La chute du British Museum de David LODGE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ 

Mon premier Lodge ! Il fallait le mois anglais pour que je me lance ! Et ce fut un bon choix, un roman que j'ai trouvé drôle et intelligent. 

La chute du British Museum raconte une journée dans la vie d'Adam Appleby, jeune universitaire marié et père de trois enfants (et peut-être 4, il passera sa journée à en douter) Il prépare une thése sur "la structure des phrases longues dans trois romans anglais modernes", le seul souci étant qu'il n'a pas encore trouvé quels sont les trois romans en question ni quelle est la longueur d'une phrase longue... Il rejoint la bibliothèque du British Museum pour travailler sur ce sujet et se fond dans cette faune atypique : "des Américains compétents et consciencieux, vrombissant comme des dynamos, propulsés par des bourses du Musée Guggenheim ; des sikhs enturbannées, s'appelant tous Mr Singh et étudaient tous les influences indiennes sur la littérature anglaise ; des femmes boutonneuses, à lunettes, qui souriaient intérieurement avec cruauté quand elles relevaient une erreur faite par quelqu'un dans une note de bas de page ; et puis les phénomènes du Museum - le monsieur dont la barbe lui descendait jusqu'aux pieds, la dame en short, l'homme qui portait des chaussures dépareillées et une casquette de marin et qui lisait un journal en gaélique, un luth à une corde appuyé sur sa table, la femme qui prisait." p. 84 Son meilleur ami Camel fait partie de cette faune particulière car il prépare lui aussi une thése de doctorat sur les sanitaires -ou leur absence- dans les romans victoriens.  

Lors de cette journée délirante, Adam sera peut-être à l'origine du pseudo incendie du British Museum, il aura le privilège de découvrir un manuscrit rare, mais en échange il devra subir les assauts d'une jeune fille vierge, et d'autres aventures tout aussi rocambolesques échelonneront sa journée. Il évolue de surcroît dans ce milieu universitaire si particulier, avec ses rivalités, ses thèses improbables, ses recherches de toute une vie, ses luttes intestines. 

Malgré tout, la principale préoccupation d'Adam en ce jour, outre ses questions existencielles habituelles comme "où puis-je trouver un quatre pièces à 3 livres 10 shillings et 0 penny par semaine ? Quelle est la définition d'une phrase longue ? Voulez-vous acheter un scooter d'occasion ? Que faut-il que je fasse pour mon salut ?" p. 139, porte surtout sur la question de savoir si sa femme est oui ou non enceinte de leur quatrième enfant. Catholiques pratiquants, ils appliquent en effet les règles de l'Eglise concernant le contrôle des naissances et son interdiction officilelle d'user de contraceptifs artificiels. Pour éviter d'engendrer, ils appliquent la méthode rythmique, qui s'est avérée peu efficace. Elle brime surtout la vie érotique du couple, provoquant frustrations et angoisses. 

Roman comique avec de nombreuses aventures picaresques, La chute du British Museum a aussi la particularité de faire de chaque épisode l'écho -au moyen de la parodie, du pastiche et de l'allusion - de l'oeuvre d'un romancier moderne bien connu (ou pas). Ainsi Adam rencontre Clarissa Dalloway, évoque les souffrances d'un héros de kafka placé dans les dédales de la bureaucratie, imite le style de Conrad, de Graham Greene, d'Henry James, de James Joyce. Les allusions sont subtiles pour le lecteur français, mais peu importe, le sel du roman n'est pas seulement là...  

 

Présentation de l'éditeur : Payot Rivages 

D'autres avis : Lecture commune avec Electra

 

La chute du British Museum, David Lodge, traduit de l'anglais par Laurent Dufour, Rivages poche, 1965, 8 euros

 

Thème du Blogoclub de ce mois : Londres

 

Première participation pour le Mois anglais !

 

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Florence 07/06/2016 16:00

J'ai beaucoup lu Lodge dans les années 90, que j'aimais beaucoup pour son humour et son intelligence. J'avais particulièrement apprécié "La chute du British Museum". Ton billet m'a donné envie de relire cet auteur. Je viens de redécouvrir "Les quatre vérités" et je pense continuer chaque année, pour le mois anglais.

Hélène 08/06/2016 08:42

Je note "les quatre vérités'

Praline 06/06/2016 21:11

Tu sembles bien plus emballée qu'Electra ! Une suele rencontre avec Lodge pour ma part ne m'avait pas convaincue. Mais je crois avoir quelques autres titres dans ma PAL pour changer d'impression.

Hélène 07/06/2016 08:39

Celui ci vaut le détour !

A_girl_from_earth 04/06/2016 13:18

J'ai eu une grosse période Lodge il y a une bonne dizaine d'années, j'aimais beaucoup, humour anglais et tout, et puis j'ai quand même fini par me lasser, ou eu envie de découvrir d'autres horizons, je ne sais plus.:-)

Hélène 07/06/2016 08:34

C'était mon premier, je compte continuer pour le moment...

Kathel 03/06/2016 10:02

J'ai lu ce roman il y a bien longtemps déjà, ainsi que d'autres de l'auteur qui sont tout aussi réjouissants, notamment Un tout petit monde, Pensées secrètes, Changement de décor...

Hélène 03/06/2016 20:46

Je compte aussi lzs découvrir maintenant que j'ai le virus...

Valérie 02/06/2016 21:33

Il y a bien longtemps que je n'ai pas lu cet auteur. Je ne sais pas si j'ai envie de m'y remettre.

Hélène 03/06/2016 08:31

Il ne faut pas se forcer !

Lou 02/06/2016 17:41

J'ai plusieurs Lodge dans ma PAL mais ne le connais pas encore, j'ai dû en commencer deux et les mettre de côté, honte à moi ! Je pense que celui-ci me plairait particulièrement, je me le note même si je dois d'abord attaquer les titres que j'ai déjà :)

Hélène 03/06/2016 08:31

Celui ci était une bonne pioche !

Féli 02/06/2016 13:29

Tu m'as donné envie, je l'ajoute à ma PAL pour l'année anglaise de Titine, pour le mois anglais ça risque d'être chaud ;-)

Hélène 03/06/2016 08:30

Oui ça se bouscule pour le mois anglais...

Estellecalim 02/06/2016 10:06

J'ai lu celui qui précède je crois. Mais j'ai un peu trop l'impression d'être au boulot alors j'avoue que celui-ci est dans ma PAL depuis très longtemps ;)

Hélène 02/06/2016 10:46

Tu te réjouiras !

Alex-Mot-à-Mots 02/06/2016 10:00

Un auteur dont j'apprécie l'humour. Pas lu celui-ci, mais je note ce titre.

Hélène 02/06/2016 10:44

J'ai bien aimé !

Yuko 01/06/2016 22:21

Je garde un bon souvenir de ce roman. Un humour très british, j'adore ;)

Hélène 02/06/2016 10:44

oui moi aussi !

sylire 01/06/2016 20:46

L'an passé, j'avais lu et beaucoup aimé "La vie en sourdine" de David Lodge. J'avais dans l'idée de lire "Le British Museum" avant la fin du mois de juin, mais je me demande si j'aurai le temps. Si ce n'est pas cette année, ce sera l'an prochain. Je retrouve dans ton billet, des points communs avec "La vie en sourdine".

Hélène 02/06/2016 10:43

Je note aussi celui ci !

lcath 01/06/2016 19:05

Il y a bien longtemps que je n'ai pas lu du David Lodge mais j'en garde un bon souvenir ! Il faudrait m'y remettre , c'est le mois pour....

Hélène 02/06/2016 10:42

Exactement ! c'est le mois pour..

Anne 01/06/2016 17:42

Ca doit être mon premier Lodge aussi, mais je l'ai lu il y a longtemps ! Tu me donnerais bien envie de le relire.

Hélène 02/06/2016 10:41

Je pense qu'on découvre de nouvelles choses à la relecture !

FondantGrignote 01/06/2016 15:23

J'adore quand les textes en croisent d'autres ! :-) Voilà en tout cas un ouvrage piquant et qui pique ma curiosité :-)

Hélène 02/06/2016 10:41

Je te le conseille !

L'Irrégulière 01/06/2016 11:06

Maintenant il faut lire la trilogie de Rummidge, c'est encore plus drôle (je trouve) !

Hélène 02/06/2016 10:40

Je note !!!

keisha 01/06/2016 10:06

Un bon souvenir! (sur mes étagères, faudrait le relire tiens)(tu n'as jamais lu Lodge? pfffou)

Hélène 02/06/2016 10:39

Bah non, j'étais vierge de Lodge...

Nath 01/06/2016 09:21

oh je l'avais oublié celui-ci ! Tu me donnes envie de le sortir des étagères.

Hélène 02/06/2016 10:39

Je l'ai bien apprécié !

Mrs Figg 01/06/2016 09:15

Je pense que j'ai lu ce roman trop jeune (il me semble que je n'avais reconnu aucune des références que tu cites :-) ) et j'en garde un souvenir mitigé. Mais ton billet me donne envie de m'y replonger ...

Hélène 02/06/2016 10:38

Je t'avoue que les références restent subtiles, je les ai notées grâce à la préface !

Electra 01/06/2016 07:24

Ton avis est nettement plus enjoué que le mien ! tant mieux et ton billet aussi au passage ;-)

Hélène 01/06/2016 08:41

Je viens vite te lire !

Aifelle 01/06/2016 07:21

J'ai adoré toute cette période de David Lodge ; j'en garde un excellent souvenir.

Hélène 01/06/2016 08:41

Je découvre avec plaisir !

Sandrine 01/06/2016 07:12

J'ai lu beaucoup de David Lodge il y a longtemps (ses romans sont addictifs je trouve : quand on en a lu un, on en veut d'autres !) et celui-ci est mon préféré. Il faut vraiment que je le relise un jour.

Hélène 01/06/2016 08:41

Oh oui ! j'ai encore "un homme de tempérament" dans ma pal..;