Sens dessus dessous de Milena AGUS

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ 

"Parfois la vie est trop grande pour nous."

La narratrice habite dans un petit immeuble de la ville de Cagliari. Au-dessous de chez elle vivent Anna et sa fille Natasha et au-dessus, Monsieur Johnson, homme riche, ancien violoniste assez excentrique. Inévitablement, la route d'Anna va croiser celle de Monsieur Johnson, pour le meilleur et pour le pire.

"Toutes nos joies et tous nos malheurs résident dans les détails." dit un des personnages de cette joyeuse galerie de portraits. Aussi Milena Agus s'attache-t-elle à ces petits détails qui façonnent la vie, en laissant de côté les intrigues tonitruantes. Par le regard observateur de sa narratrice, son double, elle évoque juste les rapports humains, et la complexité de chacun. Les êtres se frôlent, chacun vient à l'autre avec son vécu, avec son passé et les leçons qu'il a pu en tirer. Ainsi après avoir vu plusieurs hommes de son entourage quitter leur femme pour une autre souvent plus jeune, la narratrice est persuadée que pour garder un homme il faut être une machine de guerre sexuelle. Mais les méfiances des uns et des autres se fondent et confondent dans les rencontres.

"Il dit que nous ne sommes jamais comme les autres voudraient que nous soyons. Nous pouvons en être très malheureux, jusqu'à en mourir. Ou bien accepter d'être à contre-courant, comme dans les comptines. (...) Etre bien avec soi-même, ne pas désirer être autre chose que ce que l'on est, ni plus ni moins." p. 76

Si les autres peuvent être sources de tristesse, ils sont aussi ceux qui peuvent nous sauver, des failles de chacun jaillit soudainement la lumière

"Bien sûr, j'imagine toujours l'immeuble en flammes, l'explosion d'une bonbonne de gaz, ou des assassins embusqués derrière la porte, mais je fais ce que Johnson junior m'a appris, un calcul de probabilités, en pourcentage. Il m'a fait remarquer que si les journaux racontent les faits divers, c'est bien parce qu'il est rare que des choses semblables se produisent. Sans quoi ils écriraient : "Aujourd'hui, aucun immeuble n'a explosé, rien n'a pris feu et personne ne s'est fait égorger en sortant de chez lui." Ce qui signifie que le monde est bon. Statistiquement bon." p. 78

Dans ce roman d'atmosphère, les petits riens de folie qui jalonnent la vie illuminent les vies des uns et des autres, entre rire et larmes. Puis quand la vie est trop lourde, reste la littérature, et sa capacité à transmuer tout cela en or.

 

Présentation de l'éditeur : Liana Levi

Du même auteur : Battements d’ailes ♥ ♥ ♥ ; Quand le requin dort ♥ ♥ ♥

Vous aimerez aussi : En attendant Bojangles d'Olivier BOURDEAUT 

 

Sens dessus dessous, Milena Agus, traduit de l'italien par Marianne Faurobert, Editions Liana Levi, 2016, 146, 15 euros

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Géraldine 23/04/2017 12:05

Tu me donnerais presque envie, mais j'ai tellement pas aimé "Mal de pierre" que j'hésite à retourner vers cette auteur !

Hélène 24/04/2017 08:09

"Mal de pierres" n'était pas mon préféré, je pense que celui ci te plairait !

athalie 23/04/2017 10:41

J'aime beaucoup cette auteure et ses "frôlements", j'ai parfois moins aimé certains titres, mais il y a toujours, quelque chose qui me touche dans son écriture. Le seul bémol est que ses romans sont parfois très courts et que je les dévore en un rien de temps. C'est la seule raison pour laquelle j'attendrai la parution de ce titre en poche !

Hélène 24/04/2017 08:07

C'est vrai qu'ils sont courts, maintenant que tu le dis...

Noukette 20/04/2017 22:20

Très envie de relire cette auteure après ton billet, ce roman a tout pour me plaire !

Hélène 24/04/2017 08:02

Oui, je l'aime beaucoup !

Luocine 20/04/2017 19:33

je crois avoir lu un livre de cette auteure mais je ne sais plus lequel, son nom me dit quelque chose.

Hélène 24/04/2017 08:01

Elle a écrit de très beaux romans !

Martine 20/04/2017 17:26

J'en garde un émouvant souvenir de lecture (comme de tous ses romans d'ailleurs! :-) Merci Hélène d'en parler si bien!

Hélène 24/04/2017 08:01

C'est un beau texte !

Une Comete 20/04/2017 11:11

C'est drôle, c'est une auteure que j'ai aimé et dont je me suis lassée, avec l'impression de lire toujours la même chose de livre en livre...

Hélène 24/04/2017 08:00

C'est vrai, mais je reste sous son charme...

Dominique 20/04/2017 10:20

j'ai aimé certains de ses romans mais pas tous, je vais noter celui ci grâce à ton billet

Hélène 24/04/2017 08:00

Je l'ai trouvé subtil/

manou 20/04/2017 08:22

Un livre qui a l'air très fort et que je vais noter tout de suite. Je viens d'emprunter "Mal de pierres" à la médiathèque car je n'avais lu de cet auteur que "La comtesse de Ricotta" il ya maintenant un certain temps. J'avais été touchée par sa façon de parler de la fragilité humaine et par l'ambiance particulière. A suivre donc...Merci pour ce partage !

Hélène 20/04/2017 08:46

J'aime beaucoup cette auteure !