Chance de Kem Nunn

Publié le par Hélène

Eldon Chance est neuropsychiatre expert auprès des tribunaux. Il est en instance de divorce et rencontre alors Jaclyn dans le cadre de son travail. La belle jeune femme souffre de troubles de la personnalité mais Eldon est tellement fascinée par elle qu'il décide de jouer le preux chevalier et de la sortir des griffes de son mari violent. Il rencontre alors D., un colosse bricoleur qui lui donne des conseils dans l'art de se battre et de résister à l'adversité.

Ce que j'ai moins aimé : Ce roman est bien trop long, trop lent, l'action ne démarre pas, les tergiversations de Eldon finissent par lasser. Le lecteur ne sait pas vraiment à quoi s'attendre : aura-t-il droit à un thriller ? A un roman psychologique ? Au milieu du roman, il tremble tout à coup pour la fille de Eldon qui risque de se faire enlever, et là, à défaut d'un roman de qualité, il pourrait peut-être avoir un bon thriller - ce qui n'est déjà pas si mal -. Mais non. Le manque de rythme prégnant refait surface, et l'intrigue s'embourbe à nouveau dans des chemins torturés, compliqués, qui mènent le lecteur au bord du ravin de l'abandon.

Bilan : Après l'excellent Surf City , consacré au monde du surf, cette exploration des profondeurs du cerveau humain se révèle un échec.

 

Présentation de l'éditeur : Sonatine éditions

D'autres avis : J'aurais du me méfier car les critiques étaient effectivement mitigées sur Babélio et ailleurs : Encore du noir ; Jean -Marc Laherrère ; Pierre Darracq

Du même auteur : Surf City

 

Chance, Kem Nunn, traduit de l'anglais (EU) par Clément Baude, Sonatine éditions, janvier 2017, 384 p., 21 euros

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zazy 29/09/2017 21:47

ma pal te dit merci

Hélène 02/10/2017 10:55

;-)

Alex-Mot-à-Mots 29/09/2017 11:18

Dommage, il me tentait. Je ne le note pas donc.

Hélène 02/10/2017 10:54

NON...

Géraldine 27/09/2017 14:03

Et bien, il semble que tu aies eu un sacré mérite d'aller jusqu'au bout de l'histoire ! Quant à moi, je ne la commencerais donc même pas !

Hélène 02/10/2017 09:35

Je ne te le conseille pas !