Ma cousine Rachel de Daphné DU MAURIER

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

Le jeune Philip est un  jeune homme impétueux qui ne trouve de l'apaisement qu'auprès de ses proches, notamment de son cousin Ambroise Aschley qui l'a pris sous sa coupe. De voyage en Italie, Ambroise tombe amoureux d'une comtesse italienne avec qui il se marie rapidement. Il tarde à revenir en Angleterre et s'il adresse au début de son mariage des lettre élogieuses sur son récent bonheur, peu à peu le ton desdites  lettres change imperceptiblement, laissant entendre que la belle comtesse chercherait à empoisonner son mari. Philip n'hésite pas alors à parcourir les kilomètres qui le séparent de son parrain pour apprécier la situation de visu. A peine arrivé il apprend la mort d'Amboise, sans savoir si sa jeune épouse est responsable ou non de cette mort si soudaine. Impulsif, il se persuade rapidement que la jeune femme a bel et bien provoqué le malheu et la mort de Ambroise. Il ne peut rencontrer la jeune veuve à ce moment-là, cette dernière ayant quitté la ville précipitamment. 

Plus tard, Rachel se présente toutefois en Angleterre, et le doute va assaillir Philip qui ne sait que penser des desseins de cette si attirante cousine...

Daphné Du Maurier sait jouer avec brio du suspens psychologique, tenant son lecteur en haleine d'un bout à l'autre du roman. Entre le jeune et innocent Philip naïf à l'excés et la mystérieuse Rachel, qui semble être une manipulatrice de génie, le lecteur se perd avec délices dans les évolutions de l'intrigue, cherchant à démêler le vrai du faux sans succés.  

Daphné du Maurier use de surcroît d'un lyrisme confondant pour décrire l'environnement de ses personnages perdus dans les affres de la passion :

"En décembre, les premières gelées arrivèrent avec la pleine lune, et mes heures de veille devinrent plus dures à supporter. Elles avaient une espèce de beauté froide et claire qui saisisait le coeur et me laissait émerveillé. De ma fenêtre, les longues pelouses se perdaient dans les prairies et les prairies dans la mer, et toute l'étendue était blanche de gel et blanche de lune. les arbres qui bordaient la pelouse s'élevaient, noirs et immobiles. Des lapins surgissaient, sautaient dans l'herbe puis couraient à leurs terriers, et , soudain, au milieu de ce calme et de ce silence, j'entendais l'aboiement aigu d'une renarde et le petit sanglot qui suit, reconnaissable entre tous les appels nocturnes, et je voyais la longue échine basse se glisser hors du bois sur la pelouse et se cacher sous les arbres. Plus tard, j'entendais de nouveau son cri au loin dans le parc. La pleine lune dominait les arbres et possédait le ciel, et plus rien ne bougeait sur les pelouses sous ma fenêtre." p. 244

Un roman passionnant qui témoigne de l'immense talent de cette auteure britannique majeure !

 

Présentation de l'éditeur : Livre de poche 

D'autres avis : Lu dans le cadre du Blogoclub ; Jérôme  ; Sylire 

 

 

Publié dans Littérature Europe

Commenter cet article

Sandrion 14/12/2015 23:12

Tu me donnes très envie de relire cette auteure que j'avais découverte quand j'étais jeune !

Hélène 15/12/2015 10:16

Je suis fan !

Ingannmic 04/12/2015 18:51

Ah, Du Maurier !! Une valeur sûre, indémodable, parfois surprenante. L'auberge de la Jamaïque ne m'a personnellement pas déçue. C'est sombre et romanesque à souhait !

Hélène 07/12/2015 08:54

Chic, j'ai hâte de lire "l'auberge de la jamaique" !

Estellecalim 04/12/2015 11:56

Trés trés tentée par ce roman (qui est dans ma PAL, ça tombe bien !) :)
J'avais été déçue par l'auberge de la Jamaique alors j'hésitais à la relire encore, mais je crois que je vais le faire quand même rapidement.

Hélène 04/12/2015 12:35

Mince je viens de noter "L'auberge de la jamaique" car Kathel l'a placé dans son classement des 100 livres préférés !

Athalie 03/12/2015 10:10

Et ce n'est pas moi qui vais te contredire ! J'ai redécouvert cette auteure que je pensais poussiéreuse et à l'eau de rose, alors que, loin de là ! Quelle peinture subtile de la passion amoureuse .... et c'est juste assez tordu pour combler le lecteur, alors que le mystère reste entier ...

Hélène 04/12/2015 08:28

J'ai adoré !

sylire 02/12/2015 21:47

C'est vrai que jusqu'à la fin on s'échine à démêler le vrai du faux. Tu as raison, quel talent !

Hélène 03/12/2015 08:01

Je me rappelle avoir lu nombre de ses romans quand j'étais ado mais je n'avais pas lu celui ci, merci au blogoclub de m'avoir permis de rattraper ce manquement !!!

gambadou 02/12/2015 21:06

Je l'aime cette Daphné du Maurier !

Hélène 03/12/2015 08:01

Oh oui !

jerome 02/12/2015 13:37

C'est ça, on referme le roman sans vraiment savoir qui est Rachel. J'ai adoré !

Hélène 03/12/2015 08:01

J'ai aussi adoré ! J'ai hâte de retrouver cette auteure pour un autre roman !

A_girl_from_earth 02/12/2015 00:00

Je viens de découvrir l'univers de Daphne du Maurier à travers Rebecca, et j'adore ! Il va sans dire que je lirai sans aucun doute Ma cousine Rachel prochainement.

Hélène 02/12/2015 08:17

Je vais vite aussi en lire un autre !

zarline 01/12/2015 19:09

Zut, je n'ai pas eu le temps de faire ma lecture pour le blogoclub mais ton billet donne très envie de se rattraper par la suite, surtout que je n'ai encore jamais lu cet auteur.

Hélène 02/12/2015 08:17

Oui retente le !

Florence 01/12/2015 16:30

J'ai beaucoup aimé également. Quel suspense ! Et comme l'on doute sans arrêt !

Hélène 02/12/2015 08:18

Oui le lecteur est le premier manipulé !

Alex-Mot-à-Mots 01/12/2015 13:58

Vous semblez avoir toutes aimé.

Hélène 02/12/2015 08:18

Oh oui !

keisha 01/12/2015 13:34

Lu mais il y a si longtemps!

Hélène 02/12/2015 08:18

Il faut relire !

Electra 01/12/2015 12:07

Pareil - il me le faut ! et ton billet me dit que ça devient très urgent ! contente de voir que tu as eu un très bon moment de lecture en compagnie de cette chère Rachel ;-)

Hélène 02/12/2015 08:19

Oui les coups de coeur me manquaient, c'est un tel plaisir d'avoir envie de retrouver son livre le soir sous sa couette...

Dominique 01/12/2015 12:01

j'ai lu ce roman il y a longtemps et le souvenir s'est émoussé je devrais le relire c'est une bonne idée

Hélène 02/12/2015 08:19

Oui c'est toujours un plaisir de relire cet auteur !

Noukette 01/12/2015 11:58

Rebecca m'attend et franchement je me demande pourquoi je n'ai toujours pas lu cette auteure !

Hélène 02/12/2015 08:20

Je me demande aussi ;-)

céline 01/12/2015 11:10

Un Daphné du Maurier qui a échappé à la lectrice adolescente que j'étais !! Je note du cou :-)

Hélène 02/12/2015 08:20

Je les ai tous lus aussi ado, et j'ai grand plaisir à les relire !