Terres promises de Milena AGUS

Publié le par Hélène

♥ ♥

"Il a la nostalgie d'un autre monde. D'un monde parfait. On en souffre tous. Et puis on s'adapte."

Chacun cherche au fond de son coeur et de son âme cette terre promise sur laquelle il est enfin possible de trouver sa place. Pour Raffaele, originaire de Sardaigne, elle est sur le continent, mais sa femme Ester ne trouve pas sa place là-bas, alors qu'elle était la première à vouloir partir. Ils retournent finalement au pays, et c'est là-bas qu'ils élèveront Félicita, leur fille. Celle-ci s'amourache d'un voisin, et met au monde Gregorio, drôle de petit bonhomme qui trouve sa voie dans la musique. Malgré les épreuves qui jalonnent leur parcours, Félicita continue à croire au bonheur et à la bonté des humains. Elle s'adapte, faisant feu de tout bois : "Puisque personne ne la trouve jamais, cette terre promise, pourquoi ne pas s'arrêter en route, dès qu'on arrive quelque part où on se sent bien."

Avancer la tête haute, en portant en son sein l'amour des siens, telle est sa terre promise...

"Sa grand-mère avait compris que la terre promise n'était somme toute pas si éloignée de l'endroit où elle avait passé sa vie, et qu'au fond il suffisait d'un petit effort pour franchir les bornes de son univers familier et accéder à un monde extraordinaire, juste à côté."

Cette "stratégie pacifique" portera ses fruits car quelquefois chez Milena Agus, le bonheur est possible en prenant conscience de ses propres limites ...

 

Présentation de l'éditeur : Liana Levi

Du même auteur : Battements d’ailes ♥ ♥ ♥ ; Quand le requin dort ♥ ♥ ♥ ; Sens dessus dessous ♥ ♥ ♥ ♥ 

D'autres avis : Télérama

 

Terres promises, Milena Agus, traduit de l'italien par Marianne Faurobert, mars 2018, 176 p., 15 euros

 

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Géraldine 12/04/2018 12:51

Les citations que tu as choisies me parlent bien, alors pourquoi pas ?!

Cristie 08/04/2018 20:49

Cela m'a l'air bien beau !

Mimi 08/04/2018 17:49

C’est une auteure dont les écrits me touchent beaucoup et je lirai volontiers ce titre que je ne connais pas. Merci pour ce partage.

eimelle 08/04/2018 16:00

c'est une auteure que j'apprécie, je le lirai sûrement!

Sylire 08/04/2018 11:14

Une de mes amies à été déçue mais après ton billet je me dis "pourquoi pas".

athalie 08/04/2018 11:03

je n'avais pas vu passer ce titre de Milena Agus, une auteure dont j'adore retrouver le rude univers, si pleinement poétique ! j'ai eu parfois de petites déceptions, mais jamais assez pour ne pas en lire le dernier titre ! Merci !

gambadou 06/04/2018 21:44

Tiens, longtemps que je n'ai pas lu cette auteure, pourquoi pas ?

luocine 06/04/2018 12:19

je crois avoir lu un de ses livres mais mes souvenirs sont flous. Tu as l'air d'aimer cette auteure, un bon point pour elle.

Daphné 06/04/2018 12:16

Je en connais pas mais la littérature italienne m'a déjà réservé de belles surprises et rien que le litre m'attire.
Daphné

Alex-Mot-à-Mots 06/04/2018 10:15

Une très belle conclusion.

manou 06/04/2018 08:01

Je suis toujours touchée en plein coeur par les romans de Milena Agus...Je vois que toi aussi ! Merci pour cette chronique. Dès que je le trouve, je le lis !