Une femme au téléphone de Carole FIVES

Publié le par Hélène

Charlène 62 ans est une mère qui trompe sa solitude en passant des appels à sa fille. Appels tour à tour enjoués, culpabilisants, désespérés ou excessifs. Pour cette femme cancéreuse, bipolaire à ses heures, ces appels sont le moyen de se raconter, de se livrer, de partager ses aventures liées à ses rencontres sur des sites de rencontre, de parler de son quotidien entre grisaille et rose bonbon.

"Meetic ? Ah non j'ai arrêté, c'est toujours les mêmes têtes. Ceux qui vont sur Meetic, c'est comme ceux qui vont chez Ikea, ils cherchent des choses standard. Et moi je suis pas standard." p. 15

Après sa visite chez un psy, elle commente : "Elle m'a dit tout ce que mon père m'avait fait, enfin, elle savait tout. C'était très dur, je suis complètement détruite. Maintenant, y a plus qu'à reconstruire. Un nouveau départ. Le problème c'est que le prochain rendez-vous c'est pas avant septembre. Dans deux mois. Je les passe comment juillet-août moi ? Je me colle un panneau "en chantier" ? " p. 44

Elle en profite pour insidieusement envoyer des piques à sa fille, dans une demande constante d'attention, d'amour conjuguée à une toxicité inébranlable.

"Comment ça, on ne fait pas des enfants pour les garder pour soi ? Ce sont des phrases toutes faites ça, qu'on dit quand on n'a pas de coeur. La vérité c'est qu'on fait les enfants pour soi, sinon c'est trop égoïste." p. 76

Au détour de ses critiques, elle distille toutefois des conseils avisés :

"Des disputes ? Mais il faut faire des efforts pour garder un homme voyons, ça ne va pas de soi. Mets-toi à la place de ce pauvre garçon, tu ne repasses pas, tu ne cuisines pas, tu vis dans un foutoir monstrueux, quel avantage a-t-il à vivre avec toi ? Maintenant que vous attendez cet enfant, tu ne peux plus tout envoyer bouler comme avant. Il faut mettre de l'eau dans son vin, bien sûr la vie à deux ce n'est pas toujours drôle, on préfèrerait rester seule bien tranquille, profiter de sa maison, manger une connerie quand on en a envie, regarder le programme qu'on préfère à la télé... Le couple, c'est dur, mais il faut s'accrocher, pour ne pas finir toute seule." p. 83

A travers ce portrait Carole Fives nous offre un texte drôle, intelligent, jubilatoire et profond à la fois, une vraie réussite !

 

Présentation de l'éditeur : Gallimard

Du même auteur :Quand nous serons heureux ; C'est dimanche et je n'y suis pour rien

D'autres avis : Télérama

 

Une femme au téléphone, Carole Fives, L'arbalète Gallimard, janvier 2017, 112 p., 14 euros

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

danielle 07/11/2017 17:05

Même si quelques phrases font sourire, ce roman n'est pas des plus réjouissants
Certes, la mère est cancéreuse, mais est-ce une raison suffisante pour polluer la vie de ses enfants?sa bipolarité n'excuse pas tout (à ce propos j'ai lu quelque chose d'intéressant sur la bipolarité ds le livre de Moussa Nabati "comme un vide en moi".

Hélène 09/11/2017 11:03

J'ai apprécié sa lecture, même si je reconnais qu'il a des accents tristes

Alex-Mot-à-Mots 24/03/2017 09:38

Pourquoi pas, si il croise ma route.

Hélène 27/03/2017 10:33

Oh oui !

lewerentz 19/03/2017 11:49

Un peu de littérature francophone ne me ferait pas de mal, de temps en temps ;-)

Hélène 20/03/2017 08:15

Il y a quelques bons auteurs... quelques... ;-)

athalie 19/03/2017 10:52

Il me tente beaucoup, les extraits me font déjà sourire ... J'aime bien ce ton "amer" mais drôle, finalement.

Hélène 20/03/2017 08:15

Exactement, profond et intelligent et aussi drôle. J'adore !

Géraldine 18/03/2017 11:24

Ca me rappelle un peu mon histoire perso ce billet. Les appels de ma mère, même si elle s'est calmée, sa toxicité qu'elle ignore et ma bipolarité... Mais pourquoi pas, les extraits que tu cites me disent que ce roman pourrait me plaire !

Hélène 20/03/2017 08:15

Cela fait du bien quelquefois de rire de son quotidien... cela désamorce la tempête...

manou 18/03/2017 07:53

Il faudra que je me décide à en lire un ! Tes extraits me tentent beaucoup

Hélène 20/03/2017 08:14

Tu peux commencer par celui ci, il vaut le détour !

Noukette 17/03/2017 23:54

C'est assez rare de te voir si enthousiaste, du coup tu titilles ma curiosité !

Hélène 20/03/2017 08:14

Carole Fives mérite un accueil enthousiasmant ...

Violette 17/03/2017 16:42

j'adore les citations ! Très tentée!

Hélène 20/03/2017 08:13

Oh oui,il te plaira !

zazy 17/03/2017 13:59

J'ai peur d'avoir envie de lui raccrocher au nez

Hélène 20/03/2017 08:12

;-)

Emma 17/03/2017 10:28

Il me tente bien, les extraits me plaisent beaucoup. J'avais lu le précédent de l'auteure, un bon moment mais il ne m'en reste plus rien.

Hélène 17/03/2017 10:37

J'aime beaucoup cette auteure !

Luocine 17/03/2017 08:37

J'ai déjà lu un billet positif sur ce roman qui me fait envie évidemment.

Hélène 17/03/2017 10:37

Un coup de coeur !