Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

bande dessinee francaise

Anaïs Nin, sur la mer des mensonges de Léonie BISCHOFF

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Anaïs Nin est mariée à un banquier qui a laissé de côté ses ambitions pour se concentrer sur sa carrière. Ils vivent à Louveciennes en région parisienne. La jeune femme ressent une angoisse diffuse dans cette vie d'épouse, livrant ses affres à son journal intime. Elle souhaite être écrivain, et rencontre alors Henry Miller, qui l'encourage à suivre sa voie.
 

Les dessins magnifiques témoignent avec douceur et bienveillance de la libération de la jeune femme, qui s'affranchit des codes de son époque et de son sexe pour trouver sa propre voie vers la liberté et le plaisir. A travers son destin, on assiste à la naissance de la psychanalyse, avec la prise en compte des rêves, si bien que les frontières s'estompent entre rêve et réalité, pour célébrer la création sous toutes ses formes.

Un très bel album !

Présentation de l'éditeur : Casterman

Partager cet article
Repost0

Tananarive de Sylvain VALLEE et Mark EACERSALE

Publié le par Hélène

Tananarive

♥ ♥ ♥

Amédée, notaire à la retraite est très proche de son voisin Joseph qui lui raconte les aventures extraordinaires qu'il a vécues tout au long de sa vie. Quand Joseph meurt, Amédée décide de partir à la recherche de son hypothétique héritier à bord de sa vieille voiture décapotable, et de vivre lui aussi une certaine forme d'aventure, loin de sa vie pantouflarde.

Peu à peu Amédée découvre une autre facette de son ami, dont le fantôme fait le voyage avec lui, tentant maladroitement de répondre à ses questions et de justifier le monde qu'il s'est fabriqué.

Ce bel album fait la part belle à l'imagination, capable de sauver son homme. Toutefois l'atmosphère est mélancolique,

 

Présentation de l'éditeur : Glénat

Partager cet article
Repost0

La Bibliomule de Cordoue de Wilfrid LUPANO (Scénario), Léonard CHEMINEAU (Dessin) et Christophe BOUCHARD

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Califat d'Al Andalus, Espagne. Année 976

Voilà près de soixante ans que le califat est placé sous le signe de la paix, de la culture et de la science. Le calife Abd el-Rahman III et son fils al-Hakam II ont fait de Cordoue la capitale occidentale du savoir. Mais al-Hakam II meurt jeune, et son fils n'a que dix ans. L'un de ses vizirs, Amir, saisit l'occasion qui lui est donnée de prendre le pouvoir. Il n'a aucune légitimité, mais il a des alliés. Parmi eux, les religieux radicaux, humiliés par le règne de deux califes épris de culture grecque, indienne, ou perse, de philosophie et de mathématiques. Le prix de leur soutien est élevé : ils veulent voir brûler les 400 000 livres de la bibliothèque de Cordoue. La soif de pouvoir d'Amir n'ayant pas de limites, il y consent.

La veille du plus grand autodafé du monde, Tarid, eunuque grassouillet en charge de la bibliothèque, réunit dans l'urgence autant de livres qu'il le peut, les charge sur le dos d'une mule qui passait par là et s'enfuit par les collines au nord de Cordoue, dans l'espoir de sauver ce qui peut l'être du savoir universel.

Rejoint par Lubna, une jeune copiste noire, et par Marwan, son ancien apprenti devenu voleur, il entreprend la plus folle des aventures : traverser presque toute l'Espagne avec une « bibliomule » surchargée, poursuivi par des mercenaires berbères.

Les trois compagnons vont apprendre à cheminer ensemble et à déjouer les plans de leurs poursuivants pour défendre à tous prix les livres portés par leur fidèle mule. Ils luttent pour que le savoir ne disparaisse pas face à un pouvoir abusif

Un album indispensable à diffuser !

Présentation de l'éditeur : Dargaud

Partager cet article
Repost0

Blanc autour de Wilfrid Lupano et Stéphane Fert

Publié le par Hélène

♥ ♥

En 1832, à Canterbury, petite ville du Connecticut, Prudence Crandall s'occupe de l'école pour filles. Un jour, elle accueille dans sa classe une nouvelle élève, Sarah, jeune noire. Or un an plus tôt, un esclave noir nommé Nat Turner s'est révolté dans le sang contre sa condition, marquant les esprits encore hantés par l'esclavage. Tous les blancs tremblent devant ce changement qui leur déplait, si bien que Prudence décide de créer la première école pour jeunes filles noires. Mais certains blancs ne souhaitent pas voir ce projet aboutir...

Ce que j'ai aimé :

Il est toujours intéressant de découvrir une histoire inspirée de faits réels par le biais de la bande dessinée, cela permet de rendre plus concret des faits historiques quelquefois trop froids pour qu'on en comprenne tous les enjeux. Les dessins de Stéphane Fert réussissent admirablement à incarner la petite et la grande histoire.

Ce que j'ai moins aimé :

Seulement, je n'ai pas été totalement convaincue par le scénario qui effleure seulement des problématiques profondes sans réelle émotion. Il manque un souffle romanesque, une incarnation des destins qui aurait pu rendre cet album définitivement marquant.

 

Présentation de l'éditeur : Dargaud

Du même auteur : Le loup en slip ♥ ♥ ♥  ; Le singe de Hartlepool ♥ ♥ ♥ (BD) ; Les vieux fourneaux tome ♥ ♥ ♥ ♥ (BD) ; Un océan d'amour ♥ ♥ ♥ ♥ (BD)

Partager cet article
Repost0

Tulipe et les sorciers tome 3 de Sophie GUERRIVE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Tulipe est un ours stoïcien qui essaie tant bien que mal d'aider ses amis dans leur confrontation au monde et à ses questionnement. Chacun tente de trouver un sens à la vie. Cette fois-ci, Crocus le serpent part dans le désert pour être prophète et pense avoir reçu un sort du caillou, Tulipe est anéanti par l'ennui et le fait que le temps file, Cosmos est toujours amoureux du soleil. L’œuf éclot et une tortue rejoint le groupe. Puis l'hiver arrive, les amis se préparent à hiberner au chaud, avec des jeux, des livres, des couvertures et des amis.

C'est un album qui fait du bien car il va au fond des choses, il réconforte et permet d'aborder le monde avec lucidité et décalage. A mettre entre toutes les mains !

 

 

Présentation de l'éditeur : Editions 2024 

Du même auteur : tome 1 ;

Partager cet article
Repost0

La jeune femme et la mer de Catherine MEURISSE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Catherine Meurisse a résidé plusieurs mois à la Villa Kujoyama, une résidence d'artistes située à Kyoto. Cherchant à renouveler son inspiration, elle s'est immergée dans les paysages japonais. Un an plus tard, elle séjournait de nouveau au Japon, quand le typhon Hagibis dévastait une partie du pays. De ces voyages est né cet album.

Sa quête est simple : « Je voudrais peindre la nature », et elle se rapproche alors d'un peintre japonais qui lui voudrait peindre une jeune femme qui le hante, Nami. Les deux artistes déambulent alors dans des paysages magnifiques, à la recherche de l'éclat d'inspiration qui changera leur œuvre.

Le mélange des tons est assez surprenant : la recherche de l'artiste se fait avec humour et ironie, se jouant des codes, elle erre dans des paysages sublimes en restant ancrée dans une réalité plus prosaïque et en réfléchissant sur l'art. De cette alliance naît un album atypique profondément touchant.

Présentation de l'éditeur : Dargaud

Partager cet article
Repost0

Le jour où le bus est reparti sans elle de BEKA et MARKO

Publié le par Hélène

♥ ♥

Alors qu'elle est en route pour un stage de méditation, Clémentine se retrouve oubliée, seule, dans une épicerie située au coeur de la campagne, loin de tout. Désarçonnée par cet aléa, elle s'adapte finalement à sa situation, appréciant la présence de Antoine, l'épicier, ou encore celle de Chantal, écrivain de passage. Cette halte au milieu de nulle part sera finalement plus bénéfique que n'importe quel stage de méditation....

Antoine lui raconte des histoires zen qui vont l'aider à trouver son propre chemin.

Ce que j'ai moins aimé :

- J'apparenterais cette BD aux romans feel-good, emplis de bons sentiments, mais sans grande profondeur. La lecture est agréable, mais loin d'être inoubliable.

 

Présentation de l'éditeur : Bamboo eds

Partager cet article
Repost0

La princesse de Clèves de CATEL et Claire BOUILHAC

Publié le par Hélène

En 1678 Madame de La Fayette écrit La Princesse de Clèves, l'histoire d'une jeune fille qui fait ses premiers pas à la cour de Henri II et découvre un univers à l'opposé de son éducation. En effet, la cour n'est que cabales, médisances et galanteries, quand la jeune fille a été élevée de façon vertueuse. Elle se marie avec le prince de Clèves, mais rencontre peu de temps après le duc de Nemours vers qui elle se sent inexorablement attirée.
Parviendra-t-elle à vaincre sa passion ?

Ce que j'ai aimé :

L'originalité de la BD tient dans la mise en abyme avec Mme de La Fayette qui discute avec le duc de la Rochefoucault.

Ce que j'ai moins aimé :

Il s'agit d'une adaptation assez fidèle de la princesse mais sans en saisir à mes yeux totalement l'essence même.

Les dessins m'ont semblé décevants par rapport à la grandeur de ces univers, le duc et la princesse semblant bien ordinaires et perdant de leur superbe...

Etait-il nécessaire de rajouter un chat, dans le but sans doute de plaire au plus grand monde ?

Bilan : Cette BD a le mérite de rendre accessible le célèbre roman de Mme de la Fayette, mais il lui manque une âme.

 

Le roman : La princesse de Clèves de Mme de la Fayette

Présentation de l'éditeur : Dargaud

Partager cet article
Repost0

Les belles personnes de Chloé CRUCHAUDET

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

"Le secret, m'a-t-il dit, n'est pas d'être prince - qui croirait à cette fable ? - mais d'agir en prince, tous les jours. Et c'est ça le véritable héroïsme. rendre à chaque jour sa beauté, contempler le monde dans les quelques paires d'yeux qui, au milieu de la foule, nous adressent pourtant mille promesses."

« Faire des portraits d'anonymes ». Cette idée, impulsée par le festival Lyon BD, a assez vite interpellé Chloé Cruchaudet. Elle a alors modelé cette proposition pour rendre le dispositif interactif : un appel à contributions a été lancé, afin de recueillir des éloges de « belles personnes » ; l'objectif étant d'inciter les gens à ne pas se fier aux apparences. Son choix s'est orienté vers quatorze témoignages parmi ceux qu'elle a jugés les plus étonnants ou touchants : Denise, présumée sorcière, Mint, chien d'aveugle, ou encore Mme Neuville, professeure de philosophie... Chacune de ces belles personnes étant singulière, l'autrice a souhaité adapter son traité graphique à chaque récit. Et en fin d'ouvrage, ces contributions textuelles sont retranscrites dans leur forme originelle avec, en vis-à-vis, un portrait pleine page.

Elle met ainsi en avant son admiration envers les personnes discrètes, elle incarne le quotidien dans plusieurs visages. Sa bienveillance est profondément émouvante, d'autant plus qu'elle se livre aussi personnellement en mentionnant notamment son frère : 

"Le monde bien souvent ne voit rien, c'est pour ça qu'il faut lui rappeler à quel point mon frère est courageux et formidable, pour ne pas que le monde l'oublie à force de ne pas le voir. Pour ne pas que le monde l'oublie, parce qu'on voudrait que les belles personnes soient belles et bien portantes. Alors qu'il y a tous les autres, les cassés, les abîmés... qui portaient pourtant en eux toutes les promesses du monde quand ils sont nés."

 

 

Ce magnifique album nous encourage à rester attentif à ceux qui nous entourent et à leur sourire, pour tirer le meilleur d’eux-mêmes, pour les amener à être de belles personnes.

Un essentiel !

 

Présentation de l'éditeur : Editions Soleil

Du même auteur : Mauvais genre ;

Partager cet article
Repost0

La remplaçante de Sophie ADRIANSEN et MATHOU

Publié le par Hélène

Marketa et Clovis attendent leur premier enfant avec joie. Mais l'accouchement n'est pas le moment harmonieux rêvé par la jeune maman, et Marketa peine à trouver ses marques face à ce bébé si fragile. Le célèbre instinct maternel tarde à se manifester, et la jeune femme observe désemparée Clovis accomplir les bons gestes qu'elle rêve de faire elle-même. Elle aimerait tant qu'une remplaçante plus compétente et sûre d'elle prenne sa place et ses responsabilités...

Patiemment, Marketa apprend peu à peu à devenir mère et à aimer sa petite Zoé...

Cette Bd s'intéresse enfin au post-partum sans l'idéaliser, avec sensibilité : non, l'accouchement n'est pas toujours le plus beau jour de la vie d'une femme, non, l'allaitement ne va pas de soi, oui, il n'est guère évident de savoir répondre spontanément aux besoins de son enfant, et oui, il est difficile de ré-apprivoiser son corps et sa sexualité. Marketa a néanmoins la chance d'être accompagnée d'un homme attentionné qui bénéficie d'une expérience puisqu'il a déjà des enfants. Ce n'est malheureusement pas toujours le cas, ce qui peut accentuer cette dépression post partum latente... "Chaque année en France plus de 85000 femmes traversent une difficulté maternelle majeure, qui nécessite un suivi psychologique - de quelques semaines à plusieurs mois. Une femme sur dix est concernée. C'est donc une question de santé publique."

Dans son parcours compliqué, Marketa rencontre du personnel soignant quelquefois rébarbatif, expéditif, mais aussi des personnes bienveillantes, prêtes à la rassurer et à répondre à ses angoisses. Son entourage la déculpabilise petit à petit et la valide en tant que mère pour qu'enfin elle se sente légitime.

Pour les autrices, il était important de s'abstraire un moment de l'idéal de la mère parfaite pour montrer une autre réalité : “Je trouvais important de montrer dans la BD que chacune a son propre rythme, chacune a un corps différent et c’est ok”. souligne Sophie Adriansen.

Merci à elles !

 

Du même auteur : Je vous emmène au bout de la ligne  ♥ ♥ (Essai)  Quand nous serons frère et sœur ♥ ♥ ; Grace Kelly ♥ ♥ (bio) ; Max et les poissons ♥ ♥ ♥ ♥ (Roman jeunesse) ; Naître et grandir en musique  ♥ ♥ (doct) ; Les grandes jambes  ♥ ♥ ♥ (Roman jeunesse) ; Le syndrôme de la vitre étoilée ♥ ♥ ♥ ♥ ; Linea Nigra ♥ ♥ ;  Ailleurs meilleur ♥ ♥ ♥ (Roman jeunesse) ; L'été du changement ♥ ♥ ♥ (Roman jeunesse)

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>