L'oeuvre de Emile ZOLA

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

« Ah ! la vie, la vie ! la sentir et la rendre dans sa réalité, l’aimer pour elle, y voir la seule beauté vraie, éternelle et changeante, ne pas avoir l’idée bête de l’anoblir en la châtrant, comprendre que les prétendues laideurs ne sont que les saillies des caractères, et faire vivre, et faire des hommes, la seule façon d’être Dieu ! »

Claude est un peintre avant-gardiste, incompris par l'Académie partisane de l'art officiel. Il persévère malgré tout et travaille jour et nuit sur son grand projet "Plein air". Il veut peindre la vie moderne « la vie telle qu’elle passe dans les rues, la vie des pauvres et des riches, aux marchés, aux courses, sur les boulevards, au fond des ruelles populeuses; et tous les métiers en branle; et toutes les passions remises debout, sous le plein jour; et les paysans, et les bêtes, et les campagnes!... »

Alors qu'il s'était juré de se consacrer à la peinture uniquement, il rencontre alors Christine qui prend une place grandissante dans sa vie.

Dans ce roman s'exprime Zola critique d'art, ami de Cézanne, fervent défenseur de Manet, de Monet et de toute l'avant-garde qu'incarne Claude Lantier dans le roman. Il met en scène le statut de l'artiste et les affres de la création, les doutes, l'envie prégnante de toucher du doigt la perfection quand tout fuit et se délite. Face à cette passion dévorante, certains êtres sont laissés alors sur le bord de la route, qu'il s'agisse ici de Christine jalouse des femmes peintes, ou de Jacques, jeune sacrifié à l'autel de la création. L'artiste demeure tout entier voué à cette quête incertaine, sans suivre les conseils sages du peintre plus âgé : « Je vous l’ai dit vingt fois qu’on débutait toujours, que la joie n’était pas d’être arrivé là-haut, mais de monter, d’en être encore aux gaietés de l’escalade. »
Zola écrit : "Avec Claude Lantier, je veux peindre la lutte de l'artiste contre la nature, l'effort de la création dans l’œuvre d'art, effort de sang et de larmes pour donner sa chair, faire de la vie : toujours en bataille avec le vrai et toujours vaincu, la lutte contre l'ange. En un mot, j'y raconterai ma vie entière de production, ce perpétuel accouchement si douloureux "

Un roman profondément parlant et toujours tellement juste et pointu dans sa peinture des milieux !

 

Présentation de l'éditeur : Folio

A noter : attention à ne pas acheter une version simplifiée qui vous privera de passages essentiels

Du même auteur : Au bonheur des dames ; Thérèse Raquin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Dominique 20/03/2021 14:06

j'ai fait un grand parcours chez Zola il y a quelques années il me reste malgré tout un ou deux romans à lire dont celui ci, j'a vu le film sur Cészanne et Zola et cela avait réactivé mon envie de le lire

Ingannmic 19/03/2021 11:15

Ah, je ne l'ai pas lu celui-là, je note donc, j'aime bien de temps en temps faire un tour du côté de la saga des Rougon Macquart..

rotko 19/03/2021 10:49

ce livre a fâché Cézanne qui s'y est reconnu. Fin d'une amitié.

manou 19/03/2021 07:01

Lu dans ma jeunesse dans sa version intégrale...il faudrait que je relise tout à présent !