Snjor de Ragnar JONASSON

Publié le par Hélène

♥ ♥

Ari Thor vient de terminer l'école de police de Reykjavik et quand on lui propose une affectation dans la ville de Siglufjördur, la ville la plus au nord de l'Islande, il accepte sur le champ, sans même en informer sa fiancée. Cette dernière refuse de le suivre au bout du monde, et c'est donc seul qu'il se rend dans ce petit village de pêcheur auquel on ne peut accéder que par un tunnel étroit creusé dans la montagne. Dans cette communauté coupée du monde, Ari devra se faire une place. Là-bas, tout le monde se connait, personne ne craint personne. Et pourtant une vieil écrivain tombe malencontreusement dans les escalirers et une jeune ffemme est retoruvée morte dans la neige peu après, lançant ainsi Ari dans sa première enquête. Une enquête oppressante car soudainement la ville est coupée du monde à cause d'une avalanche qui bloque le tunnel. Ari devient rapidement claustrophobe avec toute cette neige, cette "snjor" qui emprisonne les corps et les âmes. Il va tenter de démêler les mensonges des uns et des autres, et s'apercevoir que les faux semblants règnent sous la couche superficielle d'entraide et de liberté de cette communauté. 

https://www.flickr.com/photos/geraf/galleries/72157644319051622/

Snjor est le premier roman d'une série intitulée Dark Iceland, le bandeau de la couverture annonce "Meilleur roman policier de 2015" pour The Independent, c'est l'agent d'Henning Mankell qui a découvert Jonasson et vendu les droits de ses livres dans près de dix pays, et Ian rankin le qualifie de "Agatha Christie au plus près du cercle Arctique". N'en jetez plus... (Et retenez surtout le nom de son agence de com...) 

Et pourtant... 

Ce que j'ai moins aimé :

Beaucoup de personnages en présence, il faut s'y reconnaître, d'autant plus que lesdits personnages sont assez fades, surtout le personnage principal qui manque cruellement de consistance.  

Malgré tous les efforts de l'auteur pour nous faire ressentir l'angoisse, l'oppression, le résultat n'est pas à la hauteur. C'est dommage, car le roman tient par cette ambiance plus que par son intrigue alambiquée sortie tout droit du passé.

Un bilan en demi teinte !

 

Présentation de l'éditeur : Editions la Martinière

D'autres avis : Babelio

 

Snjor, Ragnar Jonasson, traduit de l'anglais par Philippe Reilly, Editions de la Martinière, mai 2016, 352 p., 21 euros

 

Merci à l'éditeur.

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 05/09/2016 14:00

Un titre de polar que je ne note pas, alors, au vue de ta déception.

Hélène 08/09/2016 07:52

Le prochain sera peut-être plus abouti..

dasola 04/09/2016 14:08

Bonjour Hélène, je me demandais ce que valait ce roman en tête de gondole dans certaines librairies. Je ne me précipiterai pas à le lire. Merci pour ton billet. Bon dimanche.

Hélène 04/09/2016 15:16

Bon dimanche à toi aussi !

maggie 03/09/2016 17:46

Dommage ! J'adore la photo !

Hélène 04/09/2016 15:15

Le lieu est tout l'intérêt du roman finalement !

zazy 01/09/2016 23:25

je ne lirai donc pas ce livre

Hélène 04/09/2016 15:14

Non.

Aifelle 01/09/2016 17:54

Ah mince dommage, ça démarrait bien ! la photo est magnifique.

Hélène 04/09/2016 15:14

Cela donne envie oui, je pense qu'un jour j e tenterai !

Bernieshoot 01/09/2016 14:41

Visiblement il est dans les lignées des polars nordiques, le nombre de personnages peut être intéressant, il va falloir que je me fasse mon avis

Hélène 04/09/2016 15:13

IL pourrait te plaire, mais n'est pas à la hauteur d'un Indridason

Gwenaelle 01/09/2016 11:49

Comme toi, pas totalement déçue, mais totalement convaincue non plus...

Hélène 04/09/2016 15:13

Bof quoi !

Electra 01/09/2016 10:26

ah dommage ! j'adore l'Islande- mais l'histoire d'un village bloqué, mince ça me fait penser à cette excellente mini série télévisée diffusée il y a peu où ils étaient bloqués par une tempête de neige et les meurtres se multipliaient (avec un ferry un transit), le nom m'échappe mais bref, tes bémols sont trop nombreux pour me faire plier !

Hélène 04/09/2016 15:13

Oui, c'est dommage !

keisha 01/09/2016 08:31

Maintenant je visualise très bien l'endroit (village, tunnel, etc) mais n'ai pas pris trop de plaisir à la lecture (je mélangeais les noms, c'est dire!

Hélène 01/09/2016 08:45

Oui ce fut agréable mais sans plus hein...