Concours pour le Paradis de Clélia RENUCCI

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

"Saisir l'absolu, contempler le relatif ... "

Dans la Venise de la renaissance, le palais des Doges brûle. Au lendemain de la catastrophe, le doge décide d'organiser un concours pour choisir le peintre chargé de repeindre Le paradis, oeuvre majeure qui trône dans la salle du Conseil. Cinq artistes s'affrontent alors : Tintoret, Véronèse, Bassano, Zuccaro et Palma le Jeune. Ce concours, qui n'aurait dû durer que deux ou trois ans, s'étendra alors sur vingt ans, exacerbant les rivalités prégnantes sévissant entre Tintoret et Véronèse...

Clélia Renucci a su capter la matière romanesque de ce qui devient au fil des années un véritable feuilleton, avec ses rivalités, ses rebondissements, ses différents épisodes heureux ou malheureux, ses trahisons, ses jalousies familiales... Mais derrière l'anecdotique, l'auteure offre aussi la quintessence de l'histoire, elle taille dans les faits pour que l'universel apparaisse au détour d'une phrase, d'une attitude, d'un regard, subrepticement caché derrière l'individuel. Si la documentation engrangée pour l'écriture du roman tient une place importante, l'auteure s'intéresse davantage à l'humain, au statut de l'artiste, à ses ambitions que dévoilent les querelles de clocher politiques et religieuses.

Les artistes sont peints comme des marionnettes du pouvoir, interchangeables comme le prouve cette anecdote : Jacopo peint une toile en la faisant passer pour une oeuvre de Titien. Tout le monde se pâme d'admiration et prétend reconnaitre les traits  du grand maître avant que Jacopo ne dévoile à tous la supercherie et ne mette ainsi en valeur les "enthousiasmes frelatés et éloges hypocrites."  Jacopo voulait ainsi montrer combien le nom importe davantage que l'oeuvre.

"L'histoire abonde en oublis, en méjugements chroniques, en contre-vérités." Le Paradis est considéré comme une oeuvre mineure, peu citée, au grand damne de Clélia Renucci qui avait été profondément touchée par sa découverte six ans auparavant lors de la visite du palais des Doges. Peut-être pourra-t-elle contribuer par le biais de ce roman passionnant à faire de ce Paradis une chapelle Sixtine...

 

Présentation de l'éditeur : Albin Michel

 

Merci à l'auteur et l'éditeur.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 24/08/2018 13:31

J'adore ta dernière phrase. Il faudra maintenant poser la question à l'auteure.

Hélène 26/08/2018 18:21

;-)

cristie 24/08/2018 12:33

Pour Venise et pour le coup de cœur !

Hélène 26/08/2018 18:21

Il te plaira !

eimelle 24/08/2018 09:45

Pour Venise, forcément, il me tente beaucoup!

eimelle 24/08/2018 09:43

Pour Venise, bien sûr je ne peux que le noter!

Hélène 26/08/2018 18:22

Il te ravira !