Tonton Clarinette de Nick STONE

Publié le par Hélène

                                            

♥ ♥ ♥ ♥

Prix SNCF du polar européen 200

Ce que j'ai aimé :

Max Mingus a été emprisonné pour avoir souhaiter faire justice lui-même. A quelques jours de sa libération sa femme meurt dans un accident de voiture. Aussi, dés sa sortie de prison, Charlie décide d'accepter une mission particulière qui lui permettra de fuir sa ville, son quotidien et la perte de sa femme : une grande famille haïtienne lui propose en effet dix millions de dollars pour enquêter sur la disparition du petit Charlie, disparu pourtant trois ans auparavant. De nombreux détectives ont auparavant enquêté sur place, en Haïti, sans succés et en y laissant même la vie. Ce n'est pas ce qui va arrêter Charlie, bien décidé à éclairer ces zones d'ombre vraisemblablement liées à la magie blanche ou noire très présentes dans le pays.

C'est une vision très sombre du Haïti des années 90 que met en lumière Nick Stone qui a lui-même vécu sur place. Max Mingus entre dans un univers cauchemardesque, régi par la misère, la drogue et les rites vaudous inhérents au pays. Le bidonville Cité Soleil sur lequel règne l'énigmatique Vincent Paul contraste vivement avec le faste des grandes villas comme celles de la famille du petit Charlie, les Carver.

"On aurait dit une armée en déroute, un peuple conquis, brisé, qui se traînait vers un non-avenir. C'était Haïti, à peine sorti de l'esclavage."

          

@http://photophilanthropy.org/gallery-posts/cit-e9-soleil-in-haiti/

Enfer des lieux aux sols jonchés de détritus, mais aussi enfer des esprits habités par une moralité douteuse : pour obtenir ce qu'ils veulent, certains ne reculent devant aucun sacrifice qui leur sert de monnaie entre le monde d'ici-bas et un au-delà inaccessible que la pureté de certains échanges permet d'approcher.

"Dans la vie, il y a des choses qu'on voudrait et qu'on n'aura jamais. C'est le destin... (...) La plupart des gens haussent les épaules et passent à autre chose. Chez nous, ils vont voir leur houngan ou leur mambo, qui lit leur avenir et vérifie, si oui ou non, ce qu'ils désirent y est écrit. Si c'ets non, le houngan ou le mambo peut essayer d'arranger les choses."

Un monde de ténèbres dans lequel Max avance pas à pas avec prudence, d'autant plus qu'un vieil ennemi le guette, dans l'ombre.

Un polar époustouflant, tant par son sujet que par son suspense !

Ce que j'ai moins aimé :

Quelques scènes sont très violentes. 

Infos sur le livre :

Chez Folio

Vous aimerez aussi :

Mieux vaut commencer dans l'ordre chronologique par Voodoo Land

D'autres avis :

Le nouvel Obs

Miss Alfie ; Yves

 

Tonton Clarinette, une enquête du privé Max Mingus, Nick Stone, traduit de l'anglais par Catherine Cheval et Marie Ploux, 2010, 688 p., 8.90 euros

Publié dans Roman policier Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Indira 10/02/2016 09:42

ravie de lire ta critique. j'ai découvert Nick Stone cette année et c'est un gros coup de coeur. http://www.livreetcompagnie.com/2015/09/tonton-clarinette-de-nick-stone-collection-folio.html

Hélène 11/02/2016 08:20

J'ai aussi adoré !

Manu 05/06/2014 19:22

Il ne fait pas bon vivre là-bas.

Noukette 04/06/2014 00:02

Je n'ai que des échos positifs sur ce roman, alors pourquoi pas ?

Hélène 04/06/2014 08:15

Je te le conseille !

Yv 03/06/2014 13:15

Excellentissime ! J'ai adoré, l'ai prêté très longtemps à beaucoup de personnes qui ont adoré également !

Hélène 04/06/2014 08:15

Une très belle découverte pour moi. As-tu lu les autres de cet auteur .?

jerome 03/06/2014 12:44

Ah ben là, limite tu me tentes ! (il y juste les presque 700 pages qui me refroidissent...).

Hélène 04/06/2014 08:14

Les 700 pages passent comme une lettre à la poste !

Alex-Mot-à-Mots 03/06/2014 11:03

C'est le lauréat de cette année ?

Hélène 04/06/2014 08:14

Non, 2009 ...