Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

jeunesse roman

Le roi Arthur de Michael MORPUGO

Publié le par Hélène

♥ ♥

Un jeune garçon décide de partir à l’aube pour gagner à pied les îles du Levant. Mais il s’endort et se fait surprendre par le brouillard. Il entend alors une cloche qu’il essaie de suivre en vain, et finit par se faire prendre par l’eau. Il se réveille finalement aux côtés d’un vieil homme et de son chien, Bercelet. Le vieil homme n'est autre que le roi Arthur, qui régna sur le royaume de Bretagne, et va lui raconter son parcours. Défile alors l'histoire des chevaliers de la table ronde : Lancelot, Perceval, Tristan, Gauvain...

Derrière l'image lisse des chevaliers, héros forts et courageux, nous découvrons des êtres faillibles, la pureté étant finalement rare. Ce sont des êtres humains en proie à des passions contre lesquelles ils ne peuvent lutter, comme le prouvent Lancelot ou Tristan, amoureux de celle qui leur est interdit.

« Un jour ou l’autre, il nous est arrivé à tous de trahir une promesse, si les promesses sont faciles à faire, elles sont également faciles à rompre. »

Le récit cadre donne un côté onirique fantastique attirant, mais par la suite le récit devient très dense.

Ce que j'ai moins aimé :

Le récit est très dense, les histoires s'enchainent, laissant peu de place aux personnages pour respirer.

Le style est assez basique, il manque un souffle lyrique, épique, poétique.

Bilan :

Une bonne façon d'entrer dans la légende arthurienne et peut-être, de donner envie de découvrir ensuite les récits de Chrétien de Troyes.

 

Titre recommandé par le Ministère de l'Éducation Nationale en classe de 5e.

Présentation de l'éditeur : Gallimard

Publié dans Jeunesse Roman

Partager cet article
Repost0

Les quatre filles du docteur March de Louisa May ALCOTT

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Quatre sœurs sont rassemblées autour de leur mère qu'elles soutiennent en l'absence de leur père engagé comme aumônier durant la guerre de Sécession aux Etats-Unis. Relativement pauvres, elles font face aux aléas de la vie en s'épaulant. Ainsi Meg l'aînée, Jo le garçon manqué et romancière en herbe, Beth si douce et délicate, et Amy plus frivole, bénéficient des conseils éclairés de leur mère qui leur apprend à aider les autres, à fuir la paresse en accomplissant des tâches quotidiennes.

Ce que j'ai moins aimé :

L'aspect moral un peu trop affirmé qui passe par les leçons / sermons de Mme March.

Bilan :

Un classique de la littérature américaine somme toute divertissant.

Présentation de l'éditeur : Gallmeister 

Partager cet article
Repost0

Les belles vies de Benoît MINVILLE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

Vasco et Djib sont deux amis très liés qui vivent en banlieue parisienne. Alors qu'une énième bagarre a eu lieu devant le lycée et que la victime porte plainte contre eux, leurs parents décident de les éloigner pour l'été de leur environnement habituel. Les deux ados iront dans la Nièvre, chez un ami du père de Vasco qui est famille d'accueil pour la DDASS. Non seulement les deux copains découvrent un monde totalement différent du leur, mais celui qu'ils surnomment "tonton" les aide aussi intelligemment à gérer leurs émotions incandescentes.

L'auteur sait non seulement décrire sa région, la campagne, les escapades au bord de l'étang avec les bandes d'amis, mais il décrit aussi avec sensibilité cet âge particulier qui peut être explosif. Le portrait des jeunes placés dans cette famille d'accueil est touchant, qu'il s'agisse de Dylan, écorché vif, de Chloé, passionnée par le théâtre, de Jessica, trop provocatrice, ou des plus petits qui s'épanouissent dans cette famille qui, pourtant, n'est sans doute que provisoire.

Une belle humanité se dégage de ces pages ensoleillées !

 

A partir de 13 ans

Vous aimerez aussi : L'été circulaire de Marion Brunet et MATHIEU Nicolas Leurs enfants après eux

Présentation de l'éditeur : Editions Sarbacane ; J'ai Lu

Publié dans Jeunesse Roman

Partager cet article
Repost0

L'appel de la forêt de Jack LONDON

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

"Tuer ou être tué, manger ou être mangé, telle était la loi: et à ce commandement, venu du fond des Temps, il obéissait. "

Alors que Buck vit paisiblement en Californie, il se trouve enlevé à cet univers confortable pour être vendu comme chien de traineau dans le Grand Nord. La ruée vers l’or de  1897 et la découverte du gisement du Klondike attire dans le nord glacé des hommes venus du monde entier.

Buck rejoint un groupe de chiens menés par Perrault chargé de convoyer le courrier. Il découvre peu à peu que les lois qui régissent ce monde bien plus sauvage que ce qu'il a connu : la loi du plus fort règne et il devra apprendre à se faire entendre pour trouver sa place dans l'attelage.

Ce beau roman d'apprentissage nous plonge au cœur de la lutte entre l'homme civilisé et l'homme sauvage. Les passages lyriques de l'appel de la forêt résonnent dans nos âmes avides d'évasion :

"Chaque nuit, à neuf heures, à minuit, à trois heures du matin, ils faisaient entendre un chant nocturne, étrange et fantastique, auquel Buck était heureux de se joindre. Quand l'aurore boréale brillait froide et calme au firmament, que les étoiles scintillaient avec la gelée, et que la terre demeurait engourdie et glacée sous son linceul de neige, ce chant morne, lugubre et modulé sur le ton mineur, avait quelque chose de puissamment suggestif, évocateur d'images et de rumeurs antiques. Cétait la plainte immémoriale de la vie même, avec ses terreurs et ses mystères, son éternel labeur d'enfantement et sa perpétuelle angoisse de mort ; lamentation vieille comme le monde, gémissement de la terre à son berceau ; et Buck, en s'associant à cette plainte, en mêlant fraternellement sa vois aux sanglots de ces demi-fauves, Buck franchissait d'un bond le gouffre des siècles, revenait à ses aïeux, touchait à l'origine même des choses. "

"Il y a une extase qui nous porte au point le plus haut de la vie, au-delà duquel la vie ne peut s'élever. Le paradoxe est qu'elle se produit alors qu'on est - sans s'en rendre compte - pleinement vivant. Cette extase, cette inconscience d'exister appartiennent à l'artiste, saisi et projeté hors de lui-même dans une nappe de feu ; au soldat, pris de folie guerrière sur le champ de bataille, qui refuse de faire quartier. Elle appartenait aussi à Buck, en tête de la meute, poussant le cri du loup, tendu vers la proie vivante qui fuyait à toute allure devant lui au clair de lune."

"Il était sous l'emprise du pur déferlement de la vie, du raz-de-marée de l'existence, de la joie parfaite de chaque muscle, de chaque articulation, de chaque tendon particuliers - dans la mesure où c'était tout le contraire de la mort, toute l'ardeur et l'exubérance qui s'exprimaient dans le mouvement et volaient avec exultation entre les étoiles au-dessus de lui et la surface de matière inerte sous ses pas."

Pour ceux qui seraient moins sensibles à "l'appel de la forêt", les aventures de Buck s'enchainent à un rythme trépidant, plaçant sur sa route des personnages hauts en couleur, bienveillants ou malveillants. Le lecteur ne peut qu'être emporté à bord du traineau qui file dans le blizzard vers une fortune aléatoire.

Un grand roman d'aventures !

 

Du même auteur : Smoke bellew ♥ ♥ ♥ ♥ ; Martin Eden ♥ ♥ ♥ ; La piste des soleils ♥ ♥  (nouvelle)

Adaptation cinématographique :

J'ai été déçue par cette adaptation : trop américain à mon goût, les aspects intéressants du roman ont été gommés, lissés, pour ne pas dépasser et plaire au public le plus large possible. Des acteurs grand public (Omar Sy, Harrison Ford), pas de violence, quelques femmes en plus pour toucher tous les spectateurs, une histoire d'amour qui était absente de la version de Jack London.... Et c'est là où le bât blesse le plus à mes yeux, car cette histoire d'amour donne l'impression que Buck part non par pour répondre à l'appel sauvage de la forêt, mais pour répondre à l'appel humain de l'amour.

Je nuance mon avis car je sais qu'il plaît aux plus jeunes, ce qui reste tout de même une façon pertinente de les intéresser aux grands classiques.

Que voulez vous, les rouages américains restent malgré tout efficaces et savent toucher leur cible !

Partager cet article
Repost0

En quête d'un grand peut-être de Tom et Nathan LEVEQUE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

Un guide de littérature ado bien conçu

PRESENTATION :

"Au début de Qui es-tu Alaska ? (John Green), le héros, Miles, quitte le domicile familial. « Pourquoi ? » demandent ses parents à qui il répond : « François Rabelais, le poète, a dit sur son lit de mort : “Je pars en quête d’un Grand Peut-Être.” Voilà ma raison. Je ne veux pas attendre d’être mort pour partir en quête d’un Grand Peut-Être. »

Ce « Grand Peut-Être », c’est celui de l’adolescence, ce moment très intense durant lequel tout est encore possible. Par extension, c’est aussi celui de la littérature ado, une littérature de l’intensité, des premières et dernières fois. Une littérature qui s’autorise les grands sentiments grâce aux histoires d’amitié les plus banales ou aux quêtes les plus épiques !

Cartes et lampe torche à la main, partez à l’exploration de ce paysage littéraire grâce à plusieurs entrées : historique, liste des romans incontournables, réflexions thématiques (la famille, la diversité, la révolution..), portraits de personnalités qui ont compté… Ce livre de référence vous donnera les outils et les pistes balisées pour arpenter une littérature au moins aussi riche à défricher que n’importe quel territoire littéraire… Mais comme pour tout chemin, le hors-piste est vivement conseillé !

En quête d’un grand peut-être s’adresse aux passionné·es comme aux curieux·ses, aux lecteur·rices et aux professionnel·les.

Pour faire respirer le propos, dix nouvelles inédites de dix auteurs et autrices reconnu.es : Clémentine Beauvais, Anne-Laure Bondoux, Marie Desplechin, Timothée de Fombelle, Anne-Fleur Multon, Carina Rozenfeld, Thomas Scotto, Stéphane Servant, Julia Thévenot et Flore Vesco."

 

MON AVIS :

J'ai apprécié ce guide aux multiples références contemporaines dans lequel ados et adultes pourront aller puiser. Ma fille de 13 ans a déjà repéré quelques titres qui lui permettront de poser pour un temps ses  Cathy Cassidy -je l'espère- ... Les nouvelles inédites permettent d'entrer par la petite porte dans l'univers d'un auteur, pour ensuite, donner envie de lire plus avant. Des dossiers thématiques ouvrent aussi à des lectures ciblées comme la famille ou la sexualité,

Parmi les livres sélectionnés, j'ai retrouvé de nombreux coups de cœur, ce qui me laisse penser que les autres romans mentionnés me plairont tout autant :

Songe à la douceur de Clémentine Beauvais

Les petites reines de Clémentine Beauvais

Sans foi ni loi de Marion Brunet

Plein Gris de Marion Brunet

Les trois vies d'Antoine Anacharsis d'Alex Cousseau

Quatre soeurs (lu et adoré en BD)

Sauveur et fils de Marie-Aude Murail

Quelqu'un qu'on aime de Séverine Vidal

L'aube sera grandiose  de Marie-Laure Bondoux

 

PLUS DE RENSEIGNEMENTS :

Si vous souhaitez le feuilleter, c'est ICI

http://www.ungrandpeutetre.com/

Publié dans Guide, Jeunesse Roman

Partager cet article
Repost0

L'été du changement de Sophie ADRIANSEN

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ 

Durant cet été caniculaire, Mylan et Cléa, deux amis d'enfance, cherchent par tous les moyens à se rafraichir et à échapper à la chape de chaleur qui pèse sur Strasbourg. Ils découvrent les joies de la Skihalle, une station de ski artificielle, à quelques arrêts de tram de chez eux. Leur plaisir est de courte durée car l'un comme l'autre s'apprête à prendre la route des vacances : Cléa doit partir en Malaisie dans un club de vacances avec ses parents, et Mylan se rend chez son oncle en Norvège. Ils découvrent d'autres façons de vivre et d'envisager le rapport à l'environnement : Cléa découvre la déforestation et Mylan côtoie des personnes plus respectueuses de l'environnement.

Par cette lecture fluide, ponctuée de dialogues vifs, Sophie Adriansen nous fait découvrir deux univers, mais sans jugement de valeur, chacun ses vacances, chacun son monde et ses choix, même si certains choix sont plus pertinents pour la planète, à chacun de décider.

Ce que j'ai un peu moins aimé :

Il est un peu trop ouvertement didactique, ce qui s'explique par l'obligation de rentrer dans la collection #onestprêt (Une nouvelle collection de romans ados, dès 13 ans, qui aborde la question de l'urgence climatique à travers des récits inspirants et positifs, en collaboration avec le mouvement #onestprêt)

A noter que ma fille de 12 ans l'a lu avec plaisir et a beaucoup aimé !

 

Présentation de l'éditeur : Glénat

Retrouvez ce roman dans votre librairie le plus proche

Du même auteur : Je vous emmène au bout de la ligne  ♥ ♥ (Essai)  Quand nous serons frère et sœur ♥ ♥ ; Grace Kelly ♥ ♥ (bio) ; Max et les poissons ♥ ♥ ♥ ♥ (Roman jeunesse) ; Naître et grandir en musique  ♥ ♥ (doct) ; Les grandes jambes  ♥ ♥ ♥ (Roman jeunesse) ; Le syndrôme de la vitre étoilée ♥ ♥ ♥ ♥ ; Linea Nigra ♥ ♥ ;  Ailleurs meilleur ♥ ♥ ♥ (Roman jeunesse)

Publié dans Jeunesse Roman

Partager cet article
Repost0

Songe à la douceur de Clémentine BEAUVAIS

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

"On se croît mûr
on est sûr
de ne pas se tromper parce qu'on plante son futur
dans une terre sèche entre des billes d'argile
pour qu'il ne pousse pas trop beau et trop facile. "

Un beau jour, par hasard, Eugène croise Tatiana, avec qui il a connu une histoire d'amour avortée dix ans plus tôt. Alors qu'il l'a rejetée à l'époque, aujourd'hui, il ressent une attirance irrépressible vers elle. Mais pourra-t-il effacer le passé ?

"Parce que leur histoire ne s’était pas achevée au bon endroit, au bon moment,
parce qu’ils avaient contrarié leurs sentiments,
il était écrit, me semble-t-il, qu’Eugène et Tatiana se retrouvent dix ans plus tard,
sous terre,
dans le Meteor, ligne 14 (violet clair), un matin d’hiver. "

Ce que j'ai aimé :

- La forme tellement originale : inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaikovsky Clémentine Beauvais a choisi d'écrire en vers, pour conserver la poésie des textes.

“ Et comme vous, je ne peux pas envier Tatiana et Eugène dans ce restaurant de sandwichs,
choristes heureux,
près de la fenêtre adoucie d’un tégument de buée.
Je sais- et l’un et l’autre, sans le dire, savaient aussi,
qu’ils vivaient là ce que l’on vit si peu de fois,
si peu de temps, [...]
où tout est simple, beau, et entier, et précis
organisé: tout se répond,
ce dont on parle, et le ton de la voix, et ce décroisement de jambes, et ce hochement de tête,
tout est exactement à la place, dans cet espace compact et clair”

- En filigrane, s'ébauche une réflexion sur le couple, sur son enlisement, sur la passion qui peut laisser place à une routine aliénante

Bilan :

Une pépite, un texte intelligent renversant !

 

Le roman de Pouchkine :  Eugène Onéguine ♥ ♥

Présentation de l'éditeur : Points

Du même auteur : Les petites reines ♥ ♥ ♥ (jeunesse)

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

Publié dans Jeunesse Roman

Partager cet article
Repost0

L'enfant noir de Camara LAYE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

Ce roman autobiographique raconte l’enfance de Camara Laye, de ses cinq ans à ses années lycée.Il vit dans un petit village de Guinée nommé Kouroussa. Son père est forgeron et son enfance est heureuse baignée dans un univers de croyances ancestrales. Il apprend peu à peu à faire la part des choses entre modernité et tradition.

Dans ce beau roman d'apprentissage, nous voyons Camara grandir au gré de ses aventures, jusqu’au départ pour Conakry à 600 km de chez lui, ce qui constitue une première séparation douloureuse avec ses parents et son village. Le départ pour la France sera à la fois une évolution et un déchirement, au point que sa mère refuse d’assister à son départ jusqu’au bout. Mais son éducation, les rituels  lui ont appris à dominer ses peurs et ses douleurs.

Cette lecture fluide permet de découvrir un univers bienveillant, porté par la volonté d'éduquer intelligemment ces enfants appelés à quitter le giron familial pour affronter le monde souvent hostile.

On a pu reprocher à l'auteur de décrire une Afrique un peu trop paisible, occultant les luttes anti-coloniales, pour ces questions, je vous invite à consulter cet article : Ce que Mongo Beti reprochait à Camara Laye. "Qu'est-ce que fait Camara Laye dans son roman ? Il est certain que le rôle du romancier n'est pas le même lorsqu'il est le produit d'une société paisible, autonome, indépendante, prospère comme la société occidentale – c'est vrai – mais en revanche, lorsqu'il est le fils d'un peuple qui est humilié depuis des siècles, opprimé depuis des siècles, notamment lorsqu'il écrit à un moment où ce peuple essaie de lutter pour reconquérir la liberté – c'est le cas de la Guinée au moment où Camara Laye écrivait – il est inconcevable que cet auteur, ce romancier ne soit pas dans une certaine mesure l'écho des combats de son peuple. Ça, c'est un point de vue général. C'est un point de vue moraliste. Moi, je considère que la littérature est inséparable d'une certaine morale. Qu'il le veuille ou non, le monsieur ou la dame qui écrit pose un acte politique. Soit qu'il se taise, soit qu'il parle, de toute façon, il prend position. Camara Laye, en ne disant pas ce qui se passe sous ses yeux, a pris position. Voilà le point de vue général."

Présentation de l'éditeur : Pocket

Retrouvez ce roman dans la librairie la plus proche de chez vous

Partager cet article
Repost0

Les petites reines de Clémentine BEAUVAIS

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ 

Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le titre le plus redouté de l'année : elles ont remporté le "concours de boudins" de leur collège à Bourg-en-Bresse. Si Mireille est habituée à recevoir ce titre tant redouté, les deux autres sont novices, et choquées que leur physique soit ainsi mis en avant. Mais elles ne se laissent pas démonter et un projet va les pousser en avant : pour des raisons différentes, elles décident de se rendre à al garden-party de l'Elysée du 14 juillet, en traversant la France à vélo et en vendant, ironiquement, des boudins pour financer leur voyage. Elles seront accompagnées par Kader, le frère de Hakima, en fauteuil roulant

La question du harcèlement et le rôle des réseaux sociaux sont ici tournés en dérision grâce à l'humour de Mireille et à l'entraide. Les jeunes filles prennent du recul par le biais du rire et ressortent gagnantes de cette aventure humaine. Une belle leçon pour tous !

 

Meilleur livre de jeunesse 2015 élu par Lire

Présentation de l'éditeur : J'ai Lu

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

Publié dans Jeunesse Roman

Partager cet article
Repost0

Celui qui n'aimait pas lire de Mikaël OLLIVIER

Publié le par Hélène

♥ ♥

D'abord, je tiens à préciser que la quatrième de couverture et le titre sont trompeurs -scandaleusement trompeurs dirait mon fils. En effet, je cherchais un roman autobiographique pour lui -qui à l'époque devait encore passer un oral de brevet sur l'autobiographie en fin d'année - , et comme il est difficile de le faire lire, je me suis dit que ce titre lui convenait bien. La quatrième de couverture a fini de me convaincre, le livre semblant bénéficier d'une intrigue digne de ce nom : qu'arriverait-il si on privait les enfants de lecture. Je pensais que cela aller captiver mon jeune lecteur, et qui sait - ô espoir suprême de sa mère passionnément lectrice - déclencher un amour pour la lecture.

Point du tout. Il n'a rien compris. Il m'a accusé de l'avoir -scandaleusement - roulé puisque l'auteur parle de livres et de littérature pendant tout le livre. Devant tant de résistance, j'ai décidé de le lire aussi pour me faire mon propre avis.

Effectivement, l'auteur adulte devenu écrivain et passionné de lecture nous explique comment il détestait les livres étant adolescent, mais comme son point de vue d'adulte éclaire rétrospectivement la scène, chaque page est un hymne à la littérature et à l'art en général.

Point d'intrigue passionnante, juste un récit autobiographique à l'écriture fluide, certes, mais non pas marquante.

Force m'est donc de rejoindre l'avis de mon fils.

Depuis il lit L'ami retrouvé. En espérant que cela fonctionne mieux...
 

Présentation de l'éditeur : La Martinière jeunesse

D'autres avis : Babélio

Publié dans Jeunesse Roman

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>