Immortelle randonnée de Jean-Christophe RUFIN

Publié le par Hélène

 

"En partant pour Saint-Jacques, je ne cherchais rien et je l'ai trouvé."

 

Ce que j'ai aimé :

Jean-Christophe Rufin nous livre son expérience du chemin, chemin qui l'a choisi plutôt que l'inverse, tant il s'impose aux voyageurs à leur insu. Entre rencontres, cheminement, et douleurs, l'auteur se dépouille peu à peu du superflu pour être seulement présent à son chemin, à la marche vers son but.

"Je comprenais combien il était utile de tout perdre, pour retrouver l'essentiel."

"Compostelle est un pélerinage bouddhiste. Il délivre des tourments de la pensée et du désir, il ôte toute vanité de l'esprit et toute souffrance du corps, il efface la rigide envelope qui entoure les choses et les sépare de notre conscience ; il met le moi en résonance avec la nature"

Son style fluide permet au lecteur de l'accompagner dans son chemin avec plaisir et entrain. Quelques éléments cocasses agrémentent son récit, comme la technique pour bloquer le bouton-poussoir d'une douche à l'aide d'un coton-tige "Je vous donne le truc à tout hasard, si le destin devait vous conduire à de telles extrémités."

 

Ce que j'ai moins aimé :

Néanmoins, je n'ai rien trouvé de bien transcendant dans ce récit, somme toute assez banal :  pas de ton particulièrement drôle, pas de réflexions très philosphiques, des rencontres qui ne sont pas marquantes. Peut-être est-ce dû au fait que l'auteur n'avait pas prévu d'écrire son récit et qu'il a travaillé après coup, en reconstituant son voyage une fois rentré chez lui. Bref, je n'ai pas compris l'engouement de la presse pour ce livre !

 

Premières phrases :

"Lorsque, comme moi, on en sait rien de Compostelle avant de partir, on imagine un vieux chemin courant dans les herbes, et des pélerins plus ou moins solitaires qui l'entretiennent en y laissant l'empreinte de leurs pas."

 

Informations sur le livre :

L'auteur : Jean-Christophe Rufin, médecin, pionnier du mouvement humanitaire a été ambassadeur de France au Sénégal de 2007 à 2010. Il est l'auteur de romans désormais classiques tels que "L'Abyssin" , "Globalia", "Rouge Brésil", prix Goncourt 2001. Il est membre de l'Académie française depuis 2008.

 

Vous aimerez aussi :

En avant route ! de Alix de St André

 

D'autres avis :

Presse

Kathel ; Jostein ; DominiqueKeisha LuocineAifelle

 

Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi, Jean-Christophe Rufin, Editions Guérin, 19.50 euros

Publié dans Récits de voyage

Commenter cet article

Manu 05/05/2014 20:15

Je ne suis pas très intéressée par ce pèlerinage, donc vu ton manque d'enthousiasme, je passe !

hélène 06/05/2014 08:10

Si toutefois tu l'étais un jour, lis plutôt le bouquin de Alix de St André !

Aifelle 01/05/2014 11:18

Je n'ai pas du tout éprouvé de déception, j'ai aimé sa simplicité, il n'enjolive pas et ne part pas dans de grandes envolées. Mais chacun sa lecture ;-)

hélène 06/05/2014 08:09

Je suis une des rares je crois à manquer d'enthousiasme...

clara 01/05/2014 09:25

J'ai aimé pour les même raisons citées par Keisha ! http://claraetlesmots.blogspot.fr/2013/07/jean-claude-rufin-immortelle-randonnee.html

hélène 06/05/2014 08:09

Je note ton lien ! merci !

keisha 01/05/2014 08:52

J'ai beaucoup aimé, justement parce que ce livre a été écrit "après coup", sans l'avoir prévu, et on voit "ce qui reste" du voyage.

hélène 06/05/2014 08:09

Justement, j'ai trouvé qu'il ne restait pas grand chose...