Un peu de bois et d’acier de Christophe CHABOUTE

Publié le par Hélène

                                                  un-peu-de-bois-et-d-acier-bd-volume-1-simple-42765.jpg

 ♥ ♥

 L’auteur :

 

Né en 1967, d'origine alsacienne, Christophe Chabouté publie en 1993 ses premières planches chez Vents d'Ouest dans les Récits, un album collectif sur Arthur Rimbaud. En 1998, il réalise Sorcières au Téméraire et Quelques jours d'été chez Paquet. Deux albums remarqués et primés, le premier au festival d'Illzach, le second à Angoulême où il décroche l'Alph' Art Coup de Cœur.

Avec Zoé paru en 1999 chez Vents d'Ouest, Chabouté prouve que son talent a atteint sa pleine maturité. Ce qu'il démontre avec encore plus d'évidence dans Pleine Lune, qui a reçu le prix Extrapole 2001, le prix de la ville de Limoges, celui du meilleur scénario à Chambéry et deux nominations à Angoulême 2001. En 2001, il réédite Sorcières chez Vents d'Ouest, dont la moitié des nouvelles qui le composent sont inédites. Il publie la même année Un Îlot de Bonheur chez Paquet, album récompensé par une mention spéciale du jury œcuménique de la BD à Angoulême 2002. En 2002 toujours, il collabore à l'ouvrage collectif Léo Ferré en BD et publie surtout La Bête dans la collection Intégra et Purgatoire, en couleurs, pour la collection Equinoxe de Vents d'Ouest.

En 2006, paraît Landru, suivi par Construire un Feu en 2007, adapté d'une nouvelle de Jack London, puis en 2008 par Tout Seul. En 2009, les éditions Vents d'Ouest ont le plaisir de publier une nouveauté de Chabouté, Terre Neuvas, mais aussi de rééditer plusieurs de ses œuvres : une intégrale de Purgatoire, ainsi qu'un opus réunissant Quelques Jours d'été et Un Îlot de Bonheur. En 2010 paraît Fables Amères.

L'œuvre très personnelle de Chabouté connaît un succès grandissant et a été récompensée de nombreux prix.

  

L’histoire :

 

Chabouté revient, avec son regard particulier et son exceptionnelle maîtrise du noir & blanc...

L'histoire d'un banc, un simple banc public qui voit défiler les gens à travers les heures, les jours, les saisons, les années... Ceux qui passent, qui s'arrêtent, d'autres qui reviennent, certains qui attendent... Le banc devient un havre, un îlot, un refuge, une scène... Un ballet d'anonymes et d'habitués évoluant dans une chorégraphie savamment orchestrée ou les petites futilités, les situations rocambolesques et les rencontres surprenantes donnent naissance à un récit drôle et singulier. Chabouté tisse avec brio une histoire où plane la magie d'un Tati, agrémentée d'un soupçon de Chaplin, quelques miettes du mime Marceau et d'une pincée de Keaton ... 330 pages d'une aventure dont le héros est un banc, un simple banc public... Juste un peu de bois et d'acier... (présentation de l’éditeur)

 

chaboute.jpg

 Ce que j’ai aimé :

 

 Christophe Chabouté nous offre là encore un album poétique, beau, mimant la vie comme elle va, qui s’écoule, douce et tranquille. Ce vieux banc est témoin de tranches de vie de quelques personnages : le clochard chassé régulièrement par le policier zélé, le couple de retraités qui aime partager une pâtisserie, le jeune éconduit avec ses fleurs, les joggeurs, musiciens… Le banc devient comme un havre de paix, une pause dans une vie mouvementée, une parenthèse enchantée. Puis, la vie continue, ailleurs, autre part...

 chaboute2.jpg

  

Ce que j’ai moins aimé :

 

- Le prix : 30 euros pour une BD muette, cela me semble tout  de même un peu cher.

- J'ai trouvé cet album assez banal par rapport à la claque qu'avait été Tout seul. Ici, beaucoup moins d'originalité, d'inventivité, même la fin est somme toute assez prévisible !

  Vous aimerez aussi :

 Du même auteur :  Tout seul de Christophe CHABOUTE

 

D’autres avis :

Lecture commune avec Jérôme

Télérama 

Babélio 

 

 chaboute3.jpg

De bois et d’acier, Christophe Chabouté, Vents d’ouest, septembre 2012, 336 p., 30 euros

 

BD Mango bleu

Commenter cet article

Valérie 16/02/2013 15:44


J'aime bien les BD muettes de Chabouté. 

Lunch 14/02/2013 13:38


Bonjour,


Je te trouve un peu sévère avec le rapport contenu/prix. Une BD muette reste une BD et beaucoup de travail. J'ai envie de dire qu'il en faut presque plus quand on sait l'importance dans ce cas du
cadrage et la difficulté de ne pas perdre le lecteur dans un récit fait uniquement d'images. Certes, c'est gros et c'est cher ! Mais c'est un autre débat.


J'ai ce même sentiment de frustration mais pour une autre raison : j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de pages et que Chabouté aurait pu réduire cet album... un peu...

Hélène 15/02/2013 10:52



maintenant que tu le dis, effectivement, il aurait pu réduire l'ensemble !



fransoaz 14/02/2013 11:27


Ce prix est élevé j'en conviens, mais il fait 300 pages ce n'est pas rien!


Un spécialiste nous le dirait sans doute mais ce n'est pas forcément le texte qui fait monter les coûts de fabrication.


Au risque de me faire huer ce livre vaut largement son prix, c'est pour moi un bijou; je préfère passer une soirée sur ce banc plutôt que sur les gradins d'un terrain de sport pour certains
matchs où les prix peuvent atteindre des sommets vertigineux!

Hélène 15/02/2013 10:53



Pas du tout, je ne hue pas, le débat sur les matchs est une autre affaire, c'est une question de choix personnel...



Mango 14/02/2013 06:59


J'ai aimé tout ce que j'ai lu de Chabouté jusqu'ici, je pense donc lire cet album dès que je le verrai à la bibliothèque (Le prix est vraiment exagéré!) Je verrai bien si je continue à
l'apprécier. 

Hélène 14/02/2013 08:39



Je vais sans doute continuer à lire ses albums, même si j'ai été refroidie !



Noukette 13/02/2013 22:17


Rien ne pourra égaler Tout seul..., c'est sûr ! Mais j'ai bien envie de le lire celui là tout de même...!

OliV 13/02/2013 12:24


Ah oui, c'est vrai, son prix est un peu elevé, c'est un beau pavé aussi, non ?? !

Hélène 14/02/2013 08:40



Oui mais vite lu car il n'ya a pas de texte...



Yv 13/02/2013 11:32


J'ai beaucoup aimé, même si l'histoire n'est pas aussi forte que dans Tout seul, j'ai vraiment apprécié le point de vue, les trouvailles drôles ou moins drôles, sans doute attendues,
mais bien mises en scène. Par contre, pour le prix, j'oipine, même si le critère pour moi n'est pas celui d'une BD muette ou pas, mais 30€ un bouquin, c'est quand même beaucoup

Hélène 13/02/2013 12:03



Je pense que j'en attendais beaucoup..



keisha 13/02/2013 10:44


Ouah le prix! ma bibli va râler...

Hélène 13/02/2013 12:03



Eh oui !!!



Cristie 13/02/2013 08:43


J'ai un peu de mal avec Chabouté et j'en ai testé plusieurs. Je crois que le seul que j'accepterai de lire parce qu'il semble faire l'unanimité c'est : Tout seul. L'important est que toi tu y
trouves ton bonheur. :-)

Hélène 13/02/2013 09:09



Oui, lis "tout seul", vraiment, un chef d'oeuvre ...



jerome 13/02/2013 08:33


Finalement tu en attendais beaucoup et tu as été déçue alors que moi je partais avec beaucoup d'aprioris négatifs et j'ai finalement été séduit. En tout cas je te rejoins sur le prix. Si je ne
l'avais pas trouvé à la médiathèque je ne l'aurais jamais acheté.

Hélène 13/02/2013 09:00



Oui finalement les a prioris influencent beaucoup nos avis... merci pour cette lecture partagée...