Nirliit de Juliana LEVEILLE-TRUDELL

Publié le par Hélène

♥ ♥

Une jeune femme passe tous ses étés à Salluit, village de l'arctique canadien auprès des Inuits. Cet été là, elle est en deuil, son amie Eva a disparu, vraisemblablement noyée dans le fjord. La narratrice s'adresse à celle qui n'est plus là tout en s'activant pour s'occuper des enfants inuits. Au fil de ses rencontres et pérégrinations, elle se heurte aux problèmes de d'alcool, de drogue, à la violence. En demandant à quelqu'un "comment ça va" on prend le risque d'entendre des drames, des tragédies, des morts violentes, des suicides.

"Vous êtes là avec vos vies de tragédies grecques, vous feriez baver Shakespeare avec vos douleurs lancinantes et votre désespoir, et je ne sais pas comment vous faites pour endurer ça, moi qui en arrache déjà avec ma petite misère ordinaire." p10

Les autochtones souffrent, tandis que les blancs viennent puis repartent...

Le témoignage est poignant, vécu, la narratrice assiste impuissante aux malheurs de ce peuple qui perd peu à peu son identité et son espoir devant l'adversité.

Ce que j'ai moins aimé :

- La deuxième partie sur Elijah et sur les histoires de couple, les triangles amoureux qui se forment et se déforment m'a moins intéressée.

Bilan :

Un beau témoignage d'amour pour ces territoires du bout du monde.

 

Présentation de l'éditeur : La peuplade ; Folio

Catégorie Roman issu de la diversité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
Est-ce qu'il n'a pas des airs de journal intime?
Répondre
Z
Ton bémol sur la seconde partie va refroidir mon enthousiasme.
Répondre
Y
je l'ai classé dans l'amérique pleure... il a l'air sympa quand même un peu dans la veine d'Histoires nordiques de Sophie Lachapelle :-)
Répondre
A
Cette région fait donc partie du Québec ?
Répondre
H
Effectivement : https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=Salluit
C
J'ai énormément aimé ce livre ! j'adore la littérature québécoise et celui-là était passionnant, émouvant, un cri magnifique...
Répondre
L
le tout c'est de savoir si on veut avoir froid et fréquenter des gens si malheureux ....
Répondre
E
il a l'air intéressant, mais je note ton bémol!
Répondre
M
Malgré tes deux étoiles, il me tente beaucoup vu qu'il se passe chez les Inuits. Merci pour ta présentation
Répondre
K
Tiens, je m'étais un peu sentie seule à être mitigée lorsque je l'ai lu... Il contient de beaux passages, mais ce n'était pas un coup de cœur, assurément.
Répondre
I
Cette 2e partie constitue souvent un bémol à l'enthousiasme par ailleurs suscité par la lecture. J'ai personnellement aimé même cette manière de faire un peu retomber la tension et l'âpreté en fin de récit.
Une belle écriture, en tous cas.
Répondre
C
Sui sen train de le dévorer !
Répondre