Doppler de Erlend LOE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

"Ne sois pas trop appliqué."

Ce que j'ai aimé :

Après un vol plané lors d'une promenade à vélo, Doppler décide de s'installer dans une tente dans la forêt, afin de rompre avec la civilisation, femmes et enfants compris. Son meilleur ami devient un élan et son programme est prometteur :

"Mes chers compatriotes, Norvégiennes, Norvégiens, crié-je. Je ne vous aime pas. Il faut vous ressaisir. Il faut relever la tête et arrêter de vous pavaner avec votre putain d'application de merde. Et vous, les mecs de droite, bande de nases, liquidez-moi vos sales clébards et enlevez-moi de votre sale gueule vos rictus suffisants. Autre chose : il faut faire du troc. Et du vélo. Echangez et pédalez comme des dératés si nous voulons avoir une chance que tout le machin tienne encore un chouia. Car qui possède le souffle du vent dans les arbres et les fleurs dans les champs, hein ? Et les Teletubbies doivent brûler en enfer et ... merd-deuh..." p; 123

Vous l'aurez compris Doppler est un être à part : 

"On peut tout à fait être branque, mais tant qu'on est norvégien. Nous sommes tous branques et norvégiens les uns comme les autres. Et comme tout le monde est branque, il est d'une certaine manière normal d'être branque. Donc la conclusion, c'ets que personne n'est branque. Au final, on est uniquement norvégien." p. 142

Il s'épanouit dans sa nouvelle vie de "sauvage" et se lie avec son voisin le plus proche, Düsseldorf, passionné de modèles réduits et tout aussi branque que lui...

Le Doppler de Erlend Loe offre un regard décalé sur notre société de consommation aliénante. Un homme qui éduque son fils en lui disant "ne sois pas trop appliqué." ne peut qu'être attachant...

Ce que j'ai mois aimé :

- Rien. Par contre, j'ai voulu lire la suite "Volvo trucks" et je n'ai pas du tout accroché...

Présentation de l'éditeur :

10/18

D'autres avis :

Babélio 

 

Doppler, Erlend Loe, traduit par Jean-Baptiste Coursaud,  10/18, 2009, 208 p., 7.50 euros

Publié dans Littérature Europe

Commenter cet article

Sandrine 13/05/2015 22:13

Je me souviens avoir lu un roman de cet auteur : "Naif.Super." qui m'avait je crois laissé assez dubitative... humour très particulier...

Hélène 14/05/2015 12:08

Oui c'est certain que c'est hors normes... J'ai acheté 'naïf super" dans la foulée..

luocine 10/05/2015 23:20

Hum! Pas trop sûre d'adopter ce Norvégien déjanté . En plus je déteste le vélo!

Hélène 11/05/2015 08:02

Après sa chute il arrête le vélo ;)

A_girl_from_earth 10/05/2015 23:10

Je l'avais noté il y a un moment. Le côté décalé/déjanté devrait me plaire, mais j'ai un peu peur du côté "vie sauvage".

Hélène 11/05/2015 08:03

Il n'est pas si sauvage que cela, il n'est pas très loin de la civilisation !

Electra 10/05/2015 17:27

Il a l'air déjanté ce cher Doppler, pas envie de l'acheter mais si je le croise à la médiathèque....

Hélène 10/05/2015 20:37

Bien déjanté oui !

sous les galets 10/05/2015 10:32

Rho la la, je ne suis pas sûre qu'il soit pour moi celui-ci....même si j'adhère à la phrase du père sur le fils et au propos qui soutient le texte, le pitch m'inquiète un peu ...

Hélène 10/05/2015 12:16

Franchement je me suis régalée, ce Doppler a un côté attachant ! -et son choix de vie est assez tentant ;)-