Les invités de l’île de Vonne Van DER MEER

Publié le par Hélène

      invites-lile-vonne-van-der-meer-L-1.jpg

♥ ♥ ♥  

Des nouvelles au charme doux et cotonneux…

 

L’auteur :

Vonne Van Der MEER est née aux Pays- Bas, elle travaille en tant que metteur en scène mais écrit également des nouvelles.

 

L’histoire :

La Rose des Dunes est une maison située sur une île aux larges des côtes hollandaises. Elle accueille chaque été de nouveaux locataires. Des familles avec des enfants, des personnes seules venues faire le point, des femmes trahies…

Ce que j’ai aimé :

-          Le fil conducteur donné par la maison : les histoires ne sont pas isolées les unes des autres puisque La Rose des Dunes forme un mince lien qui le réunit. C’est une idée originale qui fonctionne bien.

-          L’atmosphère nébuleuse, le calme que communique comme par magie l’environnement, comme si la mer murmurait des réponses secrètes aux êtres qui la questionne.

 

« Ce coup d’éclat éclaira le ciel et, peu après, elle put lui dire qu’il n’avait plus à se racheter de quoi que ce soit. Que ça s’arrangerait, un jour. Que le temps ferait le reste, le temps, le vent et le sel. » (p. 43)

 

« Tandis qu’elle regardait par la fenêtre le ciel qui s’assombrissait, où ne perçaient plus que quelques traînées de lumière, elle eut l’impression que quelqu’un venait derrière elle et posait une main sur sa tête. Regardait par-dessus son épaule et tendait le doigt vers les premières étoiles, vers quelque chose qui était plus vieux que la douleur qu’elle ressentait. » (p.156)

 

-          L’évocation pleine de charme de ces tranches de vie prises sur le vif.

Ce que j’ai moins aimé :

-          Le charme diffus de ce roman ne laisse percer aucune réticence…

Premières phrases :

« Il est grand temps que je termine. S’ils ont pris le bateau de midi, ils peuvent être ici dans une demi-heure. Ca m’est arrivé une fois : en nage, contente de mon travail, je ferme la maison , glisse la clef sous le paillasson et les découvre là, plantés à côté d’une carriole de plage où trônent bagages et enfants, au bord du sentier de coquillages. »

Vous aimerez aussi :

Une suite existe intitulée Le bateau du soir.

Battements d’ailes de Milena AGUS

La maison dans les dunes, Vonne Van DER MEER, Editions Héloïse d’Ormesson, avril 2005, 284 p., 20 euros

POCHE : Les invités de l’île, Vonne Van DER MEER, 10/18, juin 2007, 300 p., 7.40 euros

TAGS : Littérature néerlandaise - Nouvelles-   Mer-

 

EmiLit n'a pas été enthousiasmée, Papillon davantage.

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Choupynette 07/03/2011 20:12



je viens de le terminer et je peux que te rejoindre. une belle découverte pour moi.



Hélène 08/03/2011 08:33



Tu as une suite "le bateau du soir", à lire peut-être dans quelques temps...



BelleSahi 15/08/2010 19:11



J'avais bien aimé ce livre. Il y a une suite !



Hélène 15/08/2010 19:29



Oui, "Le bateau du soir" lu aussi et apprécié... je n'ai pas lu son roman par contre paru en 2009 "Le voyage vers l'enfant". Un de plus pour ma LAL...



keisha 14/08/2010 09:25



Oui, déjà repéré, mais il attendra un peu!



Hélène 14/08/2010 13:04



C'est un petit livre patient, il attendra.



Kathel 14/08/2010 08:14



Ah, il fait toujours partie des livres que j'ai notés... mais d'autres arrivent toujours à se frayer une place avant !



Hélène 14/08/2010 13:04



Quels faux joueurs, il faut que tu leur fasse la morale pour qu'enfin "Les invités de l'île" ait son tour, il le mérite.