Moonlight Mile de Dennis LEHANE

Publié le par Hélène

moonlight-mile-de-l-americain-dennis-lehane-rivages.jpg

♥ ♥ 

Une petite déception...

 

L’auteur :

Dennis Lehane est né en 1966 à Dorchester dans le Massachusetts.  Après des études à Boston, il part à l'université internationale de Floride. Tout en écrivant son premier livre (Un dernier verre avant la guerre), il vit de métiers divers (livreur, libraire, chauffeur). C'est également un ancien éducateur qui travaillait dans le secteur de l'enfance maltraitée. Ce thème reste très présent dans la majorité de ses œuvres.

Il vit aujourd'hui à Boston. Ses livres sont traduits dans une vingtaine de langues.

 

L’histoire :

 

Patrick Kenzie et Angela Gennaro ne sont plus détectives privés. Patrick travaille pour une grosse société de surveillance qui refuse de l'embaucher définitivement car il n'est pas assez "lisse" pour son patron. Il est toujours consumé par la colère face aux injustices et c'est peut-être cela - ainsi que la culpabilité - qui le pousse à accéder à la demande de Beatrice, la tante d'Amanda McCready. Douze ans plus tôt, Angie et lui avaient enquêté sur la disparition de la petite Amanda, mais le fait d'avoir retrouvé l'enfant s'était soldé par un fiasco humain. Selon Beatrice, Amanda, aujourd'hui âgée de 16 ans, a de nouveau disparu et elle est peut-être en danger...

 

Mon avis :

 

 J’avais hâte, comme tous les fans de Dennis Lehane, de retrouver ses deux héros fétiches, mais quelle ne fut pas ma surprise de trouver deux êtres transformés par le temps, parents d’une petite Gabby, et étant devenus de fait des représentants de la classe moyenne, aux prises avec des ennemis aussi terrifiants que les fins de mois difficiles, les CDD qui n’en finissent pas, les études reprises envers et contre tout pour rentrer dans le rang… Sans parler du discours sur les jeunes, proche du « d’notre temps ma p’tite dame, c’était bien différent.. » :

 

« Nous avions derrière nous à peu près cinq mille ans de civilisation, vingt siècles au moins s’étaient écoulés depuis la création de la bibliothèque d’Alexandrie et une bonne centaine d’années depuis l’invention de l’avion, nous disposions aujourd’hui d’ordinateurs de poche permettant d’accéder à toutes les richesses intellectuelles du globe -, mais, à en juger par la conversation des filles réunies dans cette pièce, la seule avancée notable que nous avions faite depuis l’invention du feu, c’était la transformation de « quoi » et « trop » en mots fourre-tout servant aussi bien de verbe que de nom ou article, voire de phrase entière au besoin. » (p. 145)

 

Heureusement, l’humour et l’action qui s’enclenche permet de sauver Patrick et Angela de la noyade assurée et j’ai finalement passé un bon moment de lecture en leur compagnie.

 

Seulement je regrette l’absence de profondeur, de coffre, qui faisait tout l’intérêt des romans de Lehane. Trop de légèreté de ton me semble sapper son propos pourtant peu optimiste sur la société contemporaine américaine.

 

Entendons-nous, Moonlight Mile est un bon roman policier mais l'auteur nous ayant habitué à du "très bon",  ses lecteurs seront sans doute déçus...

 

Pour me consoler, j’ai acheté « Un pays à l’aube », le seul de l’auteur que je n’ai pas encore lu, parce que je n’aime pas rester sur une impression mitigée…

 

Premières phrases :

 

« L’air était inhabituellement doux en ce bel après-midi de début de décembre quand Brandon Trescott est sorti du spa du Chatham Bars Inn, à Cape Cod, pour monter dans un taxi. »

 

Vous aimerez aussi :

 

Du même auteur : Gone, Baby, Gone de Dennis LEHANE

Autre : De chair et de sang de John HARVEY

 

 

Moonlight Mile, Dennis Lehane, Traduit de l’anglais (EU) par Isabelle Maillet, Rivages thriller, 2011, 379 p., 20 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

charmant-petit-monstre 22/07/2011 23:31



Sur ma table de chevet depuis peu, j'ai hâte de le lire (je me le réserve pour mes vacances dans la grande cambrousse au calme). C'est vrai que j'ai peur de cette petite déception que tu décris
dans ton billet, mais en même temps, je vais le lire uniquement pour Kenzie et Gennaro, plus que pour l'intrigue policière en elle-même.


Au passage, j'apprécie ton blog, avec ces catégories par pays très pratiques ! Au moins, on sait où chercher !



Hélène 23/07/2011 13:33



Même kenzie et Angela m'ont déçue, devenus un couple presque classique, avec une petite fille... j'attends ton avis avec impatience..



Lystig 13/07/2011 14:18



Un pays à l'aube est le seul que j'ai de cet auteur, dans ma PAL au pied de mon lit



Hélène 17/07/2011 13:39



Il faudrait que tu découvres ses romans policiers, par exemple "Ténèbres tenez moi par la main"...



kathel 13/07/2011 09:58



A noter pour emprunter à la bibliothèque, alors ! 



Hélène 13/07/2011 10:53



Plutôt oui ce sera plus sage



Dominique 12/07/2011 19:26



je n'ai pas franchi le pas parce que j'avais vraiment peur d'être déçue, je crois que j'attendrais les poches j'aurai moins de regrets


c'est dur pour un auteur de polar de rester au même niveau tout le temps, si il ne change rien on dit qu'il se répète et s'il change on est déçu



Hélène 13/07/2011 08:38



Tu as bien fait de ne pas franchir le pas... J'ai été moins méfiante que toi



juliette 12/07/2011 15:23



Je n'ai jamais accroché aux aventures du duo alors que j'adore les atres livres de Lehanne. C'est fou c'est dingue, non?



Hélène 13/07/2011 08:39



Dingue effectivement mais compréhensible, ils ont un côté énervant quelquefois, amplifié dans ce dernier opus..



Anne(De poche en poche) 11/07/2011 17:23



Avant de lire ce nouveau titre de l'auteur, j'ai l'intention de lire les cinq précédents dans l'ordre.



Hélène 12/07/2011 08:46



Une sage résolution...