Quand nous serons frère et sœur de Sophie ADRIANSEN

Publié le par Hélène

quand-nous-serons-frere-et-soeur.jpeg

♥ ♥

Un beau conte moderne

 

L’auteur :

Sophie Adriansen écrit par tous les vents depuis longtemps, du long et du court. Elle tient depuis 2009 le blog Sophielit, finaliste du Prix des Bloggeuses de ELLE 2011, et contribue à plusieurs sites littéraires. Elle est est membre de la Société des Gens de Lettres et jurée littéraire pour les Prix suivants : 2012 Prix des lecteurs de l’Express / Prix Rive Gauche à Paris / Grand Prix de l’Héroïne Madame Figaro / Prix des Lectrices Terrafemina - Livre de Poche // 2011 Prix Rive Gauche à Paris / Prix Carrefour du 1er roman (comité présél.) // 2010 Grand Prix des Lectrices de ELLE / Prix Orange du Livre / Prix du Roman FNAC / Prix Carrefour du 1er roman (comité présél.) / 2009 Prix Carrefour du Premier roman

L’histoire :

« Il n’était tout simplement pas comme elle.

Il ne serait jamais son frère, c’était aussi simple que cela.

On ne pouvait se décréter frère et sœur par volonté commune ou désir profond, ni même décision unilatérale, et encore moins parce qu’on avait reçu un bout de papier l’affirmant. »

 

Louisa, la trentaine dynamique et urbaine, n’a jamais connu son père. Par une chaude journée d’avril, elle apprend la mort de celui-ci et découvre dans la foulée qu’il lui a laissé un conséquent héritage. Mais cet argent inespéré est soumis à une condition : elle doit cohabiter un mois avec un frère dont elle ignorait jusqu’à l’existence. Ne se doutant pas qu’elle prend un aller simple pour le début du reste de sa vie, Louisa fait sa valise et débarque à Lougeac, village du centre de la France où elle n’est pas la bienvenue et où les rumeurs vont bon train.

Quand nous serons frère et sœur est une ode à l’échange et à la simplicité qui met en scène l’étonnante rencontre d’une jeune femme enlisée dans son passé, que le mystère de ses origines a rendu méfiante, avec un homme concentré sur le présent, dans un récit servi par une écriture lumineuse. (Présentation de l’éditeur)

prairie.jpg 

 

Mon avis :

Quand nous serons frère et soeur est un livre lumineux  optimiste, un bol d’air pour cette jeune femme urbaine qui découvre un nouveau mode de vie, une nouvelle façon d’aborder le monde et la vie. Elle va découvrir un autre monde, d'autres relations et va peu à peu s'épanouir dans cette nouvelle opportunité. 

Petite réserve : la dichotomie entre vie à la ville, vie parisienne stressante et vie calme à la campagne me semble un peu caricaturale, de même que les personnages le sont quelque peu.

Mais il me restera surtout en mémoire après lecture l'impression d'avoir lu un conte tendre, moderne sur l’importance de tisser des liens.

« Tisser des liens, voici ce que je n’ai jamais été capable de faire. Avec moi, ils se sont défaits rapidement. La vie, ce n’est pas ça. Je compte sur vous pour faire mieux. » (p. 204)

Premières phrases :

« Les choses avaient un sens, au-delà des lieux communs qui affirmaient que rien ne survenait jamais par hasard. Et ce sens était à déceler dans l’environnement, à lire dans les éléments, à percevoir dans les attitudes. Il ne fallait négliger ni le langage des corps, ni les métamorphoses des objets, ni les changements météorologiques. Tout cela révélait de menus indices, envoyait d’infimes signaux.»

Vous aimerez aussi :

Du même auteur :  Je vous emmène au bout de la ligne de Rodolphe MACIA et Sophie ADRIANSEN

D’autres avis :

Ici : http://www.sophieadriansen.fr/crbst_13.html

 

Quand nous serons frère et sœur, Sophie Adriansen, Myriapode, janvier 2013, 18 euros

 

Commenter cet article

maryse 14/08/2013 18:39


j'ai lu ce livre d'une traite , il est plein d'optimisme et de reflexions intéressantes sur


le sens de nos vies , la famille, la campagne ( oui je pense que c'est encore comme ça dans certains villages de  France ) etc .. j'ai adoré la description du bal bien campagnard du village,
qui m'a rappelé ceux de mon enfance . Deux bémols : la fin dégoulinante de bons sentiments et prévisible , et le style avec des métaphores un peu pompeuses , voire éculées ( " le soleil dardait
ses rayons ... ")


mais dans l'ensemble , c'est un livre qui fait du  bien !!

Hélène 15/08/2013 18:24



C'est effectivement l'impression dominante, un livre agréable optimiste...



Géraldine 10/06/2013 17:23


Un livre que j'ai adoré , qui m'a beaucoup touchée et qui m'a fait aussi prendre un bon bol d'air...

Hélène 11/06/2013 09:39



Un beau récit...



cristie 07/06/2013 22:08


Une lecture de vacances alors !

Hélène 09/06/2013 21:22



Exacctement !



clara 07/06/2013 17:04


Tes bémols contrastent avec des avis  très élogieux jusqu' à présent... 


PS  :  j en'ai toujours pas reçu mes petits fours. Mais qu'est ce qu'ils font chez ELLE ? :)

Hélène 09/06/2013 21:23



Mais où sont ces petits fours ??? C'est une honte !!!!



Alex-Mot-à-Mots 07/06/2013 11:25


Un joli livre, au final.

Hélène 07/06/2013 11:35



Exactement !