Ce qui reste en forêt - Une enquête du capitaine Anato en Amazonie française de Colin NIEL

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ 

Aux abords de la station scientifique de Japigny, en Amazonie Française, un naturaliste est retrouvé noyé. Qui a pu souhaiter sa mort ? Alors que les premiers soupçons se portent sur les orpailleurs dont le chantier clandestin jouxte la station scientifique, le lieutenant Gibral tente d'établir un lien entre le meurtre et la découverte d'un albatros mort sur la plage, oiseau qui aurait dû se trouver dans les terres australes. 

Le capitaine Anato enquête tout en menant de front une quête plus personnelle : il se découvre en effet l'existence d'un frère inconnu. 

Roman passionnant et dépaysant Ce qui reste en forêt nous emmène sur des terres éloignées de la Guyane aux côtés de scientifiques qui tentent de préserver ses espaces sauvages .

"Cette station est bien plus que quelques carbets perdus au milieu de la jungle. C'est trente ans de travail et l'avenir de l'écologie tropicale qui est en jeu. C'est ici que l'on comprend l'importance des forêts dans la lutte contre le réchauffement climatique, que l'on découvre les dernières espèces de mammeifères inconnues, que l'on étudie le cycle permanent de l'écosystème le plus complexe de la planète, que se joue le sort réservé à l'Amazonie par les grands de ce monde." p. 416

@rfi 

L'enquête poliière est prétexte pour aborder le milieu de l'orpaillage clandestin et de ses garimpeiros : "Chaque jour, de nouveaux Brésiliens pénétraient clandestinement sur le territoire de la Guyane, prêts à tout pour gagner leur vie en exploitant l'or. Voilà qu'on en retrouvait perdus au milieu de la jungle, affamés, à peine vivants. Des déchets recrachés par les chantiers qui dévoraient la forêt." p. 94 

A travers l'histoire personnelle de chacun, l'auteur met également en lumière les moeurs et croyances du pays, offrant ainsi un tableau complet très documenté du pays.

Une belle réussite pour ce roman alliant suspense et intérêt documentaire. Il s'agit du deuxième roman de l'auteur, un troisième est prévu en octobre 2015, pour mon plus grand bonheur.

 

Pour en savoir plus sur l'orpaillage clandestin : sur France Info 

Présentation chez l'éditeur : Actes sud, Babel noir 

D'autres avis sur Babelio

Commenter cet article

Cryssilda 21/08/2015 12:20

Je l'ai dans ma pal depuis sa sortie celui-là... et je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas encore lu... on me l'a présenté comme un roman écolo en plus!

Hélène 21/08/2015 18:55

Il m'a beaucoup plu effectivement il a un côté écolo pour la préservation de la forêt.

Electra 28/07/2015 11:46

tu n'as pas chômé dis-donc ! que de lectures mais surtout où déniches-tu ces livres ? bon je vais le noter. J'ai vu un documentaire sur les orpailleurs en Guyane... et les brésiliens (des policiers français ont été tués il y a un ou deux ans) ..
pour les bébêtes, j'ai eu ma dose en Thaïlande, dans la jungle ..entre les araignées, les serpents et les scorpions, en fait ce que je hais ce sont toujours les mêmes : les seuls à me dévorer : les moustiques ! Je file lire tes autres chroniques, collègue speedy blogueuse !

Hélène 29/07/2015 08:50

J'épluche les catalogues des éditeurs et les blogs des copines ;) tiens je vais lancer le concept de "speedy blogueuse" ;)

Aifelle 27/07/2015 13:24

Je note ; je n'ai pas lu de polar depuis un bon moment, ça commence à me manquer.

Hélène 28/07/2015 08:06

Pour une reprise celui ci est très bien !

Yv 27/07/2015 11:28

J'en ai déjà entendu parler, mais je ne sais plus où...

Hélène 28/07/2015 08:06

Il vaut le détour !

choup 27/07/2015 09:25

pour l'aspect dépaysant, je le note. je crois que je préfère ces paysages à la TV ou sur les pages d'un livre qu'en vrai...imaginer toutes les bestioles, la moiteur... ce n'est pas pour moi! :) ça ne devrait d'ailleurs être que pour les autochtones et les scientifiques...ça éviterait que tout soit détruit à plus ou moins long terme!

Hélène 27/07/2015 09:27

C'est marrant c'est le thème d'un livre dont je vais parler prochainement : "Lettres pour le monde sauvage", dans lequel l'auteur préconise un tourisme raisonné...