Comme une gazelle apprivoisée de Barbara PYM

Publié le par Hélène

♥ ♥

"Tendre colombe, ou gazelle apprivoisée :

Donnez-moi à aimer,oh un être à aimer !"

Les sœurs Bede, Harriet et Belinda ont deux caractères bien opposés : Harriet aime prendre soin d'elle, et avoue un faible pour les nouveaux vicaires, surtout s'ils sont jeunes, grands au teint pâle. Elle reçoit régulièrement les demandes en mariage d'un vieux comte italien Ricadro Bianco. Belinda, plus effacée, est amoureuse depuis 30 ans de l"archidiacre Hoccleve, homme marié. Cette routine de la petite ville de campagne est troublée par l'arrivée de Nathaniel Mold, et d'un évêque, Théodore Grote.

C'est un univers cocasse que celui des deux sœurs, qui épient leurs voisins, discutent de la cuisson idéale du canard, ou tricotent des chaussettes en laine pour se faire valoir aux yeux de celui qu'elles convoitent. Elles se complaisent dans leur vie douillette et préfèrent finalement choyer des vicaires ou des hommes mariés que de risquer une nouvelle vie.

Il s'agit du premier roman de Barbara Pym, paru en Angleterre en 1950, duquel il se dégage un charme et un humour indéniables !

Présentation de l'éditeur : Belfond Vintage

Du même auteur : Les ingratitudes de l'amour ♥ ♥

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Très british. Tout lu ou presque
Répondre
V
je m'étais fait la promesse d'en lire plus, j'en suis resté à Adam et Cassandra.
Répondre
A
1950 ? L'écriture ne semble pas avoir vieilli, à te lire.
Répondre
E
je n'ai encore rien lu d'elle, à découvrir!
Répondre
R
et bin un premier livre a lire alors
Répondre
C
Merci pour la découverte ! c'est assez tentant à en lire ta chronique :)
Je me le note !
bonne journée
Répondre
T
J'aime beaucoup Barbara Pym, je trouve à ses romans un charme suranné de la campagne anglaise, une douce ironie et toujours des personnages tres attachants.
Répondre