Max et les poissons de Sophie ADRIANSEN

Publié le par Hélène

♥♥♥♥ / ♥♥♥

Un poisson pour bonne étoile

Mon avis :

♥♥♥♥

Quelle délicatesse pour aborder un sujet aussi difficile ! Quelle intelligence !

Max est un petit garçon qui ne se préoccupe pour l'heure que de son poisson rouge prénommé Auguste et de son anniversaire prochain. Peut-être aura-t-il un second poisson rouge pour tenir compagnie à Auguste... La guerre prend néanmoins de plus en plus de place dans sa vie, même s'il ne parvient pas encore réellement à comprendre sa signification. Ses mots d'enfant essaient de la cerner : 

"La guerre, ça fait marcher les Allemands dans les rues et serrer fort les mains des petits garçons." 

"La guerre, ça commence l'été et ça empêche de faire des châteaux de sable.

La guerre, ça empêche d'aller se baigner dans l'eau salée." 

Le jour de son anniversaire arrive, mais c'est aussi le jour de la tristement célèbre rafle du Vel'd'hiv'... L'humour et l'innocence de Max atténuent l'horreur de la situation. La naïveté juvénile de Max et l'amour de ses parents permettent de le tenir à l'écart et de le préserver. Pas de pathos inutile pour évoquer cette période noire de l'histoire, tout est savamment dosé. 

En toile de fond, les sujets délicats de cette période sombre sont évoqués : le couvre-feu, les cartes d'alimentation, l'étoile juive, la rafle, puis Drancy. Max ressent alors la peur des grands.

"Et quand les grands ont peur, c'est comme une couverture toute râpée par laquelle passe le jour : ça ne protège plus de rien."

En fin de volume, un dossier explicatif présente une brève chronologie de la seconde guerre mondiale, et quelques pages pour mieux comprendre : l'antisémitisme et l'extermination des Juifs, la rafle du Vel' d'hiv', les camps, les cartes et tickets de rationnement, la résistance française, le Lutétia...

Pour parfaire le tout, la couverture de Tom Haugomat rend parfaitement le contraste entre l'ombre de la guerre et l'innocence du jeune Max.

Une réussite !

L'avis de Romain, 9 ans :

♥♥♥

J'ai aimé ce livre. C'est un livre bien, avec des poissons. C'est un petit peu drôle. Je l'ai lu rapidement. Par contre je n'avais pas bien compris la fin. Je n'ai pas non plus compris le dossier.

Ma conclusion :

La lecture nécessite bien sûr une explication, un éclaircissement, qui est aussi une bonne façon de partager avec nos enfants des questions difficiles de notre histoire.

Présentation :

Nathan

Site de Sophie Adriansen 

Vous aimerez aussi :

Dans la même collection : La trompette d'Alésia de Catherine Cuenca et illustré par Gilles Scheid, Le sang du serpent à plumes de Laurence Schaack, illustré par Julia Wanters

Du même auteur : en jeunesse : J’ai passé l’âge de la colo ! (Volpilière), Le souffle de l’ange(Nathan) et Drôles de familles ! (Nathan).

en adulte : Je vous emmène au bout de la ligne ;  Quand nous serons frère et sœur Grace Kelly 

 

D'autres avis :

 Mya’s books ;  LivresAdos ; Onirik ; Entre les pages

 

Merci à Sophie et à l'éditeur !

 

Max et les poissons, Sophie Adriansen, Illustrations de Tom Haugomat, Nathan, 2015, 64 p., 5 euros

Dès 9 ans, adapté au programme scolaire.

 

Publié dans Jeunesse Roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Violette 28/02/2015 15:47

mon fils l'a lu, innocemment je dirais, puis je l'ai lu et là, surprise quant au thème abordé. Le sujet est bien traité mais comme tu dis, il faut accompagner l'enfant qui entend parler de "ça" pour la 1ère fois sans doute...

Hélène 28/02/2015 18:03

et tu as aimé ?

mimireliton 28/02/2015 08:13

Ce livre a l'air vraiment intéressant...Penses tu qu'il puisse aussi intéresser une jeune fille de 13 ans?
Et connais tu «Les arbres pleurent aussi» de Irène Cohen-Janca?

Hélène 28/02/2015 09:15

Je pense qu'il peut intéresser ta fille, tu peux tenter de toute façon il est vite lu (20 minutes pour moi et 30 pour mon fils...) Je note celui de Irene Cohen Janca, merci !

jerome 27/02/2015 20:27

Je viens de le finir. Une vraie réussite, oui, même si la lecture a besoin d'être accompagnée pour que l'enfant en saisisse toutes le subtilités.

Hélène 28/02/2015 09:15

OUi Romain n'avait pas bien saisi la fin et n'a fait que survoler le dossier, il a fallu lui réexpliquer. Mais cela permet dde dialoguer, c'est intéressant ;)

Martine 27/02/2015 11:49

Quelle coïncidence! J'en parle justement aujourd'hui aussi! :-)
C'est une vraie réussite encore pour Sophie!
Bises, Hélène!

Hélène 27/02/2015 11:53

Oui je trouve aussi que c'est très réussi ! Je vais lire ton billet !