentiments bien après avoir refermé le livre. 

Ce que j'ai moins aimé :

- Il m'a semblé manquer de clés pour comprendre toutes les subtilités de la pensée de l'auteur. 

Présentation de l'éditeur :

Albin Michel 

Vous aimerez aussi :

Du même auteur : Les belles endormies

D'autres avis :

LibérationTélérama 

Leiloona Choco 

 

Merci à l'éditeur.

 

Première neige sur le Mont Fuji et autres nouvelles, Yasunari Kawabata, Traduit du japonais par Cécile Sakai, Albin Michel, septembre 2014, 176 p., 16 euros

Publié dans Littérature Asie

Commenter cet article

Jackie Brown 14/04/2015 17:37

J'étais intriguée par ce titre sur le catalogue d'Albin Michel. Comme le titre des nouvelles n'est pas donné, je ne savais pas s'il s'agissait d'un recueil inédit ou d'une traduction inédite en français. Il existe un recueil du même titre en anglais mais qui contient huit nouvelles et une pièce. J'attendais justement de trouver un billet à son sujet sur un blog. Merci. Je l'ajoute à ma liste.

Hélène 14/04/2015 19:54

Si tu aimes l'auteur, il te plaira !

Kidae 11/04/2015 07:42

Je l'ai noté sur ma looonnngguuuee liste à lire... :-)

A_girl_from_earth 06/04/2015 21:47

Je n'ai pas eu des très bonnes expériences de lecture avec Kawabata, l'impression de toujours passer à côté, alors je ne sais pas si je le retenterais un jour... Trop à lire, trop à lire, il faut faire des choix.:-)

Hélène 07/04/2015 09:51

Oui effectivement, quelquefois j'ai eu l'impression de ne pas saisir toute la subtilité...

Laure 06/04/2015 19:56

Je l'ai commencé, mais je l'ai mis de côté à la fin d'une nouvelle ... il faut que je le termine ;-)

Hélène 07/04/2015 09:51

Quelques nouvelles sont plus marquantes que les autres...

Alex-Mot-à-Mots 06/04/2015 18:51

C'est ce que je crains avec la littérature japonaise, j'ai l'impression de manquer parfois de clés.

Hélène 07/04/2015 09:52

Ce n'est pas toujours le cas, mais ici j'ai ressenti cela.

Violette 06/04/2015 18:29

c'est le style japonais par excellence, apparemment, bref, concis, poétique.

Hélène 07/04/2015 09:52

Oui il a aussi son charme..