Rien n'est noir de Claire BEREST

Publié le par Hélène

♥ ♥

« À force de vouloir m’abriter en toi, j’ai perdu de vue que c’était toi, l’orage. Que c’est de toi que j’aurais dû vouloir m’abriter. Mais qui a envie de vivre abrité des orages? Et tout ça n’est pas triste, mi amor, parce que rien n’est noir, absolument rien. "

L'auteure choisit ici de s'intéresser à dix ans de la vie de Frida Kahlo : sa rencontre avec Diego, cette passion dévorante, les années fastes pour Diego qui côtoie les Ford et Rockefeller, les voyages incessants, mais aussi les infidélités, les pleurs et séparations, réconciliations sans fin... Et, pour conjurer ces déceptions, ces accidents de la vie, l'art. L'art pour conjurer la souffrance physique et morale, l'art pour simplement survivre...

"Frida est trop intense parfois, impossible à son contact d'oublier que l'on va tous mourir et que notre passage ici est une sorte de violence magique, futile, essentielle et grotesque, interdit d'oublier que nous sommes tous reins et peau d'inconsolables incendies, c'est trop de tension, il est sorti ce soir, il a besoin d'être seul parfois, souvent. Mais une vie sans elle serait une pâle étoile. Une longue et morne promenade bordée de réverbères perpétuellement allumés."

Ce que j'ai moins aimé :

J'ai fini par m'ennuyer, avec l'impression que le roman tournait en boucle autour de cette passion à la fois destructrice et source de création :

"Le problème, c'est que Diego veut être aimé du monde entier et du siècle.

- Et toi, Frida ?

- Moi, je veux être aimée de Diego Rivera."

Si le début m'a passionnée parce que je ne connaissais pas bien la personnalité de Frida ni son histoire, par la suite j'ai fini par survoler ses émois passionnés...

Bilan :

Si le destin de cette femme extraordinaire est fascinant, je n'ai pas été sensible aux mots de Claire Berest...

Frida Kahlo e Diego Rivera, Messico 1933. Fotografia di Martin Munkácsi

Présentation de l'éditeur : Stock

D'autres avis : je n'ai lu que des avis positifs : Frédérique ; Cathulu

Lu sur Netgalley

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Daphné 24/08/2019 20:22

J'aime beaucoup Frida Kahlo, j'avais travaillé sur ses œuvres au lycée et j'ai lu plusieurs livres à son sujet. Mais en lisant ton billet, je ne suis pas sûre de m'attaquer à celui-ci... à voir...
Daphné

Alex-Mot-à-Mots 24/08/2019 12:09

L'auteure est donc passée à côté de son sujet.

keisha 23/08/2019 16:37

Pareil que toi, je vais fuir ces émois passionnés, fatigants à la longue je suppose

Luocine 23/08/2019 10:22

quelle est belle sur cette photo!

athalie 23/08/2019 10:03

Le personnage de Frida est sûrement passionnant, mais la comparaison de l'étoile de la vie avec une allée de réverbères me suffit pour me dire que "ça va pas le faire" .... En plus, qui a choisi cette couverture digne des pires "feux de l'amour" !

Bernie 22/08/2019 21:22

J'ai peur que cela m'ennuie aussi...