L'écart de Amy LIPTROT

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Amy a dix-huit ans quand elle quitte son île natale des Orcades, îles au nord de l’Écosse, pour rejoindre Londres et ses lumières de pacotille. Au cœur de la capitale, elle sombre peu à peu dans un univers interlope, empli de fêtes, de drogues et d'alcool. Beaucoup d'alcool, trop d'alcool, au point que Amy ne peut plus s'en passer et sombre jour après jour dans l'addiction. Elle perd alors son travail, son petit ami, et se retrouve seule, désœuvrée, définitivement alcoolique.

Pour combattre ses démons, elle décide de revenir en arrière, de mettre de la distance entre Londres et elle, et repart vers ses racines, vers les Orcades. Là, elle intègre une organisation dédiée à la conservation des animaux et cherche à se reconstruire. Elle s'installe sur une petite île, et réapprend à vivre normalement, sans alcool. Grâce au pouvoir guérisseur de la nature, elle trouve un sens à sa vie, loin des futilités londoniennes. Elle va à la pêche aux couteaux, pour les faire revenir ensuite le soir à l'ail et les savourer avec des spaghettis, elle s'attache peu à peu aux petits détails de la vie savoureux pour lutter contre ses démons.

"J'ai troqué les boules à facettes des discothèques pour les lumières célestes, mais je reste entourée de danseurs : soixante-sept lunes gravitent autour de moi."

Ce que j'ai moins aimé : Quelques longueurs.

Bilan : Ce récit authentique nous faisant le témoin d'une reconstruction touche par sa sincérité.

 

Présentation de l'éditeur : Editions Globe

D'autres avis : Nadael ;

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Clara 10/12/2018 16:43

Je n'accrochais pas, je l'ai abonné ( je suis le méchant petit canard)

Alex-Mot-à-Mots 10/12/2018 13:53

Malgré ton bilan positif, je ne suis pas tentée par cette histoire.

Dominique 10/12/2018 10:43

un livre repéré sur d'autres blogs mais si le lieu m'attire beaucoup le sujet de l'alcoolisme lui me rappelle trop mon travail alors je passe

Nadège 10/12/2018 10:24

J'ai beaucoup aimé, une de mes plus belles lectures de l'année.

Kathel 10/12/2018 08:40

Un de mes (rares) coups de cœur de la rentrée, très sincère, comme tu le soulignes, et très bien écrit.

keisha 10/12/2018 08:22

J'aurais cru que tu l'avais déjà lu. Tu penses bien qu'i l avait tout pour me plaire (sauf quelques longueurs sur la vie londonienne)

eimelle 10/12/2018 07:23

un de mes derniers coups de coeur!

eimelle 10/12/2018 07:22

un de mes derniers coups de coeur!