Les équinoxes de Cyril PEDROSA

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

"Mais peut-être que c'est pas si mal, tous ces doutes.

- Comment ça ?

- Ben, tu vois... ça crée un déséquilibre... mais qui met en mouvement."

Pendant les équinoxes, la durée du jour égale celle de la nuit, comme si le monde trouvait alors l'équilibre parfait entre l'ombre et la lumière. Un équilibre fugitif, semblable à l'enjeu de nos destinées humaines, sans cesse malmenées. Tel le metteur en scène d'une symphonie humaine, Cyril Pedrosa meut ses êtres à l'équilibre instable et les suit à la trace durant les quatre saisons. 

Qu'il s'agisse de Vincent, de son frère Damien, de sa fille Pauline, de Catherine et de Louis, de Camille, Edith, Antoine, tous ces personnages forment un faisceau de lumière qui éclaire la complexité de la nature humaine. Ils se frôlent, s'interrogent sur l'image qu'ils renvoient aux autres et qui correspond rarement à celle de notre être profond, essaient maladroitement de communiquer, avancent à tâtons dans une vie trop grande pour eux, en cherchant, désespérément, un sens, parce que "Ce serait tellement réconfortant si cela avait un sens."

Leur mélancolie est prégnante, tant leur solitude se répercute dans chaque fibre de leur être. 

"Pourquoi ne peut-on pas retenir cela ? Pourquoi faut-il porter sa vie avec soi comme un spectacle éphémère et invisible aux autres ?"

Malgré tout, certains essaient de laisser une trace et continuent de partager, contre vents et marées : 

"Photographier pour essayer de saisir cette petite part de vérité humaine, singulière et qui pourtant nous anime tous. L'attraper avec précision et prudence.Tout doucement, du bout des doigts. La monter. Lui donner l'importance qui est la sienne. celle d'un atome dérisoire mais nécessaire parmi l'infini des particules en mouvement. Toutes indispensables les unes aux autres."

Parce que l'art reste cette lumière capable d'allumer les âmes et de maîtriser des destinées humaines soumises à une fatalité désespérante...

 

Présentation de l'éditeur : Dupuis 

D'autres avis : Télérama . L'express

Mo ; Saxaoul ; Jérôme

 

Les équinoxes, Cyril Pedrosa, Dupuis, 336 p., 35 euros

 

C'était ma Bd dde la semaine accueillie cette semaine par Noukette

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gwenaelle 21/04/2016 09:28

Je ne suis pas très "bd", mais là, le thème et les illustrations me donnent envie.

Caro 20/04/2016 22:31

J'ai beaucoup aimé les productions antérieures de cet auteur, mais j'ai un peu peur de l'épaisseur de ce pavé...

Charlotte 20/04/2016 22:24

Ca a l'air tellement joli, il faut vraiment que je découvre Cyril Pedrosa...!

Sabine 20/04/2016 20:14

Il faut vraiment que je finisse par la découvrir!

Moka 20/04/2016 18:11

J'ai vraiment hâte de la découvrir. J'avais beaucoup aimé la chaleur qui émanait de Portugal et je crois que cette BD-là me plaira beaucoup.

Noukette 20/04/2016 15:11

Je n'ai toujours pas lu Portugal de cet auteur... et pourtant il traine sur mes étagères depuis un bail... Je vais commencer par là ;-)

enna 20/04/2016 14:16

Comme j'ai aimé cette BD... Un vrai coup de coeur! Tu me donnes envie de la ressortir pour au moins la feuilleter à nouveau! Voici mon billet si ça t'intéresse : http://ennalit.canalblog.com/archives/2015/12/14/33030890.html

Brize 20/04/2016 12:56

Un album fort, mais cette mélancolie prégnante était un peu trop dèprimante pour moi ...

Jerome 20/04/2016 12:14

Je suis tellement déçu d'être passé à coté. Perdosa est un de mes auteurs BD préférés pourtant.

Mo 20/04/2016 10:19

Un très bel album en effet ! Cet auteur a un univers très fort. Il parvient parfaitement bien à retranscrire les émotions. J'attends son prochain titre avec impatience

Electra 20/04/2016 10:13

Je ne connais pas l'auteur ! je note son nom .. mon carnet se remplit à une vitesse !

luocine 20/04/2016 08:06

J'ai lu plusieurs critiques moins enthousiastes de cette BD que sa précédente.

Hélène 20/04/2016 09:51

Personnellement j'ai préféré celle ci !