Battements d’ailes de Milena AGUS

Publié le par Hélène

                                    battement-dailes-milena-agus-bis-repetita-pla-L-1.jpg

♥ ♥ ♥

« Sans magie, la vie a un goût d’épouvante. »

 

L’auteur :

Milena AGUS est une écrivain sarde qui a publié son premier roman en 2005. Mal de pierres paru en 2006 connut un beau succès.

L’histoire :

Madame tient une maison d’hôtes en Sardaigne. La narratrice, une jeune fille de 14 ans lui rend souvent visite, elles sont en effet voisines. La jeune fille décrit dans son journal avec beaucoup de tendresse son environnement, cette Madame à la forte personnalité, son grand-père qui la défend souvent, ou encore son père qui s’est enfui criblé de dettes et dont l’esprit revient quelquefois, comme un battement d’ailes.

Ce que j’ai aimé :

-          La magie qui court dans les pages comme dans la vie des personnages car :

« Sans magie, la vie a un goût d’épouvante. » (p. 26)

-          La galerie de personnages cocasses : Madame si fleur bleue dans ses relations amoureuses, le grand-père si drôle qui s’ennuie quand tout va bien, les amants de Madame, souvent ingrats, la tante spécialiste de Leibniz, le fils du voisin, trompettiste de jazz, ou encore la maman des voisins, une croyante à la philosophie très simple.

-          L’humour transparaissant en filigrane dans les propos des personnages :

« Mais la grand-mère des voisins est un être humain important parce que avec son cerveau plus petit qu’un petit pois, elle est la preuve ontologique de l’existence de Dieu. Comment pourrait-elle en effet, alors qu’elle manque autant de cervelle, marcher, parler, exprimer des pensées et éprouver des sentiments si l’âme n’existe pas ? Donc l’âme existe. Donc Dieu existe. » (p. 82)

Ce que j’ai moins aimé :

-          Rien.

Premières phrases :

« Notre position est 39°9’ au nord de l’équateur et 9°34’de l’est du méridien de Greenwich. Ici, le ciel est transparent, la mer couleur saphir et lapis-lazuli, les falaises de granit or et argent, la végétation riche d’odeurs. »

Vous aimerez aussi :

  Les invités de l'île de Vonne VAN DER MEER

 

Battements d’ailes, Milena AGUS, Liana Levi, Février 2008, 153 p., 15 euros

POCHE : Battements d’ailes, Milena AGUS, Piccolo de Liana Levi, mai 2009, 153 p., 7 euros 

 

TAGS : Littérature italienne - Famille -Femmes

 

Vous le trouverez aussi chez Papillon, EmiLie, Clara, Leiloona.

Publié dans Littérature Europe

Commenter cet article

Leiloona 11/08/2010 11:43



Ce n'est pas mon préféré d'Agus, mais comme j'adore cet auteur, ce livre m'a tout de même plu.



Hélène 11/08/2010 13:15



Quel est ton préféré alors ?



Yv 09/08/2010 19:27



J'ai lu Mon voisin de Milena Agus et je suis loin d'être emballé et convaincu.



Hélène 10/08/2010 10:50



J'ai envie de te dire de persévérer mais après tout il y a tellement de livres je suppose dans ta PAL et LAL, que je ne t'en voudrai pas si tu passes ton chemin..



Aifelle 09/08/2010 13:04



J'avais beaucoup aimé "mal de pierres" et celui-ci est noté depuis un petit moment.



Hélène 10/08/2010 10:46



Je l'ai  personnellement préféré à "Mal de pierres", tu me diras quand tu l'auras lu...



keisha 09/08/2010 09:24



Aïe! Un roman qui ne m'attirait pas spécialement... jusqu'à ce que je lise ton billet!



Hélène 09/08/2010 12:12



J'ai beaucoup aimé le charme aérien de ce petit roman, je te le conseille.