Elle a menti pour des ailes de Francesca SERRA

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Garance Sollogoub est en seconde, fille d'une professeure de danse, elle s'efforce de mener une vie droite auprès de son amie de toujours, Souad. Elle est attirée par un garçon plus âgé et rêve de rejoindre son groupe d'amis. Cette opportunité se présente lors de la soirée d'Halloween. Mais cette jeune femme très belle attire les jalousies, d'autant plus qu'un concours Elite s'annonce prochainement. Quelques mois plus tard la jeune fille disparait mystérieusement et l'enquête révèle qu'elle était victime de harcèlement sur les réseaux sociaux.

Garance et ses amis vivent à l'heure des réseaux sociaux, ils vivent par ce biais, pour exister ils ont besoin de cette image que leur renvoie l'écran et les likes.

"Bah oui, ce sont les premiers-nés de l'ère Internet. Google leur a donné l'univers en images, Facebook leur a appris à se considérer eux-mêmes comme des images. et c'est des petits capitalistes, ils savent qu'ils ont un prix, ces images. Que ce qui fait leur valeur, c'est leur visibilité. les algorithmes remontent ce qui est le plus liké : plus on est haut sur la page, plus on est visible. Même les animaux en voie de disparition, il leur faut des likes, pour que leur cause soit soutenue. Même les arbres de la forêt amazonienne, si personne les like, on va tous mourir. Non mais, ces gosses, on les oblige à dealer, en profondeur, avec la peur de disparaitre, puis on ouvre grand la bouche pour dire que c'est une génération superficielle... On s'attendait à quoi ? A ce qu'il découvrent les confins de l'univers, les vaccins contre tout, les secrets de la cryonie ? d'ailleurs, c'est bien connu, on fait des enfants pour être immortels. Mais eux, ils s'en foutent, hein. de toute façon quand le monde explosera, ils partageront des vidéos de chats."

Cet espace est aussi un espace de ralliement, inattaquable, dans lequel les mécanismes du groupe fonctionnent de façon exponentielle.

L'auteure décrypte admirablement l'attitude de ces jeunes face à ces nouvelles technologies, son analyse se révèle très fine et travaillée, portée de surcroit par une intrigue prenante qui tient en haleine son lecteur.

Ce que j'ai mois aimé :

La dernière partie du livre, trop longue, avec des scènes délirantes comme Garance conversant avec une araignée dans un retour à la nature qui aurait peut-être pu être plus subtil et moins développé.

Bilan :

J'ai dévoré la première partie du roman, et lu en diagonale de nombreux passages de la deuxième partie...
 

Présentation de l'éditeur : Anne Carrière Editions

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicole Grundlinger 23/10/2020 13:42

Oui, c'est vrai qu'on peut lui reprocher quelques longueurs dans la 2ème moitié... mais on peut aussi lui savoir gré de porter son sujet sur un autre terrain et de donner du temps à son personnage pour se reconnecter à la vie réelle.

luocine 26/09/2020 14:13

trop de lecture en retard pour que je retienne ce roman

Kathel 26/09/2020 11:34

Bon, je n'en ferai pas une priorité...

manou 25/09/2020 09:34

Dommage que la seconde partie ne soit pas à la hauteur de la première, le sujet est néanmoins très intéressant. A voir donc !

Alex-Mot-à-Mots 24/09/2020 15:09

Un livre coupé en deux moitié, alors ?