L'ombre aux tableaux et autres histoires de Jean-C. DENIS

Publié le par Hélène

                                     

♥ ♥

Mon avis :

Le format de la nouvelle permet de multiplier différents univers variés :

L'ombre aux tableaux : un peintre méconnu se retrouve à la rue et rencontre alors la belle Arianne qui tient une galerie d'art.

Bonbon piment : un légionnaire revient des îles où il a laissé une jeune amoureuse, et se voit atteint d'un mal mystérieux.

Le jeu des animaux : dans les îles un jeune couple lutte contre une curieuse malédiction

Maï pen raï : un homme en visite en Asie rencontre une jeune femme fascinante.

Le pélican : Entre une amitié et une femme attirante, Chou est perdu.

Les protagonistes vivent aux quatre coins du globe, mais ils ont en commun de faire une rencontre qui change le cours de leur vie. Mais l'ensemble est assez noir, les personnages se manquent bien souvent, il est trop tôt ou trop tard pour une vraie rencontre...

Les dessins sont assez classiques et ne parviennent pas à éclairer cette atmosphère glauque et désabusée.

Je n'ai pas été conquise !

 

Infos sur la BD :

Auteur : Jean-Claude Denis est né en 1951 et vit à Paris. En 1971, il fait la connaissance de Martin Veyron et André Juillard aux Arts Déco. Il publie huit ans plus tard son premier album chez Futuropolis : Cours tout nu. Il crée ensuite le personnage de Luc Leroi dans "(À Suivre)" en 1980, dont les aventures paraissent chez Futuropolis puis Casterman. Sept tomes de ce personnage attachant et lunaire ont paru, dont le quatrième a reçu le Prix du Public au FIBD d’Angoulême en 1987.

En 30 ans, Jean-Claude Denis a publié une trentaine d’albums, créant une œuvre originale où l'on retrouve en fil rouge une poésie douce-amère et des personnages décalés. On retiendra, parmi les plus récents : Le Sommeil de Léo (Futuropolis, 2007), Nouvelles du monde invisible (Futuropolis, 2008), Tous à Matha (Futuropolis, 2010-2011). En 2012, il est couronné du Grand Prix de la Ville d'Angoulême, à l'occasion du 39e FIBD.

Présentation de l'éditeur : Des histoires sensibles et oniriques, par un maître de la peinture des sentiments.

Un peintre méconnu meurt dans la rue et accède à l'amour et à la célébrité à l'état de fantôme ; un bar de quartier est le théâtre d'étranges rencontres ; un jeune homme doit racheter la femme qu'il aime à la déesse de la mer, tandis qu'ailleurs encore une jeune femme veut retenir son amant grâce à des bonbons piment…

Redécouvrez le monde à travers le regard lucide et tendre de Jean-Claude Denis avec ce recueil de trois albums parus à l’aube des années 90 : L’Ombre aux tableaux, Bonbon Piment et Le Pélican. Auteur majeur du Neuvième Art depuis les années 80, il excelle à mettre en scène la vie quotidienne de ses protagonistes sous forme d'instantanés doux-amers, sous le signe de l'amour et des rencontres. Dans ces fables amoureuses et humanistes prenant place dans des lieux variés (Paris, la Thaïlande, la Réunion…), on retrouve le talent de l'auteur de Quelques mois à l’Amélie (prix du dialogue et de l’écriture - Angoulême 2003) et de Tous à Matha. De vraies leçons de vie, choses à quoi la bande dessinée nous a peu habitués.

 

Vous aimerez aussi :

Du même auteur : Quelques mois à l'Amélie

 

L'ombre aux tableaux et autres histoires, Jean-C. Denis, Drugstore, 25.50 euros

Commenter cet article

Géraldine 28/04/2014 21:50

J'ai déjà lu 2 BD de cet auteur sans être conquise non plus. Je ne pense pas renouveler l'expérience !

Moka 24/04/2014 09:15

Ne pas faire de cette lecture une priorité alors... ;)

jerome 23/04/2014 17:21

J'aime beaucoup JC Denis et je ne suis pas contre les nouvelles en BD, bien au contraire, donc je le note ;)

Elodie 23/04/2014 14:10

Je n'aime pas du tout le graphisme. Je passe

Noukette 23/04/2014 12:18

Tu n'as pas été conquise et ça se sent... Je pense que de toute façon je ne me serais pas arrêtée sur cette BD, ouf ! ;-)

Mango 23/04/2014 10:52

Je ne crois pas que j'aimerais non plus. Je n'apprécie déjà que rarement les nouvelles romancées alors en BD, c'est encore plus difficile!