Face au vent de Jim LYNCH

Publié le par Hélène

"Les bateaux incarnent les rêves mieux que n'importe quoi d'autre, pas vrai ?"

Josh répare les bateaux sur un chantier naval à Olympia, au coeur de la baie de Seattle, tout en multipliant les rencontres sur Internet pour le plus grand plaisir de ses collègues à qui il raconte ses expériences avortées. Son quotidien se résume à écouter les rêves inaccessibles de plaisanciers fous, sans expériences de la navigation, amoureux inconditionnels d'un bateau qui prend l'eau, et tellement fanatiques qu'ils sont prêts à tout risquer pour réparer leur bateau et s'engouffrer à nouveau vers l'aventure, quel qu'en soit le prix à payer.

La navigation a toujours été au coeur de l'univers familial de Josh puisque son grand-père dessine les voiliers, son père les construit, et sa mère, admiratrice inconditionnelle d'Einstein, utilise ses connaissances scientifiques pour calculer leur trajectoire. Ainsi, la famille participaient à des régates, Josh, son frère Bernard et sa soeur Ruby s'épaulaient pour gagner les courses, jusqu'au jour où Ruby décide d'abandonner sa carrière toute tracée pour s'engager dans l'humanitaire en Afrique. La famille se distend alors, Bernard décidant lui aussi de partir à l'autre bout du monde et Josh se consacrant à son chantier.

Aussi, quand son père se présente sur le chantier avec le projet fou de rassembler toute la famille pour une nouvelle régate, Josh reste tout d'abord sceptique.

Malgré les dissensions et la distance creusée par le temps, les sentiments familiaux ne s'évanouissent jamais. Bien des années plus tard, Josh se souvient toujours avec tendresse de ce jour où les parents étaient partis participer à une régate alors que c'était le jour de son anniversaire. Voyant sa peine, sa soeur avait convaincu Bernard de l'aider à gonfler deux cent ballons pendant que Josh dormait : "En me réveillant le jour de mon anniversaire, j'ai découvert une pièce entièrement remplie de ballons, du sol au plafond, je pouvais à peine avancer."

Pour rattraper un peu du temps perdu, Josh acceptera finalement cette ultime folle régate.

Chacun a ses forces et ses faiblesses, apportant une pierre à l'édifice fragile de la famille, mais à l'heure des épreuves, leur entraide et leur amour sans conditions les tient finalement debout sur le pont, contre vents et marées.

"Regarde autour de toi" "Les arbres, les oiseaux, les chiens, les maisons, les gens. Rien ne dure toujours !"

 

Présentation de l'éditeur : Gallmeister 

 

Face au vent, Jim Lynch, Gallmeister, traduit par Jean Esch, janvier 2018, 368 p., 23.20 euros

 

Merci à l'éditeur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aline 28/04/2018 06:10

j'ai commencé à le lire, mais trop de vocabulaire marin , et comme j'aime pas tout ce qui concerne les bateaux, j'ai abandonné.

Hélène 03/05/2018 08:19

Mince, cela ne m'a pas marquée..

Violette 26/03/2018 17:44

et ça se passe en partie en Afrique alors? Je suis très tentée en tous cas!

athalie 25/03/2018 12:26

Je n'ai pas lu celui-ci mais les grandes marées, du même auteur est juste excellent ! Alors, je ne crains même pas le vocabulaire marin pour découvrir ce nouveau titre qui semble lui aussi être un régal !

Hélène 26/03/2018 08:17

je veux lire 'les grandes marées" du coup !

zazy 24/03/2018 15:54

Un coup de coeur que j'ai bien envie de partager

Hélène 26/03/2018 08:15

Oh oui !

manou 23/03/2018 14:28

Merci pour ta chronique qui donne envie de découvrir cet auteur...

Hélène 26/03/2018 08:15

je te le conseille !

Ingannmic 23/03/2018 12:20

Tu ne le dis pas, mais les 4 étoiles indiquent que tu as beaucoup aimé... je l'avais noté en écoutant l'émission littéraire d'Europe 1 du samedi, comme coup de coeur d'un libraire, mais je crains d'être, comme Dominique, rebutée par le vocabulaire marin (je n'aime pas du tout le bateau...)

Hélène 26/03/2018 08:15

Oui il faudrait que je prévois une explication pour mes coeurs tu as raison...

Dominique 23/03/2018 11:31

je l'ai commencé mais abandonné faute d'intérêt et avec surdosage de vocabulaire marin mais à te lire je devrais sans doute m'acharnée un peu

Hélène 26/03/2018 08:14

Ah oui, cela ne m'a pas gênée personnellement...

luocine 23/03/2018 09:55

j'aime bien ce que tu en dis et le sujet me tente beaucoup.

Hélène 26/03/2018 08:13

J'ai beaucoup aimé !

keisha 23/03/2018 08:46

J'aime ta photo, au point de me demander pourquoi l'exemplaire sur mes étagères ne ressemble pas à ça, puis j'ai compris. ^_^ Bref, je l'ai démarré... (gallmeister le retour)

Hélène 23/03/2018 08:59

J'ai beaucoup aimé !!

Marie-Christine 23/03/2018 06:51

ça donne envie de le lire. Merci de cette découverte.

Hélène 23/03/2018 08:59

Il vaut le détour !