Habiter poétiquement le monde - Anthologie manifeste

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

"La Poésie, c'est l'Enthousiasme cristallisé" Alfred de Vigny

Sont réunis dans ce recueil plus de cent auteurs qui tous rappellent la nécessité d'"habiter poétiquement le monde" pour reprendre l'expression d'Hölderlin.

Autour de cinq grandes périodes sont rassemblés des textes essentiels sur la poésie :

- Le monde romantique avec Schlegel, Holderlin, Novalis, Keats, Shelley, Wordsworth, Leopardi, Hugo, Lamartine, Sand.

- Le monde post-romantique avec Emerson, Whitman, Poe, Baudelaire, Rimbaud.

- Le monde moderne avec Apollinaire, Yeats, Rilke, Proust.

- Le monde du renouveau avec Breton, Reverdy, Jouve.

- Le monde contemporain avec Deguy, Bonnefoy, Jacottet, White, Cheng, Bobin.

Chacun expose sa conception de la poésie et explique pourquoi elle est essentielle à notre âme...

"Le privilège spécifique de la poésie est un certain pouvoir qu'elle a d'interpréter les choses. Entendez par là, non pas le pouvoir de tracer, avec du blanc sur du noir, une explication du mystère de l'Univers, mais le pouvoir de nous présenter les choses d'une telle façon que s'éveille en nous un sentiment merveilleusement riche, original, intime des choses et de nos relations avec elles. Que ce sentiment s'éveille ne nous à l'endroit des objets qui nous sont extérieurs, et aussitôt nous nous sentons en contact avec la nature même, avec l'essence de ces objets ; ils ne nous causent plus d'angoisse, ils ne nous accablent plus ; nous tenons leur secret ; l'harmonie s'est faire ente nous et eux. Sentiment qui nous apaise, qui nous comble comme nul autre ne pourrait faire." Matthew Arnold

De l'importance de regarder et interroger la beauté des choses :

"De là vient que la plupart des gens ignorent que le monde est beau et que les plus petites choses, la moindre fleur, une pierre , une écorce, une feuille de bouleau, manifestent une splendeur. Les adultes, qui ont des affaires et des soucis et qui se tourmentent de ces riens, cessent bientôt complètement de voir ces richesses que ces enfants, s'ils sont attentifs et bons, ont tôt fait de découvrir et d'aimer de tout leur coeur. Le plus beau serait pourtant que chacun s'efforçât de rester toujours, à cet égard, comme un enfant attentif et bon, candide et pieux de coeur, et ne perdît jamais le don de tirer autant de joie d'une feuille de bouleau, d'une plume de paon ou d'une aile de corneille mantelée que d'une haute montagne ou d'un magnifique palais. Le petit est aussi peu petit que le grand est grand. Une grande beauté éternelle imprègne le monde tout entier, équitablement répartie sur les petites choses et les grandes ; car, pour l'important, pour l'essentiel, il n'est pas sur terre d'injustice." Rainer Maria Rilke

"Car il n'est pas nécessaire d'écrire pour être poète. Il faut et il suffit d'être en état de grâce et de contemplation." Léon-Paul Fargue

"Le rôle du poème et du poète c'est d'aider l'autre à trouver sa poésie, à faire en sorte de vivre sa vie dans cette présence à soi et aux choses au cours des actes les plus quotidiens : préparer son café,seul le matin dans une cuisine, aller au travail, regarder un pigeon qui passe, une pierre qui roule..(...)

La poésie, c'est la sensation de nos rapports avec les choses les plus humbles comme les plus grandes, sensation qui fait de la vie un perpétuel madrigal de Monteverdi.

Trouver à la vie -sa vie- une certaine tonalité, un certain prolongement, une certaine exaltation ; vivre tout évènement quotidien dans les coordonnées de l'éternité, c'est pour moi la poésie." Eugène Guillevic

"La poésie serait ces moments chargés de clarté et de mystère, qui par leur inflexion naturelle nous prennent au passage en nous convainquant, le temps d'une extase à la fois passagère et durable, d'une sorte de surcroît de l'être." Michael Edwards

"Disons : la poésie illimite le réel, elle rend justice à sa profondeur insolvable, à la prolifération infinie des sens qu'il recèle. Inquiétant ? Oui. La poésie est inquiétante, elle récuse par principe la quiétude du sens, elle est même davantage : une leçon d'inquiétude. Or cette inquiétude est une sauvegarde puisqu'elle objecte à toute pesée arrêtée, à l'insolence des certitudes, au figement des dogmes, aux absolutismes et fanatismes subséquents. Elle est donc le gage d'une liberté insolvable, de cette "liberté libre" que nommait Rimbaud qui revendique une autonomie sans compromis de la conscience face aux décrets de toutes sortes qui enjoignent des chemins d'existence. On comprend que dans un temps plus obsédé que jamais de prise et de maîtrise, d'ordre et de sécurité, toutes choses qui ne s'obtiennent qu'en réprimant justement la part d'inconnu, d'imprévisible, d'indécidable que porte immanquablement le réel, la poésie soit tenue pour intempestive." Jean Pierre Siméon qui conclue :

"La poésie nous sauvera, si rien ne nous sauve."

 

Présentation de l'éditeur : Poésis éditions

Vous aimerez aussi : La poésie sauvera le monde de Jean-Pierre Siméon

 

Publié dans Poésie française

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 10/03/2017 14:02

Je suis bien d'accord avec ta dernière citation.

Hélène 14/03/2017 09:03

Un très beau recueil que je te conseille !

Noukette 08/03/2017 21:33

Je lis bien trop peu de poésie...

Hélène 10/03/2017 09:36

Un manque à combler !

gambadou 08/03/2017 21:09

Beau partage

Hélène 10/03/2017 09:35

Merci !

Dominique 08/03/2017 11:36

toc dans mon escarcelle pour dans quelques temps, j'aime énormément ce genre de livre , j'apprécie les poètes en question alors ....
merci pour tes extraits

Hélène 10/03/2017 09:33

Je savais que cela te plairait !

Luocine 08/03/2017 10:45

On voit aux nombre des citations combien ce livre t'a enchantée.

Hélène 10/03/2017 09:30

Oh oui !

manou 08/03/2017 07:09

Si la poésie pouvait sauver le monde et aussi l'habiter, nous vivrions dans un monde idéal...on peut rêver ! Merci du partage toujours intéressant car je ne connais pas cette anthologie