Par les routes de Sylvain PRUDHOMME

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

"Moi cette question je me la pose à propos de la vie tout entière, je lui dis. A ton avis qu'est-ce qu'il faut faire tout court. De la vie. De la mort. De l'amour."

 

Sacha et l'autostoppeur. Deux êtres, deux choix de vie : Sacha est écrivain, ses journées ont un aspect assez répétitif que rendent ces phrases courtes percutantes, répétition de gestes similaires, quelquefois vides de sens. Dans le village où il décide de s'installer, il retrouve l'autostoppeur, qu'il a connu dans sa jeunesse, aujourd'hui marié à Marie, père d'un petit Augustin, et pourtant, épris de liberté. Avide de rencontres et de découvertes, l'autostoppeur part régulièrement sur les routes : "J'ai vu peu de gens, dans ma vie, pour lesquels autrui n'était jamais un poids, jamais une fatigue, jamais un ennui. Toujours au contraire une chance. Une fête. la possibilité d'un supplément de vie. l'autostoppeur était de ces êtres."

Ces deux hommes sont comme les deux aspirations qui peuvent tirailler l'être humain moderne, englué dans le quotidien quelquefois aliénant, et pris de vertige face à l'éventail de tous les possibles laissés de côté. Et pourtant il a bien fallu faire un choix, donner un sens à cette vie. Dans ses périples, l'autostoppeur cherche des réponses auprès des êtres croisés, il pose des questions philosophiques, mesure à quel endroit le vide atteint sa plus grande intensité, ou questionne sur notre présence sur terre, sur le sens de la vie, sur notre identité : "Elle m'a raconté que pour Spinoza chacun de nous était comme un petit nuage fragile, à chaque instant menacé de heurter d'autres nuages et de se dissoudre. Elle m'a dit que Spinoza n'utilisait pas l'image du nuage, mais que c'était comme ça qu'elle l'avait compris : vivre c'est maintenir entier le petit nuage que nous formons, malgré le temps qui passe, malgré les bonnes et mauvaises rencontres. C'est réussir à faire tenir ensemble toutes les petites gouttes de vapeur qui font que ce nuage c'est nous, et personne d'autre."

Le temps d'un voyage, les discussions s'enflamment, les liens se créent, le partage règne, comme dans cette magnifique scène finale, ode à la vie ! Un roman magnifique, doté d'une profondeur dans la légèreté, un vrai coup de coeur !!

 

Présentation de l'éditeur : Gallimard

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Noukette 26/09/2019 22:57

Je suis à la bourre... je crois que je vais découvrir cet auteur avec ce titre...!

Jérôme 20/09/2019 12:58

ça tombe bien je l'ai acheté le jour de sa sortie. Reste plus qu'à le lire maintenant.

Violette 18/09/2019 10:41

hummm encore un livre à noter!! c'est vrai que je m'ennuie tellement ^^

manou 18/09/2019 09:05

Un coup de cœur que tu nous donnes envie de découvrir à notre tour ! Merci de ton enthousiasme

Laure 18/09/2019 08:51

J'aime beaucoup l'idée de la profondeur dans la légèreté, en plus un coup de coeur, je prends :-)

Alex-Mot-à-Mots 17/09/2019 16:07

"d'une profondeur dans la légèreté" : rien que pour cette phrase dans ton avis, il me le faut !

Dominique 17/09/2019 10:52

l'extrait donne très envie de le lire

Autist Reading 17/09/2019 10:46

C'est un des rares romans de cette rentrée qui me fait vraiment envie.