Le lynx de Silvia AVALLONE

Publié le par Hélène

                                            lynx.jpg

 ♥ ♥

  

L’auteur :

 Née en 1984 à Biella, dans le Piémont, cette jeune Italienne s'est installée à Bologne, où elle vit toujours, pour étudier les lettres et la philosophie. Très vite, Silvia Avallone se met à écrire de la poésie ainsi que des nouvelles pour plusieurs journaux et revues littéraires. En 2010, son premier livre, D'acier, la propulse au premier plan de la scène littéraire de son pays. Ce roman social qui raconte le quotidien de deux jeunes filles rêvant de s'échapper de la cité ouvrière où elles sont nées a été couronné par le prix des lecteurs de L'Express en 2011 et distingué la même année par Lire dans la catégorie "Meilleur roman étranger". En cours d'adaptation au cinéma, D'acier est traduit dans 14 pays. (Source : L’express)

 

L’histoire :

 Piero aime les belles voitures. Volées de préférence. L’espace d’un instant, voler lui permet de fuir un quotidien morne et lui donne l’agilité et la puissance d’un lynx. Une nuit de brouillard, quelque part dans la plaine du Pô, Piero stoppe son Alfa Romeo rutilante sur une aire de repos, entre dans un restoroute et s’apprête à braquer la caisse lorsqu’il tombe sur un adolescent paumé dont l’assurance et l’étrange beauté le foudroient… Une rencontre improbable qui changera le cours de sa vie.

Dans ce récit intense comme une brûlure, Silvia Avallone confirme son immense talent.

 

Ce que j’ai aimé :

 Le ton incisif et rapide rend cette nouvelle inédite particulièrement efficace. L’auteure va à l’essentiel, et pourtant elle parvient à analyser les personnages de façon très juste. Silvia Avallone, comme dans D’acier, sait parler de la misère sociale et de ses avatars. Ses personnages s’inventent un ersatz pour échapper à une réalité dévorante et vide à la fois.

 

Ce que j’ai moins aimé :

 Les personnages sont plutôt antipathiques : Piero, homme perdu, le jeune homme reste très mystérieux, la femme de Piero est une femme pieuse qui cherche par la religion à  échapper à une vie sordide…

 

Premières phrases :

 « Ils se rencontrèrent pour la première fois dans un restoroute, en pleine nuit. Une de ces nuits, toutes pareilles, qui flottent lourdes comme du pétrole sur la lande silencieuse entre Novara et Vercelli. 

Une pancarte verte émergea, après des kilomètres de néant. D'instinct, Piero mit le clignotant et commença à ralentir. Presque une heure du matin. L'obscurité dense découpée par les phares peinait à s'ouvrir. Et dans le fleuve noir de l'autoroute, il n'y avait pas d'autres lumières que les siennes, solitaires comme deux étoiles. »

 

Vous aimerez aussi :

 Du même auteur :  D'acier de Silvia AVALLONE

 

D’autres avis :

 Blogs : Jérôme ;Clara 

Presse : L'express 

 

Le lynx, Silvia Avallone, traduit de l’italien par Françoise Brun, Liana Levi, 22 août 2012, 59 p., 4 euros  

  dialogues-croises

 challenge-rentree-litteraire-2012.png

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Taralli e Zaletti 06/11/2015 20:21

J'ai beaucoup aimé ce récit, l'écriture vive de l'auteur et la relation entre les deux protagonistes qui poussera Piero à se révéler.

Hélène 09/11/2015 08:11

Ce n'est pas mon préféré de l'auteur je te conseille aussi "d'acier" ou "marina bellezza"

Géraldine 07/09/2012 20:30


Moi j'aime pas les personnage antipathiques ! Alors ma rentrée littéraire se fera sans ce livre !

Hélène 10/09/2012 08:52



PAs franchement antipathiques, Clara les a défendus, mais tout de même peu attachants...



Alex-Mot-à-Mots 04/09/2012 18:36


Conquise ou pas par ce roman ?

Hélène 04/09/2012 19:52



non, pas franchement à dire vrai, je suis passée à côté...



jerome 03/09/2012 20:02


J'ai beaucoup aimé, peut-être que je venais de finir D'acier quelques jours avant de me lancer dans cette nouvelle. En tout cas je vais surveiller de près cette jeune auteure italienne car son
univers me plait beaucoup.

Hélène 04/09/2012 08:55



Je la surveille aussi....



clara 03/09/2012 13:59


Piero est un personnnage fier, menteur, m'as-tu-vu,un peu macho aussi,  sûr de lui et justement sa rencontre avec le jeune homme va changer. Son épouse  résignée et n'espère plus rien
de lui... c'est ainsi que je les ai ressentis.

Hélène 04/09/2012 08:56



Je n'ai pas accrochjé avec eux, je suis restée en dehors du récit ...



mimipinson 03/09/2012 13:37


Merci; Billet mis à jour

Hélène 04/09/2012 08:56



Merci !