Tant qu'il reste des îles de Martin DUMONT

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

"Ce pont, il a chuchoté, c'est la mort de la poésie. [...]
C'est pas rien, une île... C'est un bout de terre planté au milieu de l'océan. Un caillou peut-être, mais avec la mer autour. Un truc magique, un endroit d'où tu ne peux pas te barrer comme ça, juste sur un coup de tête. Et même pour la rejoindre d'ailleurs ! Une île, ça se mérite. Faut prouver qu'on est digne de l'atteindre, faut être à la hauteur. [...] Si tu construis un pont, tu détruis tout, non ? Moi, je dis que tu la tues, cette île. "

Léni travaille sur un chantier naval sur l'île. Il regarde de loin les conflits qui éclatent au sujet du pont en construction, conscient des facilités que ce pont engendrera, mais aussi comprenant les discours de ses amis qui veulent bloquer ce chantier qui brouille leur quotidien et risque de perturber l'île. Le béton avance pourtant inexorablement. Léni est concentré sur la garde de sa fille qu'il aimerait voir plus malgré le divorce, et se trouve aussi perturbé par l'arrivée de Chloé, une journaliste qui s'installe dans la région pour un temps souhaitant fuir la capitale. mais Léni pourra-t-il créer un pont entre elle et lui ?

Avec sensibilité et délicatesse, l'auteur évoque la fin d'un monde, accompagnée de son corollaire, la peur de la nouveauté et du changement. Les personnages lumineux incarnent réellement cette difficulté de s'attacher ou de se détacher que ce soit d'un continent, d'un travail, d'un couple. Reste la joie procurée par l'union et l'harmonie avec les autres, les hommes désœuvrés se retrouvant le soir dans le bar de Christine pour des soirées hors du temps autour de parties de cartes ou d'un air d' accordéon.

"J’aime la symbolique des ponts, tout ce qu’ils représentent en termes de liens, d’abolissement des frontières et des barrières. Même si la magie des îles tient en grande partie à leur inaccessibilité. On peut dire que j’écris sur la mer, les bateaux, ou même sur la maladie, comme dans mon premier roman. Mais le centre de mes textes, ce sont les gens. Pas d’histoires grandioses ou d’aventures particulières. Juste des personnes qui se débattent avec leur vie, qui font ce qu’elles peuvent pour s’en sortir dignement et être heureuses autant qu’il est possible de l’être. Voilà ce qui m’intéresse. Les gens, leur complexité, leurs réactions face à une situation perturbatrice, et surtout les relations qu’ils nouent entre eux." explique l'auteur.

Un pari réussi pour ce très beau roman !

 

Présentation de l'éditeur : Les avrils

Merci à Lecteurs.com pour cette très belle découverte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Violette 22/06/2021 15:50

qu'est-ce qu'il me tente celui-là !!

Alex-Mot-à-Mots 21/06/2021 12:59

La fin d'un monde qui n'a pas l'air si triste que cela, je me trompe ?

Luocine 21/06/2021 10:44

J'aime beaucoup ce billet et ce roman va aller dans ma liste de cadeau mais je le lirai avant!

Géraldine 19/06/2021 12:09

Je ne lis que des avis élogieux sur ce livre qui semble m'attendre, fascinée par l'insularité que je suis, au point d'avoir été vivre sur une ile !

manou 18/06/2021 17:46

Je n'en ai pas encore entendu parler, alors un grand merci de nous le présenter...je le note !

zazy 17/06/2021 23:46

Je l'ai déjà écrit, mais il faut que je me penche sérieusement sur cette maison d'édition

monpetitchapitre 17/06/2021 11:51

Je partage complètement ton avis, un très beau roman, tout en simplicité.