La goûteuse d'Hitler de Rosella POSTORINO

Publié le par Hélène

♥ ♥

"Mais au fond toute vie est une contrainte et le risque de se cogner aux murs, permanent."
 

Après le bombardement de sa maison, Rosa Sauer se réfugie chez ses beaux-parents. Son mari est parti au front et elle guette son retour avec impatience. Un beau jour, elle est embauchée pour faire office de goûteuse au quartier général de Hitler. Situé en Prusse orientale (Pologne actuelle), Hitler vécut en effet dans ce bunker caché dans la forêt, dans cette "tanière du loup" durant les deux ans avant la chute du troisième Reich. Chaque jour, des femmes sont sommées de se rendre là-bas, de manger les futurs repas servis à Hilter, puis d'attendre une heure pour savoir si un éventuel poison était présent dans le nourriture servi au Führer. A chaque bouchée, Rosa ne sait si elle survivra. A ses côtés, Elfriede, mystérieuse, Leni, romantique dans l'âme, peu à peu des liens se créent entre les dix jeunes femmes réquisitionnées.

Couronné en Italie par le prestigieux prix Campiello, ce roman est inspiré de l’histoire vraie de Margot Woelk. « Quand je suis tombée sur un article de presse racontant l’histoire de Margot Woelk, j’ai tout de suite été obsédée par la vie de cette femme, à la fois victime et complice du IIIe Reich, raconte la jeune et pétillante Italienne, éditrice à Rome. Si elle a voulu témoigner, c’est pour surmonter le sentiment de honte qui l’habitait. Et moi, qu’aurais-je fait à sa place ? » Malheureusement, la nonagénaire meurt avant que Rosella Postorino ne puisse la rencontrer. Elle décide alors d'écrire un roman sur sa vie. Elle a imaginé les autres jeunes femmes et leurs histoires ainsi que cette relation particulière avec l'officier allemand.
Au-delà de la situation, l'auteure s'interroge sur la capacité à survivre sans se révolter dans un contexte oppressant. Rester en vie et bafouer sa morale ou mourir en héros ? Tout le monde n'a malheureusement pas l'étoffe d'un héros...
"La capacité d'adaptation est la principale ressource des êtres humains, mais plus je m'adaptais et moins je me sentais humaine."

Ce que j'ai moins aimé : J'ai été déçue par la fin, sans cela, ce roman aurait été un coup de coeur !

Bilan : Un roman passionnant !

 

Présentation de l'éditeur : Albin Michel

D'autres avis : Babélio

 

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 08/04/2019 13:57

Une fin qui gâche tout, donc.

Hélène 08/04/2019 15:28

Pas tout mais c'est la dernière impression sur laquelle on reste et c'est décevant. ..

Dominique 08/04/2019 13:32

je crois que j'ai lu le même avis ailleurs sur la fin du roman
mais ça ne m'empêche pas d'avoir envie de le lire et ton billet donne plutôt envie

keisha 08/04/2019 13:13

Existe à la bibli, mais je ne suis pas très attirée

mingh 08/04/2019 11:11

Intéressant du point de vue historique et par l'idée de faire revivre et imaginer aussi le singulier destin de ces femmes. Mais si j'en ai apprécié la lecture, j'ai été également légèrement déçue par la fin...

Hélène 08/04/2019 15:29

Ah toi aussi ! C'est artificiel ...

Clara 08/04/2019 08:32

Une piqure de rappel pour moi.

manou 08/04/2019 07:25

Il est réservé et j'espère le lire bientôt. Merci pour cette super chronique....