L'élevage des enfants de Emmanuel PRELLE et Emmanuel VINCENOT

Publié le par Hélène

♥ ♥

Tout a commencé avec un post trouvé sur Facebook sur la méthode Montessori 

1-  Les enfants apprennent de ce qui les entoure. Les parents sont donc leur meilleur modèle. 2- Si les parents critiquent leur enfant, la première chose qu’il apprendra à faire, c’est juger. 3- Si au contraire les parents complimentent régulièrement leur bambin,il apprendra à valoriser. 4- Si les parents manifestent de l’hostilité à leur enfant, il apprendra à se battre et à se disputer. 5- Si les parents ridiculisent leur enfant de façon habituelle, il sera une personne timide. 6- Si votre enfant grandit en se sentant sûr de lui, il pourra apprendre à faire confiance aux autres. 7- Si vous méprisez fréquemment votre enfant, il développera un sentiment négatif de culpabilité. 8- Si vous montrez à votre enfant que ses idées et opinions sont toujours acceptées, il se sentira bien. 9- Si votre enfant évolue dans une atmosphère où il se sent protégé, intégré et aimé, il apprendra à trouver l’amour dans le monde. 10- Ne parlez pas mal de votre enfant. Ni en sa présence, ni même en son absence. 11- En tant que parent, valorisez ses bons côtés de telle façon qu’il n’y ait plus jamais de place pour les mauvais. 12- Ecoutez toujours votre enfant et répondez-lui à chaque fois qu’il vous posera une question ou qu’il fera un commentaire. 13- Respectez toujours votre enfant, même dans les moments où il commet des erreurs. Soutenez-le. Il réparera ses erreurs un jour ou l’autre. 14- Si votre enfant cherche quelque chose, vous devez être disposé à l’aider, tout comme vous pouvez lui permettre de trouver par lui-même ce qu’il cherche. 15- Lorsque vous vous adressez à votre enfant, offrez-lui le meilleur de vous. Source : Info Bébés 

Voilà.

J'ai échoué.

Mes enfants seront des monstres.

Ils jugeront parce que j'ai dit que la maîtresse était une vieille C... incompétente,

Ils se sentiront dévalorisés parce que j'ai crié un peu fort quand j'ai appris que 3 fois 6 égal 21 (et que j'en ai rajouté sur la maîtresse c... et incompétente), 

Ils seront timides parce que j'ai dit que Chica Vampira franchement c'était pour les pouffes sans cervelle jeunes filles de 16 ans pas de 7 ans, 

Ils se sentiront mal parce que j'ai dit que non décidemment l'idée de manger des hamburgers à tous les repas était débile, non recevable,  

Ils ne seront jamais aimés parce que je n'ai pas écouté le sempiternel pourquoi du comment de pourquoi Déborah n'a pas voulu se ranger avec moi dans le rang, 

Je n'ai pas répondu au classique "comment on fait des bébés", préférant esquiver par un "bon et sinon tu comptes vraiment devenir une pouffe sans cervelle en continuant à regarder Chica Vampira ?" 

Je n'ai pas offert le meilleur de moi, ou rarement, parce que, franchement, je le cherche encore.

Voilà. Mes enfants sont des futurs Hitler.

Heureusement pour moi, alors que j'allais m'auto-dénoncer au 119-enfance maltraitée, Emmanuel est arrivé ! Avec un mail très gentil il m'a proposé de lire son livre, il avait dû sentir mon désarroi à distance... C'est beau la solidarité des parents qui trouvent que franchement Montessori sa méthode il peut se la carrer bip bip loosers ! 

J'ai donc dévoré son petit livre "guide professionnel pour parents amateurs" hier soir, et quel plaisir de se sentir moins seuls ! 

Déjà ça commence comme ça "Vous élevez déjà un ou plusieurs enfants, et vous avez le sentiment d'être un mauvais parent ? Soyons honnêtes : c'est sans doute le cas. (...) Elever un enfant est d'ailleurs une tâche tellement compliquée que Dieu lui-même n'en a eu qu'un seul." Mais oui mais c'est bien sûr je ne suis ni Dieu ni croyante -malgré les efforts de ma belle-mère qui m'a parlé en long large travers des miracles de Fatimah (vous savez l'hallucination collective)- d'où mon échec !

Les auteurs divisent leur guide en 5 parties "L'âge adorable (0-3 ans), l'äge pénible (3-6 ans) l'âge idiot (6-10 ans) l'âge bête (11-15 ans) et l'âge insupportable (16-18 ans) et répondent ainsi à des questions passionnantes et existentielles comme "Doit-on abandonner son enfant après la naissance ?" "Vaut-il mieux faire un deuxième enfant ou adopter un chien ?" Ils vous apprennent comment faire des économies : "Faire croire à vos enfants que leur anniversaire tombe le 29 février." ou comment décrypter les bulletins scolaires de son enfant :

L'élevage des enfants de Emmanuel PRELLE et Emmanuel VINCENOT

Ils vous aident à embaucher une baby-sitter  avec des questions pertinentes comme "Avez-vous déjà été condamné pour kidnapping ?", vous indiquent comment savoir qu'on s'est fait repérer à lire le journal intime de notre fille (le jour où vous lisez cette phrase "J'ai beaucoup de respect pour mes parents qui sont de vrais modèles pour moi" passez alors au plan B : soudoyer le petit frère pour qu'il balance), comment repérer le discours hypocrite de votre fils qui demande un smartphone parce que :

L'élevage des enfants de Emmanuel PRELLE et Emmanuel VINCENOT

Ils vous aiguillent pour comment savoir si votre fils se drogue (si il rit à vos histoires drôles ou range sa chambre ce qui dénoterait d'un comportement inhabituel) (et sinon "créez un faux profil facebook. Inventez-vous un nom de rappeur (au hasard, "MC Daddy"), puis proposez de la drogue à votre enfant.")

Ils nous offrent des comparaisons intelligentes : "Le petit garçon est comme un chien : toujours obéissant, joyeux dès qu'il vous aperçoit, désespéré quand vous le laissez. L'adolescent, pour sa part, ressemble à un chat : il est ingat, hypocrite et méprisant, on ne sait jamais ce qu'il pense, il vient manger quand bon lui semble et repart on ne sait où. En revanche, le chat, lui, fait sa toilette tous les jours." 

Ils proposent même des bilans de compétence pour vous auto-évaluer et si je ne donnerai pas ici mon résultat, je suis fière quand même de vous dire que j'ai eu plus de 2 points ! 

L'élevage des enfants de Emmanuel PRELLE et Emmanuel VINCENOT

Voilà, après cette lecture, j'ai repris espoir.

Peut-être que mes enfants seront quand même des gens bien...

Merci Emmanuel. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manou 14/02/2016 07:47

Merci pour ton délicieux billet qui est sans doute un avant goût de ce que l'on va trouver dans ce livre. Une bonne façon de déculpabiliser les parents avec humour et de se sentir moins seul...

Hélène 15/02/2016 08:09

Exactement !

Sandrion 07/02/2016 17:35

Excellent ! Genre de lectures bien déculpabilisante :) Dernièrement j'ai gloussé comme une folle devant les vidéos drôles et bien vues d'une Belge, Véronique Gallo, je te joins celle sur "faire du shopping avec un ado" tu me donneras ton avis ! https://www.youtube.com/watch?v=Em6wYUrEmyw

Hélène 08/02/2016 08:12

Oui on sent que c'est du vécu pour elle ! mais je reste persuadée que l'humour est la meilleure façon de gérer tous ces âges problématiques !

gambadou 02/02/2016 22:03

Très bon, ça doit redonner un coup au moral effectivement !

Hélène 03/02/2016 08:39

Ca fait du bien, même si je suis bien consciente que l'horizon idéal de Montessori est bien sûr à viser ;-)

Ariane 02/02/2016 18:07

Mes filles sont dans l'âge pénible. Et même si la plupart du temps elles sont sympas, intelligentes, adorables et toussa toussa... Je dois dire que le terme pénible est plutôt approprié.
J'adore la comparaison avec le chien et le chat !

Hélène 03/02/2016 08:40

Eh oui, si les parents parfaits n'existent pas, c'est aussi le cas pour les enfants...

jerome 01/02/2016 13:23

Lu au moment de sa sortie en grand format. j'avais beaucoup aimé.

Hélène 02/02/2016 07:56

Un bon bol d'air !

Noukette 01/02/2016 13:06

Je me gausse ! Et je me retrouve tellement dans ce portrait de la mère débordée-imparfaite-exaspérée-à côté de la plaque-dépassée... Bref, merci, j'ai bien ri ! ;-)

Hélène 02/02/2016 07:55

Je me sens moins seule, merci !

Alex-Mot-à-Mots 01/02/2016 11:21

Ca a l'air rigolo comme tout.

Hélène 02/02/2016 07:55

oui c'est chouette !

Sophie 01/02/2016 09:49

Mouahahah ! Ce livre a l'air tordant, ton billet est excellent !
J'en ai déjà lu un de ce duo, je note celui-ci...

keisha 01/02/2016 08:59

Gloups, à lire ton billet j'ai bine ri
Il me semble que de 0 à 3 ans ils ne sont pas tous adorables (patience, il va enfin faire ses nuits, et arrêter de faire pipi alors qu'on vient de changer la couche) mais je t'accorde que le potentiel d'adorabilité est fort. Entre 6 et 10 moi j'aime bien, les questions, tout ça... A noter qu'à la question c'est quoi? (un distributeur de préservatifs) j'ai su répondre de façon satisfaisante. (pour le gamin)
J'adore les comparaisons chien/chat, oh que oui.
Récemment une maman se plaignait que le gamin les réveille tous les jours (donc le wE) à six heures et demie, comme d'hab', mais on est tombées d'accord, à l'adolescence ce sera grasses matinées... (et je m'en vais te le faire sortir du lit! ^_^)

Paméla Gourde 01/02/2016 08:31

Oh, ça a l'air drôle, je le note tout de suite.

Hélène 01/02/2016 09:02

C'est drôle et déculpabilisant !

luocine 01/02/2016 08:01

Bien ri, c'était le but ?

Hélène 01/02/2016 08:06

Oui exactement !