Quai d’Orsay, chroniques diplomatiques, tome 1 de BLAIN et LANZAC

Publié le par Hélène

                                        Quai-dOrsay-Blain-Lanzac.jpg

♥ ♥ ♥ ♥

A ne pas manquer...

 Les auteurs :

Le scénariste de cet album se cache derrière le pseudonyme de  « Abel Lanzac ». Il a été lui-même membre de plusieurs cabinets ministériels et souhaitait témoigner et restituer en images l’univers sans concessions de la politique et de la diplomatie. Sa collaboration avec Christophe Blain lui a permis d’atteindre son but.

Christophe Blain est un dessinateur et scénariste français de bandes dessinées.

 

L’histoire :

Le jeune Arthur Vlaminck est embauché en tant quequai-d-orsay-grand-prix-rtl-bd-2010-image-l440-h235.jpg chargé du "langage" par le ministre des Affaires étrangères Alexandre Taillard de Worms. En clair, il doit écrire les discours du ministre ! Mais encore faut-il se faire une place entre le directeur du cabinet et les conseillers qui gravitent dans un Quai d'Orsay où le stress, l'ambition et les coups fourrés ne sont pas rares... Inspiré de l'expérience d'Abel Lanzac qui fut conseiller dans un ministère, cet album restitue une vision de la politique à la fois pleine d'acuité et d'humour. Un pur régal ! (Présentation de l’éditeur)

 

Ce que j’ai aimé :

jpg_bd-chroniques-diplomatiques.jpg-          Le personnage du ministre Taillard, pauvre humain assailli par les crises mondiales et raisonnant dans un monde parallèle pour les résoudre est époustouflant. La difficulté pour ses collaborateurs étant de le suivre dans ces mondes parallèles et plus difficile encore, de retranscrire pour ses discours ses pensées aux allures disparates :

«-  Mais notez. C’est ça qu’il faut dire. Votre boulot, c’est de la faire comprendre.

-          Mais on ne peut pas écrire ça…

 

-          Il faut qu’il y ait du cœur. A travers une histoire. A travers une anecdote. De l’amour.  Et puis d’un coup, PLAF ! » (p. 29)

Taillard cite Tintin mais utilise aussi les citations d’Héraclite pour régler la guerre de l’anchois avec l’Espagne.

« C’est comme ça qu’on gouverne le monde. Par la pensée. Par la culture. Qui forge une vision. C’est pas compliqué quand même. » (p. 69)

blain_7.jpg 

L’un de ses conseillers résume en ses mots sa façon de faire et d’être :

 «  Il lance la boule, il dit un truc, c’est n’importe quoi en apparence, mais quand tu comptes les points, c’est complètement dingue.  Sa boule est toujours à 1 cm du cochonnet de la vérité. (…) Mais par contre, qu’est-ce qu’il est chiant ! C’est X-or ce mec. Tu ne peux pas discuter avec lui. Il est constamment dans une dimension parallèle.» (p. 31)

Ce ministre Taillard est en réalité une incarnation cocasse de Dominique de Villepin.

-          Tout est drôle et intelligent dans cet album haut en couleurs, magnifiquement illsutré par Christophe Blain dont j’avais déjà beaucoup apprécié le travail dans Isaac le pirate. Les personnages prennent réellement vie sous nos yeux, se mouvant avec une prestance impressionnante au sein de ces cases aux dessins colorés.

 491924_quai-d-orsay-par-blain-et-lanzac.jpg

 

Vous aimerez aussi :

Du même auteur : Isaac le pirate

 

Quai d’Orsay, chroniques diplomatiques, tome 1 Le conseiler,  Abel LANZAC et Christophe BLAIN, Dargaud, mai 2010, 96 p., 15.95 euros

 rire copie 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I


Tout est excellent dans cette BD !



Répondre
H


Je suis tout à fait d'accord !!!



C


J'avais déjà remarqué cette BD !!


Elle est sur ma liste...



Répondre
H


Une très belle découverte, elle mérite d'être lue... J'attends le tome suivant avec impatience



Z


J'aime bien l'idée de départ, mais comme Anne-Sophie, je bloque un peu sur le dessin. Bon si c'est bien adapté au propos, je dis pourquoi pas.



Répondre
H


Une BD qui mérite le détour, franchement. Elle était sélectionnée pour Angoulême.



D


je ne suis pas fan de BD mais elle à l'air très réjouissante et je la note pour des idées à offrir



Répondre
H


Elle est effectivement très drôle et intelligente.



B


@ Anne-Sophie : Je l'avais feuilleté en librairie et reposé, car les dessins ne me plaisaient pas. Heureusement, j'ai eu l'occasion de l'emprunter à la bibliothèque, ce qui m'a
permis de passer outre cette réticence initiale car, finalement, les dessins sont parfaitement adaptés au propos, très expressifs et ils ont emporté mon adhésion.



Répondre
H


Oui, j'aime beaucoup ces dessins, le mouvement qu'ils impriment aux personnages, les couleurs lumineuses... Une belle réussite !



A


malgré ton avis, je n'aime pas trop les dessins alors je me tate... 



Répondre
H


C'est toujours la difficulté avec les BD : il faut que l'histoire ET les dessins plaisent.. Je te comprends car je suis très difficile sur les dessins...



B


Un album qui m'a beaucoup plu  !



Répondre
H


Je l'ai bien apprécié, original, drôle, bien mené...