En route pour le Goncourt de Jean-François KIERZKOWSKI et Mathieu EPHREM

Publié le par Hélène

                                  en-route-pour-le-goncourt.jpg

        ♥ ♥ ♥ ♥

« Gabriel Garcia Marquez raconte qu’il a trouvé l’inspiration pour « Cent ans de solitude » dans sa voiture sur la route des vacances. Le problème, c’est que j’ai pas de voiture… et si je pars en train, j’ai peur d’écrire un roman de gare. »

 

 Les auteurs :

Jean-François Kierzkowski écrit plutôt bien, pourtant aucun de ses romans publiés n'obtient le prix Goncourt. Avide de reconnaissance, l'auteur se rabat donc sur les mathématiques et tente de décrocher la médaille Fields. Après un travail acharné, il se retrouve à enseigner en collège. Déçu, il décide de revenir à l'écriture, puis il hésite, puis il réfléchit, puis il a faim alors il cuit des nouilles. Il les mange saupoudrées de parmesan. Une fois repu, il se dit bon d'accord, allez, c'est bon, ça va : je reviens à l'écriture.

Mathieu Ephrem aime dessiner les grands espaces, les scènes de batailles napoléoniennes, les foules bigarrées et, plus généralement, les hommes assis dans leur salon derrière un ordinateur. C'est donc tout naturellement qu'il s'enthousiasme pour ce projet. Tel un orfèvre, il compose ses cases une à une sans céder à la facilité du copié/collé et travaille au pinceau sur toiles de très grand format. Curieusement, Ephrem est pressenti cette année pour la médaille Fields. (Source : Editeur)

 

L’histoire :

Comment devient-on écrivain ? Le croirez-vous mais tout est là, à portée de main, devant vous, exposé dans les pages de ce livre à votre attention. Plongez dans le quotidien d'un créateur, véritable pétrisseur de matière littéraire, capable de donner vie à une oeuvre à la fois singulière et universelle. Dans un portrait sans fard ni concession, s'approchant au plus près des préoccupations du métier, Kierzkowski et Ephrem dévoilent ici pour la première fois dans toute sa complexité la réalité du travail d'auteur. Déjà unanimement considéré par la critique parisienne comme un ouvrage de référence, En route pour le Goncourt est au futur écrivain ce que fut autrefois le J'attends un enfant de Laurence Pernoud aux futurs parents ; le Guide du Routard de l'Ardèche aux vacanciers ayant réservé au camping de Vals-les-Bains la première quinzaine d'août ; ou encore Maman, j'arrive à dessiner avec les pieds et la bouche aux jeunes accidentés de la route.

 

Ce que j’ai aimé :

 Ce petit album est une petite perle croquant avec justesse et humour le monde des jeunes écrivains en herbe persuadés que leur vocation est toute tracée, descendue droit devant du ciel lui-même, alors que le ciel s'échine à ne leur apporter qu'une page blanche dénuée d'un quelconque talent... 

C'est tellement bien vu, drôle, original, désopilant, tendre et sombre à la fois. Une vraie merveille. 

    « J’ai lu que Paul Morand a dit : « Bien écrire, c’est le contraire d’écrire bien. » Ca ne m’avance pas beaucoup… Dans mon cas, il serait plus intéressant de savoir si moyennement écrire est le contraire d’écrire moyennement. »

  « Je ne suis pas le premier écrivain à avoir des soucis d’orthographe. On raconte que Hans Christian Andersen avait de sérieux problèmes en ce domaine. On a retrouvé plus de 2600 fautes dans son journal personnel écrit entre 1825 et 1839. Oui mais bon, c’était un Danois. Si ça se trouve, il avait seulement oublié de barrer tous ses O. »

  « Allô Mathieu ! Je t’appelle car aujourd’hui est un grand jour : je sors poster mon texte aux éditions Gallimard. Non… Bien sûr ! Je ne mise pas uniquement sur cette maison. Je ne suis pas fou… J’ai un minimum de lucidité. Comme je veux être publié, j’ai prévu une solution de secours. J’ai prévu une autre enveloppe pour les Editions de Minuit. »

  « Je m’emmêle un peu dans ces histoires de compte d’auteur et d’éditeur… Récapitulons. Je paye pour que mon roman soit publié. Ça, c’est sûr. Par contre, je ne sais plus si c’est à moi de payer les lecteurs pour qu’ils lisent mon livre… »

 en route pour le goncourt 2 Un pur régal...

 Ce que j’ai moins aimé :

 

-          Rien.

 D’autres avis :

 Lire  

 

En route pour le Goncourt, Jean-François Kierzkowski et Mathieu Ephrem, Editions Cornélius, 2011, 80 p. en noir et blanc, 11 euros

BD Mango bleu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

J'ai hésité à le prendre à la médiathèque et jel'ai reposé. Mince ! Pourvu que je le retrouve la prochaine fois !!!
Répondre
H


Retourne vite le chercher ! Il vaut le détour !



D

Les maths pour les maths, ce n'est pas très drôle c'est vrai. Mais je garde de très bons souvenirs de romans tournant autour du sujet, par exemple "Oncle Petros et la conjecture de Goldbach"
d'Apostolos Doxiadis... Des ouvrages littéraires approchant le domaine des mathématiques, il n'y en a pas tant que ça, d'ailleurs.
Répondre
H


J'ai tenté dernièrement "La déesse des petites victoires" et je me suis ennuyée ... Mais bon je note tout de même celui dont tu parles !



D

La médaille Fields... cela me rappelle ma lecture de "Théorème vivant" de Cédric Villani - qui, pour le coup, ne rigole pas avec les mathématiques! Ou alors, juste ce qu'il faut...
Répondre
H


Faut dire quand même que les mathématiques ce n'est pas très drôle non ??? Je préfère grandement la littérature 



N

C'est une lecture de circonstance, bien joué ^^ Les extraits choisis m'ont bien fait rire, si je croise cet ouvrage à la médithèque je n'hésiterai pas à l'emprunter !
Répondre
H


je l'avais gardé en réserve...



N

J'ai plusieurs fois croisé cet album... Le thème me plait beaucoup, je suis moins fan du dessin assez classique mais c'est très personnel...! ;-)
Répondre
H


Il est vrai que le dessin ne m'a pas non plus beaucoup plu mais c'est tellement drôle !!!!!



J

C'est le jour parfait pour présenter ce livre. Je vais essayer de le trouver au plus vite !
Répondre
H


Oui cherche, tu me remercieras !



C

Parfois c'est vrai on aimerait bien savoir ce qui traverse la tête d'un auteur et ce pourquoi il écrit...
Répondre
H


Et surtout, certains devraient ne pas écrire...



O

ah, je ne suis pas sur cette route du goncourt et je m'en trouve un peu désolé à la lecture de ton billet ^^
Répondre
H






A

J'ai cru un instant que tu avais déjà les résultats du Goncourt !
Répondre
H


Presque....



L

je me précipite pour 3 raisons


je ne suis pas chez moi et je manque de lecture


j 'aime suivre tes conseils surtout en BD car je n'y connais rien


et le sujet me passionne


Luocine
Répondre
H


Tu vas te régaler, j'ai trouvé cette bd très drôle... Merci de ta confiance..



K

Pfff, je veux lire ça! (la médaille Fields, non mais...)


A cause de (grâce à ?) toi j'ai acheté le bouquin de Hiasen (mais résisté à une deuxième)
Répondre
H


Aussi bien cet album que le Hiaasen sont des purs moments de bonheur...



C

Merci pour cette découverte ! Encore une idée de cadeaux pour Noël !
Répondre
H


Je t'en prie....