Histoire d'Awu de Justine MINTSA

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Obame Afane est marié à Bella, mais malheureusement celle-ci ne peut pas avoir d'enfants, ce qui oblige Obame à se remarier avec la jeune Awa, plus jeune que lui. Mais son coeur reste attaché à Bella et Awu souffre de cette situation. Elle s'attache néanmoins à mener son destin coûte que coûte, en femme aimante et attentionnée.

Suivre le destin de la belle Awu, c'est plonger au coeur des contradictions du Gabon, entre modernité et traditions absurdes, voire cruelles. Qu'il s'agisse du sort réservé aux femmes qui ne peuvent enfanter, ou des luttes familiales, des jalousies, des humiliations, ces femmes gabonaises traversent mille épreuves ! A la mort de son mari Awu est soumise aux jalousies, et aux sévices de sa belle-sœur. Elle se doit de subir ces épreuves docilement pour honorer la famille. Elle sera dépouillée, considérée comme une chose, une possession comme les autres "En conséquence, elle avait l'impression d'avoir cousu sa vie au point de chaînette, sans faire de nœud au bout. Et, comme par jeu, on venait de tirer sur le fil. Et c'était le néant." p. 103

Sa force de caractère lui permet malgré tout de garder la tête haute, dans l'adversité comme dans les rares moments de bonheur. Cette femme instruite, dynamique et dotée d'une sagesse supérieure incarne l'avenir du Gabon. Comme le disait Justine Mintsa dans une interview en 2003 pour Amina par Pascaline Mouango : 

« Ignorer l'héritage culturel, le tenir pour inutile, c'est s'interdire la compréhension profonde du présent et toute activité authentiquement créatrice »

    Ce que j'ai moins aimé : Histoire d'Awu manque malheureusement d'un souffle romanesque qui aurait permis de s'attacher davantage à la jeune héroïne.

     

    Présentation de l'éditeur : Gallimard

    Sur le Gabon La bouche qui mange ne parle pas de Janis OTSIEMI ; African Tabloid de Janis OTSIEMI  Ceci n’est pas l’Afrique, récit d’une française au Gabon de Anne-Cécile MAKOSSO-AKENDENGUE

    D'autres avis

     

    Lire le monde avec Sandrine Tête de Lecture 

     

    Histoire d'Awu, Justine Mintsa, Gallimard, Continents noirs,120 p., 15.25 euros

    Publié dans Littérature Afrique

    Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

    Commenter cet article

    zazy 31/10/2016 19:34

    Ton avis et celui de Lybertaire me tentent beaucoup. La littérature africaine recèle des petits trésors.

    Hélène 02/11/2016 08:18

    oh oui !

    manou 31/10/2016 14:16

    Une histoire qui me tente terriblement malgré tout...car j'aime la littérature africaine. Si le hasard me permet de le rencontrer dans les rayons de ma médiathèque je le tenterais. Merci de nous avoir donné ton ressenti.

    Hélène 02/11/2016 08:18

    Un beau roman malgré tout

    Lybertaire 31/10/2016 12:36

    Coucou !
    Ça ne m'a pas gênée de ne pas être attachée à l'"héroïne", je trouve que le tout, l'histoire de cette famille font sens.
    Autre chose, j'ai aimé la part de hasard, de malchance, qui plonge Awu dans le deuil, car finalement, le hasard intéresse peu la fiction !

    Hélène 02/11/2016 08:18

    Un beau roman mais pour moi je n'ai pas été totalement conquise !

    gambadou 31/10/2016 11:26

    Alors je passe ...

    Hélène 02/11/2016 08:17

    Pas indispensable effectivemnt

    Electra 31/10/2016 10:26

    Le sujet est intéressant mais ton bémol me freine car j'ai besoin de me sentir proche des personnages !

    Hélène 02/11/2016 08:17

    Tu risques te tiquer alors...

    Noukette 31/10/2016 10:03

    Je ne connaissais pas cette collection Continents noirs chez Gallimard, noté madame !

    Moglug 31/10/2016 10:03

    Je n'ai pas été totalement convaincue, moi non plus. C'est dommage, Awu est un beau personnage je trouve.