Des ombres dans la rue : une enquête de Simon Serrailler de Susan HILL

Publié le par Hélène

                                    ombres-dans-la-rue.jpg

 Si vous cherchez un roman pour lutter contre l'insomnie...

 L’auteur :

 Susan Hill est née en Angleterre en 1942. Romancière populaire (auteur notamment du célèbre Je suis le seigneur du château), écrivain pour enfants, auteur dramatique, journaliste, elle n'a jamais cessé d'écrire. Avec les enquêtes de Simon Serrailler (Meurtres à Lafferton, Ou rôdent les hommes et Au risque des ténèbres, La mort a ses habitudes), elle a fait une entrée très remarquée dans le monde du polar, aujourd'hui confirmée par le succès de cette série outre-Manche.

 L’histoire :

L'inspecteur Simon Serrailler profite de vacances bien méritées à Taransay, petite île sauvage à l'ouest de l'Écosse, après une difficile opération pour le compte du BIVR (Brigade d'intervention volante rapide), quand il est rappelé en urgence à Lafferton par sa supérieure.

Deux prostituées ont été retrouvées étranglées, et le temps qu’il revienne, une troisième est portée disparue. S'agit-il de l'oeuvre d'un pervers et de meurtres en série ? Est-on en présence d'un nouveau Jack l'Éventreur ou ces disparitions n'ont-elles rien à voir les unes avec les autres ? (extrait de la quatrième de couverture)

  

Mon avis :

 C'est un roman qui est long, mais long…

Pour ne rien arranger, la quatrième de couverture  en dévoile trop, on sait tout avant même de commencer le roman. Cela crée un effet d’attente très pernicieux : déjà que l’intrigue n’en finit pas de commencer ou d’avancer, traînant en longueur tel un long dimanche de pluie, si en plus l’action à venir est déjà annoncée, ce roman devient alors franchement soporifique. Pour ne pas risquer  de tomber dans un sommeil de plomb, une seule solution s’impose : passer certains passages pour avancer plus vite vers le dénouement. Encore faut-il avoir envie de connaître le dénouement en question, que l'on devine des kilomètres de pages avant... Point de surprises ou de retournements de situations qu’auraient omis de mentionner la quatrième de couverture.

 L'action c'est une chose mais les personnages me direz-vous ? Là encore, rien ne nous est épargné : aucun détail de leur vie ne nous est inconnu, si l’auteur avait pu écrire à chaque fois ce qu’ils mangent au petit déjeuner, elle l’aurait fait … De plus, l'auteur a dû se dire que plus ils étaient de fous plus ils riraient, elle en invente donc un nouveau presque à chaque chapitre... Et on ne rit pas du tout, on ronfle plutôt...

 Et Simon Serrailler qui a quand même l'insigne honneur de figurer dans le titre ? QUI ? Ah oui celui qui est sur une île au bout du monde et qui se décide à revenir à la fin du roman ?  

 Et les idées, les réflexions ? Nous côtoyons le milieu des prostituées, pauvres filles qui n'ont pas le choix mais sont malgré tout des êtres humains qui méritent toute notre attention… Sans blague ? En parallèle l'auteur a décidé de s'infilter dans le milieu de l’église. Et figurez-vous que les fervents catholiques ne sont pas tous des anges... Sans blague ? Rien de transcendant au final, juste des réflexions embourbées dans ce roman de 400 pages.

 Beaucoup trop long, beaucoup trop insignifiant... 

 

Premières phrases :

« Leslie Blade s’arrêta sous l’avancée de l’entrée de la faculté, le temps d’ouvrir son parapluie.

La pluie. La plui matin et soir depuis le début de la semaine.

Il pouvait venir travailler en voiture, mais in n’était qu’à trois kilomètres, donc la fac ne lui accordait pas un permis de stationner sur le parking. »

 

Vous aimerez aussi :

Si vous voulez des vrais policiers dignes de ce nom, c'est ici : Coups de coeur 

 

D’autres avis :

Blogs :    Canel ; Clara (Je précise qu'il faut être une blogueuse du  prix des lectrices de Elle pour lire ce roman qui aurait fini dans les limbes de l'indifférence générale sans cela...) 

 

Des ombres dans la rue, Susan HILL, traduit par Johan Frédérik HEL-GUEDJ, avril 2012, 408 p., 21 euros

 grand prix lectrices de elle 

Publié dans Roman policier Europe

Commenter cet article

Manu 20/09/2012 19:57


Je ne pense pas avoir encore lu un seul bon avis sur ce roman. 

Hélène 21/09/2012 09:21



J'ai cru en voir un - je ne sais plus chez qui- plus nuancé, mais c'est un contre ... plusieurs...



Theoma 19/09/2012 10:44


ce titre fait hélas l'unanimité, je crains les prochains !

Hélène 19/09/2012 11:47



Oui c'ets vraiment décevant...



Géraldine 18/09/2012 11:03


Ton avis rejoint celui de clara. Je passe, j'ai plus passionnant à lire !

Hélène 18/09/2012 12:24



Oui tu peux passer...



clara 18/09/2012 08:40


Espérons que le mois prochain soit plus chanceux!

Hélène 18/09/2012 09:06



Oui espérons...



Annz Blume 17/09/2012 10:25


Très bon billet et à 100% d'accord avec toi ...

Hélène 17/09/2012 16:00



Merci. Pas une réussite ce roman !



Nadael 16/09/2012 18:54


On n'est pas gâté en ce qui concerne la sélection des policiers...

Hélène 17/09/2012 09:23



Non, j'espère que ça va s'arranger dans les mois à venir..



jerome 16/09/2012 13:29


Trop long et trop insignifiant, voila un polar/thriller de plus qui ne passera pas entre mes mains.

Hélène 17/09/2012 09:24



A éviter effectivement !



kathel 16/09/2012 11:55


Tu confirmes l'avis de Clara (que je ne mettais pas du tout en doute !)

Hélène 17/09/2012 09:27



Oui nous sommes assez unanimes sur le sujet...