Le concert posthume de Jimi Hendrix de Andreï KOURKOV

Publié le par Hélène

♥ ♥

"Qu'avons-nous à faire de la vérité ? Le mythe est toujours plus important que la vérité !" 

Ce que j'ai aimé :

Dans la petite ville de Lviv en Ukraine, des phénomènes étranges se produisent la nuit : une odeur d'iode flotte dans l'air, l'eau salée coule des robinets et des mouettes agressives attaquent les habitants. C'est dans cette atmosphère étrange que Alix et ses amis hippies célèbrent comme chaque année la mémoire de Jimi Hendrix au cimetière. Ils  sont rejoints par Riabtsev, ancien capitaine du KGB chargé à l'époque de surveiller les hippies, et aimant désormais se retirer dans son pigeonnier. Contre toute attente, une belle histoire d'amitié naîtra entre Alix l'ancien hippie et le colombophile. Ils s'intéresseront de près aux évènements étranges qui parcourent leur ville, tout comme Taras, "vibrothérapeute" d'un nouveau genre qui travaille uniquement la nuit et a lui aussi observé ces changements d'atmosphère. Taras pour le moment est surtout occupé à séduire la belle Darka, jeune femme allergique à l'argent... 

Ces êtres nocturnes nous offrent une fable moitié mystique, moitié magique sur l'amour du prochain. Chacun aide son voisin et pourfend les idées reçues, tous ces a prioris réducteurs et aliénants. 

"Le monde passé était fait de conventions, c'est pourquoi il s'est désagrégé, dit-il, songeur. Ce monde actuel n'est pas différent, mais les conventions sont autres. Lui aussi n'est pas différent, mais les conventions sont autres. Lui aussi se décomposera avec le temps. L'essentiel, c'est de protéger son propre monde intérieur de toutes les conventions, quelles qu'elles soient." p. 111

Une mer de Carpates souterraine qui souhaite reprendre sa place, des mouettes qui attaquent les plus faibles, des personnages de roman qui s'échappent des pages, l'univers de Kourkov est à la fois fantaisiste et absurde, pour le plus grand plaisir du lecteur...

Ce que j'ai moins aimé :

- Quelques longueurs.

Présentation de l'éditeur :

Liana Levi 

Vous aimerez aussi :

Du même auteur : Laitier de nuit Surprises de Noël 

 

Le concert posthume de Jimi Hendrix, Andreï Kourkov, traduit du russe par Paul Lequesne, Liana Levi, avril 2015, 343 p., 21 euros

 

Publié dans Littérature Europe

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 11/05/2015 11:06

Je n'aurai pas parié un sou sur le contenu du roman au vue du titre.

Hélène 11/05/2015 11:23

Et pourtant...

sous les galets 10/05/2015 10:34

Pourquoi pas...il y a un côté décalé et étrange qui me plaisent bien (le type du KGB qui surveille une communauté de hippies a quelque chose qui me séduit)

Hélène 10/05/2015 12:15

Le ton est très original, j'aime beaucoup cet auteur !

Ariane 09/05/2015 21:00

Mon libraire m'en a dit du bien mais... non. Pas intéressée.

Hélène 10/05/2015 10:00

j'ai un avis mitigé..

Kathel 08/05/2015 17:32

J'avais bien aimé Le pingouin et Le jardinier d'Otchakov, alors pourquoi pas ? Ces loufoqueries sont de celles qui me plaisent !

Hélène 08/05/2015 20:55

C'est dans le même ton...

keisha 08/05/2015 13:26

Kourkov... J'en ai lu un, j'aime cet univers, faudrait bien que j'y pense;..

Hélène 08/05/2015 20:56

Je garde un super souvenir de "laitier de nuit"...

cathulu 08/05/2015 12:13

une jolie couv', un thème attrayant, seules les longueurs dont tu parles me retiennent...

Hélène 08/05/2015 12:19

Elles sont légères et s'oublient après lecture...