Le dernier lapon d’Olivier TRUC

Publié le par Hélène

dernier-lapon

♥ ♥ ♥ ♥ 

 L’auteur :

 Journaliste depuis 1986, il vit à Stockholm depuis 1994 où il est le correspondant du Monde et du Point, après avoir travaillé à Libération. Spécialiste des pays nordiques et baltes, il est aussi documentariste pour la télévision. Il est l’auteur de la biographie d’un rescapé français du goulag, L’Imposteur (Calmann-Lévy).

 

L’histoire :

 L’hiver est froid et dur en Laponie. À Kautokeino, un grand village sami au milieu de la toundra, au centre culturel, on se prépare à montrer un tambour de chaman que vient de donner un scientifique français, compagnon de Paul-Emile Victor. C’est un événement dans le village. Dans la nuit le tambour est volé. On soupçonne les fondamentalistes protestants laestadiens : ils ont dans le passé détruit de nombreux tambours pour combattre le paganisme. Puis on pense que ce sont les indépendantistes sami qui ont fait le coup pour faire parler d’eux.

La mort d’un éleveur de rennes n’arrange rien à l’affaire. Deux enquêteurs de la police des rennes, Klemet Nango le Lapon et son équipière Nina Nansen, fraîche émoulue de l’école de police, sont persuadés que les deux affaires sont liées. Mais à Kautokeino on n’aime pas remuer les vieilles histoires et ils sont renvoyés à leurs courses sur leurs scooters des neiges à travers l’immensité glacée de la Laponie, et à la pacification des éternelles querelles entre éleveurs de rennes dont les troupeaux se mélangent. Au cours de l’enquête sur le meurtre Nina est fascinée par la beauté sauvage d’Aslak, qui vit comme ses ancêtres et connaît parfaitement ce monde sauvage et blanc.

Que s’est-il passé en 1939 au cours de l’expédition de P-E. Victor, pourquoi, avant de disparaître, l’un des guides leur a-t-il donné ce tambour, de quel message était-il porteur ? Que racontent les joïks, ces chants traditionnels que chante le sympathique vieil oncle de Klemet pour sa jeune fiancée chinoise ? Que dissimule la tendre Berit malmenée depuis cinquante ans par le pasteur et ses employeurs ? Que vient faire en ville ce Français qui aime trop les très jeunes filles et a l’air de bien connaître la géologie du coin ? Dans une atmosphère à la Fargo, au milieu d’un paysage incroyable, des personnages attachants et forts nous plongent aux limites de l’hypermodernité et de la tradition d’un peuple luttant pour sa survie culturelle. Un thriller magnifique et prenant, écrit par un auteur au style direct et vigoureux, qui connaît bien la région dont il parle.

rennes.jpg

 

Ce que j’ai aimé :

L'immersion dans un monde totalement différent du nôtre est immédiate et fulgurante : bienvenue dans la nuit polaire illuminée par quelques minutes d'ensoleillement courtes et intenses ("Jeudi 13 janvier. Lever du Soleil : 10h41 ; coucher du soleil : 12h15. 1h34 d'ensoleillement." p. 64)

Dans ces contrées éloignées, les policiers eux-mêmes ont une mission atypique : Nina et Klemet appartiennent à la police des rennes chargés de régler aussi bien les errements des rennes de troupeaux à troupeaux que les accidents :

"Nina avait rempli pour la première fois un constat d'accident de renne.  Elle avait été surprise de voir le formulaire spécifique où il fallait entourer sur le dessin du renne les parties où la bête avait été accidentée. " (p. 53) 

Mais ici comme ailleurs, la mort rôde et peut soudainement prendre ses aises : Mattis, éleveur de rennes est retrouvé mort. Ce qui ressemble au premier abord à un règlement de compte entre propriétaires de rennes se revèle finalement bien plus complexe : la disparition simultanée d'un tambour lapon densifie l'enquête et  aiguille les deux policiers vers un faisceau de pistes remontant à une expédition de Paul Emile Victor dans la région en 1939.

En s'intéressant aux chants lapons, les joïks qui permettent de perpétrer les histoires et traditions des peuples, ainsi qu'aux motifs dessinés sur les tambours, Nina et Klemet vont découvrir que sous la neige, se cachent des trésors attirant la convoitise universelle des hommes...

Le lecteur découvrira pour sa part une communauté divisée en quête de son identité : les samis "dernière population aborigène d'Europe" (p.134) en butte contre l'église suspicieuse face à leur chamanisme, et persécutés encore à notre époque par un racisme ordinaire...

Olivier Truc réussit à allier subtilement des données ethnologiques denses à une intrigue passionnante, et parvient ainsi à tenir le pari difficile de divertir tout en instruisant...

 

Ce que j’ai moins aimé :

 -          Rien.

 

Premières phrases :

 « Aslak trébucha. Signe de fatigue. Normalement, ses pas trouvaient toujours. Le vieil homme n’avait pas lâché son paquet. Il roula sur lui-même. Le choc fut amorti par la couche de bruyère. Un lemming s’en échappa. »

 

Vous aimerez aussi :

Imaqa de Flemming JENSEN

D’autres avis :

Lire les billets de Michel, Yv, Dominique Keisha;  Dasola 

Presse 

 

Le dernier lapon, Olivier Truc, Métailié noir, septembre 2012, 456 p., 22 euros

Merci à Valérie des éditions Métailié.

 Un roman policier à chaudement recommander...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

j'ai beaucoup aimé !!!!!!!!!!!!!


bientôt mon billet
Répondre
H


Pour une fois je pense que c'est un livre qui fait l'unanimité, je n'ai pas lu un seul avis négatif...



L

Dans la vie il y a vraiment ceux qui ont de la chance et ceux qui en ont moins
Répondre
H






L

et j'ai mi sun lien je n'arrivais pas à m esouvenir de tous les blogs où je l'avais trouvé, d habitude je note...
Répondre
H


merci... bon we !



L

Et bien tu as bien de la chance. Je lui court après depuis plusieurs semaine dans les bibliothèques mais il n'est jamais sur les étagères. En plus, certains ne pense même plus à le rendre. Quel
succès !
Répondre
H


Et le comble c'est que au moment où je l'ai reçu, ma soeur l'a acheté aussi, nous ne nous étions pas concertées...



D

Bonjour Hélène, je constate que tu as aussi bien apprécié ce roman. Je viens de le faire lire à une de mes collègues avec succès. J'espère que M. Truc ne s'arrêtera pas en si bon chemin. Merci
pour le lien et je te souhaite une bonne journée. Et une bonne année si j'ai oublié.
Répondre
H


J'espère effectivement qu'il continuera sur sa lancée...



A

Je l'attends avec impatience....
Répondre
H


Il sera à la mesure de ton attente !



Y

Je suis ravi de voir l'unanimité autour de cet execllent polar qui en plus d'avoir une intrigue bien ficelée, nous apprend plein de trucs sur la région et le peuples lapons. Un des vraiment très
très bons polars de 2012. Vivement la suite, si suite il y a...
Répondre
H


Oh oui vivement la suite ! En passant je trouve ton billet très complet, félicitations !



M

Je sais, je sais, d'accord, il est excellent et je vais adorer moi qui aime le polar et les immensités blanches... Et si même Jérome le lit ! ^^
Répondre
H


Oui tu vas adorer...



J

Voilà un article qui donne envie de se précipiter chez son libraire et de rentrer chez soi pour le dévorer (pas le libraire !)
Répondre
H


Attention quand même je ne sais pas si les feuilles de papier sont très digestes...



N

Un polar pour affronter le froid hivernal, rien de tel !
Répondre
H


Oui ensuite on se dit que nos moins 5 sont bien chaud...



G

Brrr, j'en ai froid d'avance ! J'aime ce genre de roman qui allie histoire et ethnologie. Je note
Répondre
H


Une vraie découverte !



A

Ah merci Hélène ! Quel univers tu fais surgir devant nos yeux, un monde fascinant et mystérieux, impitoyable certainement. je me suis laissée porter par la blancheur et les immensités.
Répondre
H


Je t ele conseille vraiment !



Z

Je n'ai lu que des avis positifs sur ce roman et tu en rajoutes une couche. Il faut vraiment que j'y pense à ma prochaine descente en libraire, histoire de ne pas le lire par 35 degrés cet été...
quoi que, le décalage pourrait être sympa.
Répondre
H


Oui il peu rafraîchir..



K

Toi aussi, tu t'es laissé séduire par la nuit polaire... Ce roman est vraiment à recommander ! 
Répondre
H


Oui à chaudement recommander !!



D

un très bon moment, je crois que nous avons été unanime pour ce roman très bien construit, très bien mené


merci pour ton lien
Répondre
H


C'est vrai, je ne vois que du positif dans les billets ! Il le mérite amplement !



K

Chaudement, oui, ça vaut mieux, car ça m'a l'air bien frisquet là bas... J'ai adoré!
Répondre
H


Un vrai coup de coeur !



A

Une très bonne lecture dont j'espère qu'elle sera suivie de plusieurs autres. Hier après-midi, il y avait sur Arte une émission sur le joïk. Après avoir lu le livre, c'était très sympa d'écouter
les chants.
Répondre
H


Je vais aller écouter ça !



J

A chaudement recommander tu dis... Je te vois venir ;)
Répondre
H


A dire vrai j'ai failli rajouter "Jérôme si tu m'entends..."



L

je l ai acheté et j attends l emoment propice pour me régaler..


Luocine
Répondre
H


Tu vas voir, une très belle lecture !